Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

PHOTOGRAPHIER LE PAYSAGE: OÙ PLACER L'HORIZON par Christian Autotte

Bien positionner la ligne d'horizon dans une photo de paysage est souvent d'une importance capitale pour obtenir une image intéressante. Mais avant tout, il faudra s'assurer que l'horizon soit bien au niveau. Rien n'est plus dérangeant qu'un horizon qui penche, surtout dans des images de grands lacs or de bords de mer…

Où placer l'horizon sera souvent déterminé par l'importance accordée au ciel par rapport au sol. Un paysage n'est pas obligatoirement composé d'éléments terrestres. Une photo peut nous être inspirée par un ciel particulièrement intéressant, auquel cas il sera logique de donner plus d'importance au ciel qu'au sol et donc de placer la ligne d'horizon plus basse dans l'image. Même si la règle des tiers demande généralement de placer la ligne d'horizon à environ un tiers du bas ou du haut de l'image, il ne faut pas se sentir obliger de suivre cette règle à la lettre. Après tout, les règles de composition ne sont pas des lois absolues et on peut se permettre de les briser à chaque opportunité qui se présente. Dans certaines de mes images la ligne d'horizon est dangereusement près du bord de l'image, et pourtant l'image « fonctionne »…

À l'opposé, certains paysages seront composés pour porter l'attention sur les éléments terrestres. Si le ciel comporte également des éléments intéressants on pourra partager l'image en un tiers ciel et deux tiers pour le sol.

Il y a parfois des circonstances où placer le ciel dans l'image est totalement déconseillé. Un ciel vide ou blafard peut diminuer l'impact d'une image; dans ce cas il vaut parfois mieux de le reléguer à une simple bande qui n'attirera pas l'attention; si c'est possible, on peut même choisir d'éliminer totalement le ciel de l'image. C'est chose facile dans la composition de paysages forestiers, mais souvent plus difficile à faire avec des paysages plus ouverts. Dans de tels cas on peut souvent assombrir un ciel trop pâle en post-production; l'effet ne se sentira pas trop si on limite justement la part du ciel dans l'image au strict minimum. 

Si on se fie toujours à la règle des tiers, une ligne d'horizon ne devrait jamais être placée exactement au centre de l'image. Ici encore, il est possible de faire fi de la règle en certaines circonstances. En ce qui me concerne, il s'agit la plupart du temps d'images d'eau où le paysage et sa réflexion s'ont d'un intérêt égal. On parle souvent d'un « effet miroir »; placer l'horizon parfaitement au centre de l'image accentuera l'effet recherché. 

Entre le centre et les deux bords de l'image se retrouvent une série de position possible pour placer l'horizon. En cas de doute, il est toujours possible de tenter plusieurs essais, quitte à éliminer les images qui paraissent mal équilibrées. Pendant que l'on joue à placer l'horizon dans l'image, il ne faudrait surtout pas négliger les autres éléments de la composition. Pensez aux trois zones possibles (avant-plan, milieu, arrière-plan), à la règle des tiers (si elle s'applique), aux compositions en « S » en triangle ou diagonales, etc…

Un paysage bien composé méritera d'être imprimé, encadré, et mis sur le mur pour être admiré pendant plusieurs années. Mais il ne faut tout de même pas s'empêcher de profiter du paysage pour obtenir à tout prix l'image parfaite qui fera l'envie des réseaux sociaux… Comme l'a si bien dit Edward Weston : Consulter les lois de composition avant de faire une photo, c'est comme consulter la loi de la gravité avant de prendre une marche…

Autrement dit, laissez faire l'inspiration…

Christian Autotte

Note de chevreuil.net : M Christian Autotte est photographe professionnel et conseiller chez Royal Photo à Montréal. Si vous désirez vous faire conseiller pour l'achat d'un nouvel appareil ou objectif, n'hésitez pas à le rencontrer.


