Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

CONDITIONS EXTRÊMES… de Christian Autotte

Les conditions naturelles ne sont pas toujours favorables. Certains photographes attendent pourtant que le soleil brille avant de sortir leur appareil. Mais les vrais photographes, ceux qui font les meilleures photos, n'hésitent jamais à sortir même dans les pires conditions.

L'un des problèmes auquel ils font face est que les appareils et les conditions météo extrêmes font rarement bon ménage…

PLUIE ET NEIGE

A moins d'utiliser un appareil conçu pour photographier sous l'eau il faut songer à le protéger des intempéries. Quelques gouttes de pluie ou quelques flocons de neige mouillée ne risquent pas vraiment de causer de problèmes, mais une bonne averse ou un blizzard hivernal aura éventuellement raison du meilleur appareil professionnel. Pour ces situations il est possible de protéger appareil et objectif avec un imperméable pour appareil photo. Plusieurs marques existent dans le marché, les plus simples se présentent sous la forme d'un simple manchon de plastique muni d'une corde que l'on serre autour de l'objectif. Ajoutez un filtre de protection et un pare soleil et vous pourrez sortir dans les pires conditions.



CLIMAT TROPICAL

Peu de gens considèrent une vacance sous les tropiques comme posant un risque pour leur équipement. Le problème est souvent le haut taux d'humidité qui prévaut dans ces régions. L'air est souvent saturé de spores invisibles; avec un peu de malchance, ces spores peuvent se déposer sur ou dans votre objectif et littéralement y prendre racine. Un examen à contrejour de l'optique révèlera éventuellement une moisissure poussant directement sur le verre de l'objectif, une situation où les réparateurs suggèrent de se débarrasser de l'objectif le plus rapidement possible au risque de contaminer le reste de votre équipement…

Un imperméable est inutile dans de telles conditions. Le plus utile est un contenant de gel de silice (silica gel) placé à l'intérieur de l'étui pour absorber l'humidité. Dans les pires conditions (saison des pluies au Costa Rica ou excursion de canot-camping) l'étui souple pourra être remplacé par une valise rigide à l'épreuve de l'eau. Une autre once de prévention consiste à nettoyer l'équipement à tous les jours pour enlever toute poussière qui pourrait inclure ces spores mortels.



LE FROID

Si vous avez lu le manuel de votre appareil vous avez peut-être remarqué que la température de travail de la majorité se situe entre 0°C et 40°C avec 85% d'humidité. Certains seront alors craintifs et hésiteront à sortir leur appareil en plein hiver. Pourtant, les photographes ont utilisé leurs appareils en hiver depuis les tous débuts de la photographie…

Les appareils numériques ont besoin d'électricité pour fonctionner. Le froid a pour effet de saper l'énergie de sa pile. La première précaution est donc de se munir de plusieurs piles. Gardez-les au chaud, dans vos poches.

La pire chose à faire est de vouloir garder l'appareil au chaud entre les photos. Certains photographes gardent leur appareil sous leur manteau; passer continuellement de la chaleur humide au froid glacial peut causer de la condensation sur les objectifs et sur l'appareil lui-même. L'idéal est de maintenir l'appareil au froid et de remplacer sa pile au besoin. Si vous devez rentrer vous réchauffer laissez l'appareil dehors autant que possible. C'est lorsque l'on rentre finalement à la maison qu'il faut protéger son appareil; passer directement du froid au chaud crée un « choc thermique » formant de la condensation sur toutes les surface de verre et de métal. Dans les pires cas, la condensation pourra même geler sur les surfaces extrêmement froides. Avant de renter, placez l'appareil dans un étui fermé. Donnez-lui une heure ou deux avant de le sortir du sac. Une alternative consiste à placer l'appareil dans un sac de plastique. Dans les deux cas, l'air à l'intérieur du sac se réchauffe graduellement prévenant ainsi la formation de condensation.



ET LE PHOTOGRAPHE…

Naturellement, si la nature fait tout en son pouvoir pour ruiner votre journée il faudra se protéger de ses excès. Restez au sec, au chaud, ou au frais, selon les circonstances. Porter les bons vêtements peut être aussi important que choisir le bon équipement photographique. Et souvenez-vous qu'aucune photo ne mérite de risquer sa vie pour l'obtenir.
 
Une dernière pensée : ne vous fiez pas à la « tropicalisation » de certains appareils haut de gamme. A plus d'une occasion nous avons vu des appareils professionnels réputés capables de résister aux éléments être totalement ruinés par un bon déluge. Ces appareils sont résistants à l'humidité… Faite appel au gros bon sens… et à un imperméable pour appareil photo…


Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*