Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

Utiliser les faux grattages : Pourquoi?

Le cerf de virginie est une jolie bête qui renferme bon nombre de comportements et d'habitudes de vie qui sont parfois méconnus des Nemrod. Parmi ceux-ci, il y a les fameux grattages. Les techniques de faux grattages sont encore sous-utilisées au Québec et peuvent encore aujourd'hui, malgré la surpression de chasse, faire la différence entre l'échec et le succès. Le chasseur du Québec moyen est rendu un peu trop habitué de chasser exclusivement à l'aide d'appâts. Il faut le dire, le MRNF a fait en sorte que la qualité de chasse est devenu moins que médiocre et ce à la grandeur de la province. Croiser un grand mâle ou même un moyen dans sa lunette de visée devient de plus en plus un tour de force. Par contre, je me dois de détruire un mythe immédiatement : L'utilisation de faux grattages ne sert pas qu'à déjouer les grands mâles, cette microtechnique peut vous aider à récolter n'importe quelles classes d'âges et de sexe de votre gibier préféré. Dans cette série d'articles, je vais tenter de vous expliquer pourquoi il faut persister à utiliser la technique des faux grattages malgré l'absence de mâles d'intérêts dans votre territoire, comment procéder pour effectuer vos faux grattages, où les faire, quand et comment en profiter.

Je ne me sens pas l'aise de vous parler de cela sans préalablement vous partager le résumé de mon pedigree en la matière. J'ai commencé à faire des faux grattages en 1999. Dès la première fois, un impact direct avait eu lieu, trois frottis ont entourés l'un des grattages presque la même journée et la récolte fût plus que facile sur ce nouveau territoire. Dès lors, je savais que je venais de trouver un outil intéressant à ajouter à mon attirail de chasseur. Nul besoin de vous dire que les faux grattages font depuis ce temps partie intégrale de ma stratégie de chasse et ce même quand aucun signe ni photo de mâle ne soient présents. Avec le temps, j'ai gagné en expérience et j'ai pu parfaire mes façons de m'en servir.

Que font les faux grattages pour moi ?
Les faux grattages sont de puissants stimuli lorsque bien utilisés. Ils stimulent les mouvements des cerfs dans mon territoire, pas seulement des mâles, mais des femelles et veaux également. Certains chassent avec des appelants (decoy), mais quoi de mieux que des vraies bêtes pour servir d'appelants ? En période automnale, les faux grattages titillent les mâles bien sûre, mais également les femelles et veaux curieux en plein apprentissage de la vie. Ce titillement les rendent plus rigoureux et augmentent la fréquence et la sporadicité de la vérification de leur secteur. Mais ce n'est pas tout, cette motivation à vérifier le secteur agglomère une concentration des odeurs de cerf de tous genres et bien sûre de mâles diversifiés. Leur plus grande arme étant du même coup leur talon d'Achille, l'organe de Jacobson attire les mâles des lieux à la ronde qui inévitablement finissent par tomber sur ce parfum. Soudain, des non-résidents, dits « outsiders » se joignent à la danse et ... Mon secteur devient chaud et chargé en un amalgame de testostérone, d'œstrogène et d'odeurs tarsiennes bien distinctes. Plus le secteur est chaud, plus les cerfs le fréquentent, plus ils y feront des grattages et frottages, plus il devient brûlant ! Du jour au lendemain, il semble y avoir des cerfs partout à toute heure du jour et les objectifs de récolte se multiplient.

Tous les individus participent aux mélanges des parfums attractants, ils vous aident !


Plus les odeurs naturels se concentrent, plus il y a d'invités

Si on y réfléchit, pourquoi appâte-t-on ? Nous appâtons évidemment pour concentrer la fréquence de déplacement des cerfs en notre faveur. C'est exactement le but des faux grattages, c'est aussi simple que cela ! La différence entre les deux techniques, bien que l'objectif de base demeure sensiblement le même, est immense dans son ensemble. Nous y reviendrons.

Leurs fréquences de visite augmentent et certains individus nocturnes vous offrent des chances de les récolter à toutes heures du jour




En résumé, ce que vous devez retenir de ce premier article sur le sujet, c'est que les faux grattages concentrent les individus tous sexes et âges confondus provoquant des comportements naturels qui se produiraient encore d'avantage au Québec si l'équilibre des genres n'était pas aussi débalancé. Cette environnement de compétition favorisent leurs mouvements à toute heure du jour et ce pour tous les individus. Les bêtes abaissent leur garde d'un cran et probablement même deux, améliorant ainsi nos chances de croiser le sujet souhaité. Il ne nous reste qu'à appliquer les bons efforts pour compléter l'équation ! ;-)


Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*