Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

UNE ALTERNATIVE AUX OBJECTIFS MACRO par Christian Autotte

Je suis toujours étonné lorsque des photographes d'expérience et bien équipé semblent totalement ignorant des tubes d'extension.
 
Physiquement, comme leur nom l'indique, les tubes d'extension (ou tubes allonge) sont… des tubes. Comme les télé-convertisseurs, ils se placent entre objectif et boitier. Et de ce fait, beaucoup de gens confondent  les tubes allonges et les convertisseurs. Les convertisseurs multiplient la longueur focale pour permettre de photographier des objets de plus loin; ainsi, un 300mm équipé d'un doubleur de focale (convertisseur 2x) devient un 600mm et grossit alors deux fois plus. De leur côté, les tubes allonges ajoutent du « tirage » ce qui permet de se rapprocher plus près que la mise au point minimale normale de l'objectif. Ceci permet alors de transformer un objectif standard en lui donnant la possibilité de faire de la macro.



Les tubes allonges devraient être le premier achat de tout photographe qui s'intéresse à la macro pour la première fois. Optiquement, les vrais objectifs macro sont supérieurs, mais ils sont généralement onéreux et peuvent représenter un investissement trop important pour un débutant toujours incertain quant à son intérêt vers la macro. Puisqu'ils sont creux, sans aucun élément optique, ils ne dégradent en rien la qualité de l'objectif utilisé. On perd toutefois un peu de lumière, mais tous les appareils modernes sont à même de s'ajuster automatiquement. Les tubes allonge peuvent être utilisés avec pratiquement tous les objectifs, la seule limitation étant la longueur focale; les grands angles ne permettent pas de faire la mise au point. On se limitera généralement aux objectifs de 50mm et plus.
 
Les tubes modernes sont équipés de contacts électroniques permettant de transmettre les signaux entre l'objectif et le boitier. Ceux qui magasinent sur le Web doivent être attentifs à ce détail puisque plusieurs marchands vendent encore des tubes dénués de ces contacts; ils sont beaucoup moins chers, mais un objectif électronique verra son diaphragme généralement bloqué en position ouverte…
 
La plupart des tubes viennent en jeu de 3 pour les reflex ou de 2 pour les hybrides (caméras sans miroir). Le plus on ajoute de tubes, le plus de grossissement macro on obtient. Mais à quel point? Il existe une formule mathématique simple pour le calculer. On divise simplement la longueur de tubes par la longueur focale. Donc des tubes Kenko de 68mm utilisés avec un zoom 70-200 réglé à 70 donne 68/70=0.9714, donc pratiquement 1x de grossissement (comme un objectif macro véritable). Réglez le zoom à 200mm et les mêmes tubes donneront 68/200=0.34, soit 1/3 pour un, de sorte qu'un sujet mesurant trois centimètres génère une image de un centimètre sur le capteur.
 
Que peut-on photographier avec des tubes allonges? Pour ainsi dire tout ce que l'on pourrait photographier avec un objectif macro. L'avantage, c'est que suivant la longueur focale utilisée la distance de travail peut être beaucoup plus grande, permettant alors de photographier des sujets qui auraient tendance à se sauver lorsque l'approche se fait trop pressante.
 
Rien n'empêche également d'additionner les jeux de tubes pour augmenter encore plus le grossissement. On peut également ajouter des tubes allonges à un objectif macro pour ainsi remplir l'image avec des sujets minuscules, tels que fourmis, pucerons, et autres bestioles trop petites pour l'objectif macro par lui-même.







Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*