Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

LES PHOTOGRAPHES ET COVID-19 par Christian Autotte

En ces temps difficiles où la plupart des gens doivent s'isoler pour rester en santé les photographes se cherchent peut-être quelque chose à faire. Voici donc quelques suggestions.
  • Faites vos sauvegardes. Tout photographe qui se respecte devrait sauvegarder ses images régulièrement, de préférence sur un disque dur externe. Malheureusement, plusieurs négligent de le faire et doivent parfois en payer pris en cas de panne de leur système informatique.
  • Faites du ménage. Non, pas le ménage de la maison mais le ménage dans vos photos. J'ai un bon nombre d'images qui ne sont identifiées que par le numéro généré par l'appareil au moment de la prise de vue. Idéalement, toutes ces images devraient être renommées (Chevreuil, Renard, etc.) pour être plus facilement retrouvées. Beaucoup d'images ne méritent pas d'être conservées; effacez celles qui n'en valent pas la peine et ainsi libérer de l'espace sur le disque dur.
  • Faites des photos. Si vous pouvez sortir vous pouvez faire des photos. Si vos déplacements doivent être plus limités, vous pouvez toujours photographier du balcon. Pigeons et moineaux peuvent être un défi, surtout si on veut les photographier en vol. Sinon, on peut se rabattre sur la photo à l'intérieur. Macro d'objets courants, portraits, ou même documenter comment on survit à la crise, tout put être une bonne excuse pour faire des photos.
  • Faites des photos plus difficiles. Je fais de la photo au microscope. J'ai récemment fait une image qui a nécessité 120 clichés individuels : trois rangs de 5 assemblés en panoramiques, et de 3 à 8 images pour chacune des 5 en empilement pour augmenter la profondeur de champ. La première tentative n'a pas fonctionné, j'ai donc tout repris à partir du début. C'est le genre d'image que je n'ai pas toujours le temps d'entreprendre. Au chapitre des images plus difficiles, vous pouvez aller chercher les logiciels gratuits Regard3D et Meshlab pour vous amuser (!) à faire des images 3D que l'on peut faire tourner et examiner ensuite sous tous les angles. Il faut en moyenne un minimum de 30 images individuelles pour reproduire un sujet en 3D, et jusqu'à une soixantaine pour certains sujets!
  • Si vous avez des livres sur la photographie ça serait le bon temps de les ouvrir pour vous donner des idées ou rafraichir vos connaissances.
  • Dans le même ordre d'idée, plusieurs achètent des magazines sur la photographie. Après quelques années les renseignements qu'on y retrouve peuvent devenir désuets. Pourquoi ne pas faire le ménage? Je ne garde que les articles qui m'intéressent, qui sont découpés et conservés dans un cartable. Le reste va au recyclage.
Allez voir des vidéos pour vous améliorer comme photographe. Le site de B&H regorge de vidéos divers. Cherchez sur YouTube avec des mots clef comme « macro photographie » ou « photographie d'oiseaux ». Essayez les liens suivants :
https://www.youtube.com/watch?v=oOBh4rF0Jmk&list=LLsH_TJliaNhgvhiVGriie7A&index=1351
https://www.bhphotovideo.com/explora/videos/photography/optic-2017-art-wolfe-the-creative-process-of-art-wolfe
https://www.bhphotovideo.com/explora/videos

Et comme on le voit partout, n'oubliez pas que cette crise finira par passer. Et comme moi, essayez de profiter de cette vacance imprévue.


Christian Autotte

Note de chevreuil.net : M Christian Autotte est photographe professionnel et conseiller chez Royal Photo à Montréal. Si vous désirez vous faire conseiller pour l'achat d'un nouvel appareil ou objectif, n'hésitez pas à le rencontrer.

LES PHOTOS: Toutes les photos qui suivent ont été faites de mon balcon ou dans l'appartement.

 

De mon balcon, une caméra pointée vers le ciel élimine la ville et les fils électriques…
Olympus E-M1 Mark II, Laowa 7.5mm à environ f/11, 1/400, ISO 200.
 

La sélection d'oiseaux dans mon voisinage peut être limitée, mais on trouve quand même quelques espèces qui sont souvent assez difficile d'approche, comme cette corneille.
Olympus E-M1, 300mm et 1.4x, 1/640 à f/5.6, ISO 800.
 

Les écureuils ne grimpent pas seulement aux arbres lorsqu'ils vivent en ville…
Olympus E-M1 Mark II, 300mm et 1.4x, 1/250 à f/5.6, ISO 500.
 

… et quelques noix sur le balcon peuvent même les attirer un peu plus près!
Olympus E-M1, 40-150mm à 150, 1/500 à f/5.6, ISO 400.
 

Meshlab, en conjonction avec Regard3D, permet de faire des images 3d que l'on peut voir sous tous les angles. Attention : courbe d'apprentissage assez raide…
 


 

La lune et les nuages du couchant photographié de mon balcon.
Olympus E-M1, 300mm et 1.4x, 1/320 à f/8, ISO 400.

Évidemment, si on a un télescope la lune vue du balcon peut paraitre plus être vue de plus près…
Olympus E-M1 Mark II, Celestron 8'', 1/200, ISO 400.

Il y a trop de pigeons autour de mon appartement, mais ils peuvent tout de même servir de sujets pour se pratiquer.
Olympus E-M1, 300mm et 1.4x, 1/1000 à f/8, ISO 400.

Si le temps ne se prête pas à la photo extérieure, on peut toujours se rabattre à quelques sujets en studio. Ici un coquillage est éclairé de l'intérieur par une petite lampe de poche.
Olympus E-M1 Mark II, 60mm macro, 1/14 à f/14, ISO 250.

Oui, je fais des photos un peu plus poussées que la moyenne des gens… À l'aide d'un système de barrière lumineuse (Cognisys Stopshot), je peux photographier la collision de deux gouttes d'eau.
Canon 6D, 100mm macro, 1/125 à f/16, Flash 550EX, ISO 500.


Cela pourrait vous intéresser aussi



Pourvoirie Lac Geneviève d'Anticosti

Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*

Cegep de Baie Comeau 2020-2021