Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

Utiliser les faux grattages : Quand et comment ?

Pour faire suite à mes articles antécédents sur le sujet, je poursuis l'explication de ma technique en décrivant quand et comment je procède pour faire mes faux grattages. En premier lieu, si vous n'avez pas lu les deux premiers articles, puisqu'il est important de comprendre pourquoi on doit utiliser les faux grattages et puisque l'emplacement est en grande partie responsable du succès de vos faux grattages, je vous invite à les lire en cliquant sur les liens suivant :  

Faire le grattage
Maintenant que nous savons que l'utilisation de faux grattage peut s'avérer une microtechnique des plus utile et que nous sommes en mesure de bien choisir un emplacement propice, voici quand et comment nous devons procéder, toujours selon ma technique personnelle. Une fois que l'arbre auquel nous ferons un grattage à son pied a été préalablement choisi, sous la « licking branche » prévue, il suffit de prendre une branche rigide que vous avez ramassée en forêt et de gratter le sol afin de le dénuder. Le sol dénudé doit former un cercle ou une ellipse entre 24 et 30 pouces de diamètre.  

Odeurs à utiliser
Personnellement, pour sonder mon territoire afin de simplement voir ce que j'y poserai avec une caméra de surveillance, j'utilise des poils de glandes tarsiennes, glandes provenant d'une récolte de l'an dernier ou d'un ami qui a récolté avant moi. Le contenu de la vessie d'une récolte fait bien le travail aussi et évidement, il y a une multitude de produit sur le marché qui peuvent donner de bons résultats. Personnellement, je préfère de loin utiliser de vraies glandes tarsiennes. À l'aide de ciseau je coupe des poils que je laisse tomber dans le grattage.

Mon bon ami entrain de rafraîchir un de ses faux grattages

Est-ce vraiment important de mettre de l'odeur dans le grattage ? Si vous n'avez pas d'odeur sous la main et que l'endroit est propice, c'est à dire dans un endroit où circule relativement près de votre grattage des cerfs, le seul fait que le sol soit découvert sera visible par les cerfs et l'odeur de terre elle-même qui va s'en dégager attirera assurément les cerfs et ils débuteront leurs participations à votre grattage communautaire. L'odeur de cerf sera alors implantée naturellement par votre population locale. N'oublliez pas que toutes les classes d'âges et de sexes participent aux grattages.


Un faux grattage ? Deux ? Combien ?
Allez à un autre arbre opportun à environ 50 à 100 de pieds et répétez les étapes ci-dessus. Comme j'ai mentionné dans mon article précédant, j'aime bien avoir 3-4 grattages dans une ligne relativement droite pour augmenter la probabilité de succès et les possibilités de rencontre avec les cerfs.

Pour activer plus rapidement vos grattages la première fois
Une fois les grattages en place, vous pouvez contribuer à augmenter la facilité à détecter ceux-ci. Pour ce faire, avec de l'urine ou du gel, vous faite une ligne d'odeur partant de 100 à 300 pieds (cela dépends comment ça marche bien pour vous et de la configuration de la transition où vous êtes situé) du grattage le plus à droite de votre ensemble de grattages et vous la rendez 100 à 300 pieds du grattage le plus à gauche comme si vous prolongiez la ligne de vos grattages. La ligne d'odeur se doit d'être subtile et se fait simplement en vaporisant de l'urine ou déposant du gel à environ 3 pieds du sol sur les branches et plantes arbustives. Vous pouvez mettre un jet environ tous les 20 à 50 pieds selon votre jugement. Les cerfs urines sur leurs glandes tarsiennes et le fond énormément dans leurs grattages. En quittant les lieux, leurs pattes fraichement enduis d'urine frottent sur les petites branches en se déplaçant et dégouttent parfois. C'est ce comportement que nous imitons ici. Faire ces lignes d'odeur n'est pas obligatoire, mais voyons cela comme un moyen de piquer la curiosité dans un plus grand rayon à court terme. Une fois que les premières visites surviennent, ne refaites pas de ligne d'odeur. Cela fonctionne également en frottant des glandes tarsiennes sur de petits arbres au lieu de vaporiser de l'urine.

Quand est-ce que je fais des faux grattages ?

