Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

Les ours tardent à trouver votre site appâté ? Jouer les lignes d'odeur.

À chaque saison, c'est pratiquement le même constat. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais la hâtise de voir le site appâté détruit pour la première fois de l'année par le passage des ours atteint son paroxysme à chacune de mes visites. Le constat de voir que rien n'a bougé apporte son lot de déception et est souvent au rendez-vous pendant les premières semaines. Au fil des ans, j'ai intégré à ma technique l'utilisation de lignes d'odeur et ce sont elles qui m'ont apportées les résultats les plus rapides, impliquant même à quelques reprises la première visite la journée même de la mise en place de celles-ci.

Quelques précautions :
À priori, ce qu'on veut propager est l'odeur utilisée. Conséquemment, ce qu'il faut éviter pendant que nous réalisons nos lignes c'est de contaminer celles-ci par notre odeur corporelle ou de celle de nos vêtements. Comme on doit le faire pour le chevreuil, l'utilsation de gants, de bottes et de linges appropriés est de mise. Il est également préférable de choisir une journée où la météo n'annonce pas de pluie pour au moins une couple de jours pour que notre ligne soit efficace plus longtemps.

Odeurs à utiliser :
Les odeurs fruitées et sucrées apportent de bons résultats, mais l'odeur qui m'a apportée le plus de succès en générale est celle de poissons marinés quelques semaines au soleil. La recette implique principalement des morceaux de poissons placés dans des cruchons que nous laissons au soleil sur une plaque qui attire celui-ci telle qu'une toiture foncée. On peut y ajouter un oeuf, du lait, une ou deux gousses d'ail écrasée, de l'huile à frite usée etc. Une portion d'huile à friture est excellent pour permettre à notre mixture de coller sur les endroits où on en met et permet ainsi à l'odeur de persister plus longtemps. Bien que l'huile maintiendra notre mélange hétérogène, il suffit de bien brasser le cruchon avant son utilisation.

Façon de procéder :
La façon de procéder est très simple. En fait il y en a plus d'une, mais celle en huit est très performante. Étant donné que le vent est changeant et que nous ne pouvons pas toujours prévoir de quelle direction l'ours proviendra, il s'uffit de faire des lignes d'odeur en formant le chiffre huit où le croisement des cercles formant le huit addonne sur notre site appâté. Évidemment, il faut éviter que le trajet ne croise notre affut ni ne passe derrière celui-ci. Le point le plus éloigné de notre site appâté peut être de 500 à 1000 pieds et même plus de part et d'autre du site. Pour déverser l'odeur, si on utilise une odeur fruitée et sucrée, on peut utiliser un vaporisateur qui nous permet de lancer l'odeur relativement haut sur les arbres. Si on utilise un chuchon, il suffit de temper des bouts de branches idéalement avec des feuilles pour que la mixture colle le plus possible. On réparti de l'odeur sur les arbres et branches à tous les 30 à 45 pieds.


Bon succès à l'ours les crinqués !

Mots clefs :

Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*