Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

VACANCES D'HIVER par CHRISTIAN AUTOTTE

Oui, ça peut être très agréable de passer quelques semaines dans le sud au milieu de l'hiver, mais pourquoi pas passer un peu plus de temps dans notre coin de pays lorsque vient le temps de choisir un endroit pour les vacances d'hiver?
Je reviens de quelques jours dans le Parc du Bic. C'est un parc qui m'est familier pour l'avoir visité à maintes reprises… en été. J'avoue avoir été quelque peu désorienté par cette première visite hivernale. Plusieurs des routes que l'on emprunte durant la belle saison sont fermées à la circulation en hiver; la neige venue, elles se transforment en sentier de ski de fond ou de raquettes. Les autres pistes de randonnées deviennent pour la plupart des pistes de raquettes.

J'ai loué un chalet désigné comme EXP : petits mais confortables, ils sont tous fournis, de la vaisselle aux serviettes, du  micro-onde au petit poêle à bois, sans oublier la cafetière et le petit frigo. Taille modeste mais suffisant pour un couple, un peu petit pour une famille. Officiellement, ils sont accessibles à partir de 17 :00, mais on peut souvent y accéder entre 15 :00 et 16 :00. Qu'à cela ne tienne, je n'allais pas au Bic pour passer mon temps à l'intérieur! Je suis arrivé vers l'heure du midi. Après m'être enregistré et récupéré la clef du chalet j'ai chaussé mes raquettes pour une première randonnée.

La météo m'a été favorable, avec un mercure oscillant à peine sous le point de congélation. A mon arrivée, le ciel était couvert pour se dégager le lendemain. En hiver, les photos de paysage manquent parfois de contraste; il est souvent préférable de se concentrer sur des sujets plus intimes, des détails de végétation, ou des paysages forestiers qui bénéficient de la lumière plus douce et plus uniforme. Néanmoins, la photo numérique permet de jouer un peu plus avec l'image en post-production pour améliorer son contraste et donner un peu plus de relief à un ciel blanc et sans intérêt.

La démarcation entre la mer et la terre n'est pas aussi évidente en hiver. Les côtes rocheuses qui font mon bonheur en été disparaissent sous la neige. Les baies peu profondes sont gelées et enneigées, mais malgré les apparences, elles font toujours partie de la mer; la y marée monte et descend toujours. L'été, la marée découvre roches et bancs de sable; l'hiver, cette même marée crée des formes fantasmagoriques, des monticules de glace éparpillés à travers les baies. Il peut y avoir un rocher sous certains de ces monticules, mais plusieurs se forment simplement lorsque l'eau remonte à travers une fissure dans la glace croitre au gré des marées.

Comme à bien des endroits du Bas du Fleuve et de la Gaspésie, les paysages du Bic sont parfois si vastes qu'il est pratiquement impossible de leur rendre justice dans une seule image, j'ai donc fait plusieurs panoramiques. Sans trépied, j'ai simplement fait des images horizontales que j'ai ensuite assemblées avec Lightroom. Ce n'est pas la façon idéale, surtout si l'intention est de faire de grands tirages, mais c'est très souvent suffisant pour obtenir des images adéquates. Je reviendrai sur la bonne façon de faire du panoramique dans un futur blogue.

Seul, en couple, ou en famille, on peut trouver des chalets à louer dans plusieurs parcs de la Sépac. Les prix varient en fonction de la taille et des services. L'expérience en vaut la peine, surtout en hiver. Après tout, comme l'a si bien chanté Gilles Vigneault, « Mon pays ce n'est pas un pays »…

Christian Autotte

Note de chevreuil.net : M Christian Autotte est photographe professionnel et conseiller chez Royal Photo à Montréal. Si vous désirez vous faire conseiller pour l'achat d'un nouvel appareil ou objectif, n'hésitez pas à le rencontrer.

LES PHOTOS

 

La démarcation entre la mer et la terre n'est pas toujours évidente en hiver.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 24mm, 1/320 f/11, ISO 320

Un autre bord de plage méconnaissable en hiver.
Olympus OMD E-M1 MII, 40-150 à 115mm, 1/1000 f/11, ISO 320
 

Comme souvent en Gaspésie et dans le bas du fleuve les paysages sont si vastes qu'une seule image ne suffit pas à en rendre justice, de sorte que je fais souvent des panoramiques.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 31mm, 1/640 f/11, ISO 320
 

Un autre panoramique de la mer en hiver.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 27mm, 1/250 f/13, ISO 320
 


Deux vues du chalet EXP, petit, mais très confortable.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 12mm, 1/30 f/4, ISO 200
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 18mm, 1/80 f/11, ISO 320
 

Quelques brins d'herbe et une brindille dans la neige; il n'en faut pas plus pour faire une bonne image.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 30mm, 1/200 f/11, ISO 500
 

Un des nombreux sentiers de raquettes/ski de fond bien entretenus.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 12mm, 1/80 f/11, ISO 320
 


La dernière tempête a laissé des traces qui collent toujours aux arbres.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 12mm, 1/40 f/8, ISO 500
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 27mm, 1/50 f/9, ISO 800
 

Les résineux sont à peine visibles sous la couche de neige.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 40mm, 1/80 f/11, ISO 400
 

Une clôture et un brin d'herbe sèche forment une image graphique.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 40mm, 1/80 f/11, ISO 320
 


Les monticules éparpillés sur la baie semble être crées par la marée qui pousse de l'eau à travers des fissures dans la glace.
Olympus OMD E-M1 MII, 40-150 à 50mm, 1/640 f/8, ISO 250
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 12mm, 1/500 f/11, ISO 320
 

Un panoramique durant une journée nuageuse demande un peu plus de travail en post-production pour récupérer un ciel blanc.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 17mm, 1/125 f/11, ISO 400
 

Le macro photographe n'a pas pu résister à quelques images de près, comme ces lichens  sur un tronc d'arbre.
Olympus OMD E-M1 MII, 12-40 à 40mm, 1/50 f/11, ISO 500
 

Pour isoler ces cônes d'épinettes rien de mieux qu'un téléphoto qui peut faire sa mise au point aussi près que le 40-150 d'Olympus.
Olympus OMD E-M1 MII, 40-150 à 135mm, 1/200 f/4.5, ISO 400
 


Cela pourrait vous intéresser aussi



Pourvoirie Lac Geneviève d'Anticosti

Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*