Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

LES FLEURS, DU PRINTEMPS À L'AUTOMNE… de Christian Autotte

Une nouvelle saison de fleurs est à nos portes. Une saison trop courte combinée à une profusion d'espèces fait en sorte que bien des photographes ne savent plus où donner de la tête : quel objectif utiliser, comment gérer la lumière et les conditions météo pas toujours favorables, pourraient en pousser plus d'un à simplement abandonner…
 
LE BON OBJECTIF

Le bon objectif pour photographier les fleurs, sauvages ou cultivées, ne sera pas toujours un objectif macro. Les macros de 85 à 105mm de longueur focale sont parfaits pour se rapprocher des petites fleurs sauvages printanières. Avec des fleurs de la taille d'une marguerite l'objectif de base fourni avec tous les reflex (souvent un 18-55), fera parfaitement l'affaire. Avec des plates-bandes bien garnies ou des champs de fleurs sauvages assez densément peuplés il peut même être possible de tirer avantage d'un super grand-angle pour changer la perspective et donner un effet de profondeur intéressant. À l'opposé, j'utilise souvent un téléphoto pour isoler une seule fleur et éliminer un fond dénué d'intérêt.
 
RAPPROCHEZ-VOUS

Aussi élémentaire que cela puisse paraitre, en photographie macro le plus près que l'on se rapproche du sujet, le meilleure sera la photo. Par contre, on ne parle pas ici de distance physique entre l'objectif et le sujet, mais plutôt à quel point le sujet rempli d'espace de l'image. Tout ce qui n'est pas le sujet est considéré comme « espace négatif ». Parfois il a un rôle à jouer : un petit sujet qui ne remplit pas l'image peut transmettre l'impression de petitesse et de fragilité. Mais l'espace négatif doit être utilisé avec soin : un espace vide s'avère trop souvent… simplement vide. Quelque chose doit s'y trouver pour conserver l'intérêt et diriger l'œil vers le sujet principal.

Surveillez également l'arrière-plan pour tout élément qui pourrait attirer l'attention. Il n'y a rien de pire qu'une tache très claire derrière le sujet. Une telle distraction attire l'œil et réduit l'impact de l'image finale.
 
RÉFLÉCHIR ET S'ADAPTER

Il vente aujourd'hui? Utilisez un flash pour arrêter le balancement des fleurs à longue tiges, ou utilisez un coupe-vent (une toile attachée entre deux arbres ou même une « tente » de toile blanche ou de plastique transparent). On peut également utiliser le mouvement de façon artistique : travaillez sur trépied et utiliser une vitesse d'exposition lente pour augmenter l'effet du mouvement.

Il pleut? Bon temps pour photographier les fleurs! Sortez votre imperméable et pensez à recouvrir votre appareil du sien. On trouve plusieurs types d'imperméable à caméra dans le marché. Le cas échéant, un simple sac de plastique protègera l'appareil : placez-le dans le fond du sac, si nécessaire avec un trou percé pour l'oculaire; un élastique autour de l'objectif maintien le sac en place.

Une journée ensoleillée produit des ombres trop dures et des plages trop claires dans la même image? Un réflecteur dégage les ombres ou bloque le soleil direct pour obtenir un éclairage plus uniforme. Les bons photographes trouvent toujours une solution aux problèmes rencontrés sur le terrain.
 
ESSAYEZ DE FAIRE MIEUX…

Après avoir pris quelques photos, prenez une pose et regardez-les sur l'écran LCD de l'appareil. Posez-vous les questions suivantes : pourquoi avez-vous fait cette photo? Qu'est-ce qui vous a attiré dans ce sujet? Que pourriez-vous faire pour mieux cible le sujet? La photo est-elle ambiguë, avec trop d'espace vide ou de confusion dans l'arrière-plan? La composition est-elle bonne, où faudrait-il changer d'angle ou de longueur focale? La lumière est-elle bonne ou mérite-elle d'être améliorée? Travaillez le sujet, ne soyez pas satisfait de la première image; il y a le plus souvent un élément quelconque qui mérite d'être ajusté pour améliorer l'image.
 
FINALEMENT…

La photographie numérique ne coute rien : multipliez les clichés en variant les images du même sujet le plus possible.

Et surtout… amusez-vous!...

Christian Autotte

​Pour voir les autrea articles de Christian Autotte

 












Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*