Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

La prospection printanière en milieu agricole. Mais quand ?????

Le plus tôt possible après la fonte de la neige, j’ai toujours fait la majeure partie de ma prospection tôt au printemps.


Les principales raisons sont les suivantes :

Premièrement, quand la neige vient tous juste de quitter le sol, les signes de la présence des cerfs de l’automne précédent sont très faciles à voir car le peu de végétation au sol est sensiblement la même que durant la dernière saison de chasse. De cette façon je peux facilement me retremper dans l’atmosphère de la chasse. C’est d’ailleurs en réfléchissant à cette dernière saison que je peux me concentrer sur la recherche des indices suivants :

  • Frottages ou lignes de frottages car tôt au printemps il reluisent dû a l’humidité.
  • Grattages ou lignes de grattages car ils sont encore bien dégagés. Identification des sites nourriciers.
  • Repérage des aires de repos.
  • Recherche de sentiers menant à ces 2 derniers points.
  • Identification des zones d’attente (staging area)


    Par où commencer.

    Je débute toujours ma prospection en localisant les points de nourritures. Pour ce faire, je débute par faire un tour sommaire de la propriété, soit en voiture ou à pieds. Cela me permet de vérifier ce qu’il y avait dans les différents champs autour de cette même propriété lors de la dernière saison de chasse. Cela m’aidera à connaître les allées et venues des cerfs du secteur en relation avec ma période de chasse.

    Une fois ces informations trouvées, je vais aller sur le terrain. Tout en marchant autour des sites de nourriture, je cherche les indices laissés par les mâles : frottages de début d automne, frottages de rut, grattages, grattages primaires, ainsi que les sentier débouchant sur les sites nourriciers. Lorsque je trouve un sentier débouchant sur un secteur de nourriture ayant des indices de présence mâle, je passe à l’étape suivante.

    La marche en forêt.

    En marchant dans un sentier de cerfs, je vais tenter de trouver le repaire des buck du secteur. Ma priorité est de trouver un secteur comprenant une grande quantité de frottages. .
    Pourquoi ? Simplement parce que les mâles frottent beaucoup autour et à l’intérieur de leur site de repos. À l’occasion, il arrive qu’une grande quantité de frottages soit observée dans les zones d’attentes (stagin area).Ces fameuse zones d’attente se trouvent près des sites nourriciers et permettent au mâle d’attendre la fin du jour en sécurité avant d’aller se nourrir. Il est important de différencier ces deux lieux pour une planification optimale de sa chasse.


    Le site de repos.

    L’étape suivante est cruciale car le site de repos est la pierre angulaire de votre stratégie de chasse. Il est donc primordial de trouver l’information qui dictera les allées et venues des bêtes du coin. Jusqu’à ce moment, nous planifions notre chasse en fonction des signes de l’année précédente. Pour avoir une bonne idée du comportement des mâles du secteur, cela est une bonne base mais durant la prochaine saison, les habitudes risquent de changer. Comme les cultures sont souvent en rotation, les habitudes alimentaires du cerf varient selon les ans. Les cerfs suivent le cheminement des récoltes pour trouver leur diète hebdomadaire et il faudra s’ajuster en fonction des nouvelles cultures. Pour avoir ces informations, il faut vérifier avec les fermiers locaux leur planification de semences ou tous simplement attendre une légère pousse du champ.

    Une fois les points de nourriture déterminés, je peux faire mon plan de chasse. Ayant trouvé le dortoir du secteur, je saurai quel sentier chasser en fonction de l’avancement des nouvelles récoltes.

    Bien sur, tout cela n’est encore qu’une prospection sommaire, mais si vous faites cette prospection efficacement, vous serez en bonne position pour déjouer le gibier.

    Bonne prospection!


    Charles-Henri Dorris
    Formateur spécialisé
    dans la chasse au chevreuil

    http://www.charleshenridorris.com

Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*