LES PHOTOS: 

Un fen (forme de tourbière) photographié du haut d'une tour dans le parc Frontenac. Le fen étant plus important que le ciel, l'horizon est placé plus haut dans l'image.
Olympus OM-D E-M1, 12-40 à 14mm, 1/125 F/11, ISO 320
 

Fjord du Saguenay : Le soleil et sa réflexion dans l'eau du fjord, les montagnes et le ciel étant tout aussi important j'ai décidé de placer l'horizon presque au centre de l'image.
Canon 7D, 17-40 à 17mm, 1/250 à f/16, ISO 160
 

Forillon: Un superbe coucher de soleil avec une demi-lune; ici, c'est le ciel qui domine, la rive opposée et la mer ne servent qu'à « assoir » le ciel.
Canon 20D, 17-40 à 21mm, 1/60 f/6.3, ISO 800
 

Kettle: Un kettle est un lac glaciaire formé par un bloc de glace qui a formé une dépression dans le sol avant de fondre. Remarquez l'avant plan formé par les broussailles, le milieu par le kettle, et l'arrière-plan des montagnes.
Olympus OM-D E-M1 Mark II, 40-150 à 48mm, 1/100 F/10, ISO 250

Lac aux Atocas: Quand un lac est si calme qu'il forme un miroir, on en profite pour couper l'image en deux. Le ciel était tout de même intéressant, avec des nuages inusités.
Sony A7 III, Tamron 28-200 à 28mm, 1/160 f/11, ISO 200

Lac des Femmes: Un autre bon exemple d'effet miroir. Cette fois, le ciel sans intérêt a été complètement éliminé.
Sony A7 III, Tamron 28-200 à 125mm, 1/30 f/11, ISO 200

Lac Desjardins: L'horizon est au centre, mais il y a tellement d'éléments à voir qu'on en vient presque à l'oublier.
Canon 40D, 17-40 à 40mm, 13 sec f/16, ISO 100, avec un filtre densité neutre de 10 stops

Lac Dix Miles: Un horizon au milieu de l'image est bien positionné pour tirer avantage de la réflexion des nuages dans le lac.
Olympus OM-D E-M1 Mark III, 12-40 à 12mm, 1/80 F/10, ISO 200

Lac du Fou: Un positionnement plus classique de la light d'horizon, en ligne avec la règle des tiers. Parce que le ciel est plus intéressant que le lac, l'horizon est placé sur la ligne inférieure.
Canon 6D, Laowa 15mm, 1/10 f/11, ISO 640

Lac Forbes: Je n'ai jamais hésité à placer le soleil dans mes images. Le soleil et les nuages dominent dans cette image ou l'horizon est plus bas que la moyenne.
Olympus OM-D E-M1 Mark III, 8mm, 1/800 F/16, ISO 400
 

Lac Forbes: Un bon exemple où l'avant plan nous emmène jusqu'au fond de l'image.
Olympus OM-D E-M1 Mark III, 12-40 à 14mm, 1/100 F/13, ISO 400
 

Mont Jacques-Cartier: Le paysage désolé du Mont Jacques-Cartier est balancé avec un ciel plein de nuages. On pourrais placer l'horizon plus haut ou plus bas pour réaliser d'excellentes images.
Canon 7D, Sigma 10-20 à 11mm, 1/250 f/16, ISO 250

Ruisseau Petit-Castor: Un horizon? Quel horizon? D'une certaine façon, la diagonale formée par la colline forme un horizon qui joint un autre « horizon » avec la portion arrière du ruisseau. 
Olympus OM-D E-M1 Mark II, 12-40 à 19mm, 1/4 F/16, ISO 100

St-Laurent: Cette image est une succession de bandes horizontales.
Canon 7D, 100-400 à 135mm, 1/1000 f/10, ISO 320
 

Sunset Lac-Des-Plages: Un autre exemple où le ciel prend toute la place, et pour cause! Notez comment la ligne du nuage part du coin supérieur de l'image pour nous emmener à son cœur lumineux.
Canon 6D, 17-40 à 25mm, 1/40 f/11, ISO 160

Sunset Lac-Des-Plages  August 28, 2016 : Un autre exemple où le ciel prend toute la place, et pour cause! Notez comment la ligne du nuage part du coin supérieur de l'image pour nous emmener à son cœur lumineux.
Canon 6D, 17-40 à 25mm, 1/40 f/11, ISO 160


Cela pourrait vous intéresser aussi



Pourvoirie Lac Geneviève d'Anticosti

Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*

Cegep de Baie Comeau 2020-2021