Pour ma part, j'affectionne l'utilisation de faux grattages à partir de la fin d'octobre jusqu'autour du 14 novembre. Je fais mes faux grattages que pour la chasse. Pourquoi ? Simplement parce qu'il y a l'effet de surprise et qu'étant donné que c'est tout près de la chasse ou pendant, j'ai moins de chance que le site soit contaminé par mes présences trop rapprochées. Contaminé par nos odeurs mais aussi par notre simple présence. Plus on va sur les lieux, plus il y aura de chance que nous levons des cerfs dans le secteur et que nous les éduquions de nos intentions. Plusieurs aiment en faire longtemps d'avance, moi je préconise l'utilisation en situation de chasse, car après tout, mon intention en faisant des faux grattages est de récolter... Les faux grattages ne me servent pas nécessairement de « joker ». Je les fais pour augmenter l'assiduité et la curiosité à venir y faire un tour plus souvent. Dans un prochain article, je pourrai élaborer sur ce que j'entends par « joker » en situation de chasse.



Pour conclure cet article, je vous propose quelques conseils et rappels en rafale :
  • Quand un sentier de chevreuil est apparent, ne faites jamais de faux grattage directement dans le sentier. Faites-le d'un côté ou l'autre du sentier à environ 5 à 10 pieds.

  • Ne pas contaminer le site par vos odeurs. Ne touchez pas l'environnement avec vos mains. Un truc facile, avoir ses mains dans les poches le plus possible en se déplaçant. Vos bottes ne doivent pas sentir autre chose que le bois, la boue etc., donc, n'utilisez pas des bottes neuves, des bottes qui sentent la boule à mythe ou des bottes qui servent à travailler dans le garage. N'allez pas sur place en sentant le parfum, le déodorant, ou le «swing»...En d'autres mots, vous devez prendre les mêmes précautions que si vous alliez à la chasse à mauvais vent.

  • Si vous faites une ligne d'odeur tel qu'expliquée ci-dessus et que vous devez faire un aller-retour, ne la faites pas en avançant pour revenir dans votre ligne d'odeur par la suite. Aller plutôt au point le plus éloigné et mettez de l'odeur seulement en revenant sur vos pas.

  • Le lendemain d'une journée de pluie, refaites vos grattages de la même façon jusqu'à ce que vous débutiez à avoir des visites de cerfs. Quand vous aurez quelques cerfs qui y participeront, il sera inutile de refaire une ligne d'odeur. Ne faites que rafraichir les grattages en regrattant par dessus et en y remettant de votre odeur (urine ou poils ou gel). Évidement dès que les cerfs visitent vos faux grattages, surtout un individu mature, lorsque vous rafraichissez ceux-ci, c'est impératif de contrôler vos odeurs plus ardemment que jamais.

  • Des traces dans un grattage ne veulent pas dire que c'est un mâle qui y est venu. Les femelles et mêmes les veaux visiteront eux aussi vos grattages. Pour confirmer que c'est un mâle, observez votre 'licking branche' mais n'y toucher pas. Observer également si le grattage a été gratté et d'un coup d'œil sans marcher les alentours, voyez s'il n'y a pas de nouveau frottage ou nouveau grattage dans les environs de votre faux grattages. Évidement, l'utilisation de caméra de surveillance ne ment pas, mais attention de contaminer l'endroit lors que vous manipuler le tout autour de votre grattage.

  • Quand vous allez sur place, ne trainez pas là, vous faites ce qu'il faut faire et repartez aussi vite que possible afin de minimiser l'odeur résiduelle ainsi que la possibilité de surprendre un cerf qui serait sur ses heures de visites.

  • De petits gants sont de mises.

  • Ne vous habillez pas trop chaudement pour aller sur place, ainsi vous aurez moins chaud et dégagerez moins d'odeur de transpiration.

  • Quand vous choisissez votre arbre pour votre grattage, imaginez le chevreuil en train de le faire, cela peut vous donner une idée à savoir si c'est un bon arbre ou pas. Il faut suffisamment d'espace et il faut qu'il soit visible.

Cela résume les grandes lignes, évidement, dépendamment du contexte, le nombre de grattages, les odeurs utilisées, la longueur de la ligne d'odeur, etc. peuvent être variables. Vous avez maintenant une recette, n'hésitez pas à y apporter vos touches personnelles et surtout à tenir en compte des signes au quotidien. Il n'y a pas qu'une bonne recette de gâteau.

Bonne chasse les crinqués !

Mots clefs :

Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*