Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

La lecture des pistes du Cerf de Virginie

Le chevreuil nous laisse des indices de sa présence et de son passage. Les frottages et les grattages constituent les signes les plus régulièrement abordés dans les différents articles de revue mais les pistes de chevreuil sont des indices que l'on se doit de ne pas négliger. Peu de choses sont écrites sur les pistes de chevreuil. Ou bien, le sujet ne mérite pas que l'on s'y attarde et qu'il n'y a pas de choses intéressantes ou particulièrement utiles pour le chasseur, ou le sujet est mal documenté ou même controversé.

Le présent article tentera de vous intéresser à la chose et de faire ressortir en vous l'instinct de Sherlock Holmes. Cependant, mes lectures et discussions avec des chasseurs expérimentés m'indiquent qu'il y a peu de choses qui font unanimité sur la lecture des pistes de chevreuil. Ceci étant dit, prenez ces informations comme un casse-tête auquel nous aurons de bonnes discussions au sein d forum de discussion de chevreuil.net. Cet automne, prenez des mesures et des observations des pistes rencontrées et transmettez nous vos données. Ainsi, votre expérience et celles de la communauté Chevreuil.net nous permettra de vérifier certaines théories énoncées dans cet article. 

La quantité et la fréquence :
Tout chasseur désire connaître l'abondance du gibier sur son territoire. Une observation régulière nous permet d'en connaître un peu plus sur les passages des cervidés et leurs aires de déplacement et de fréquentation. L'arrivée de la technologie «Vigil» et autres appareils de détection nous permettent d'obtenir de vizou, l'heure, la fréquence et même la grosseur du gibier lorsque l'on ajoute l'appareil de photo à l'appareil de détection.  Cependant, pour mille et une raison, le chasseur ne pourrait avoir en sa possession que son bagage de connaissances et sa débrouillardise pour prédire le passage du chevreuil et son sexe. Lorsque vous observez un site où les pistes sont présentes, tel qu'un site sablonneux ou enneigé, vous pouvez facilement lire la piste. Y a-t-il une ou plusieurs pistes ? S'agit-il d'un chevreuil qui se promène occasionnellement ou fréquemment ? Un truc : recouvrez avec soin les pistes avec du sable fin ou de terre en faisant particulièrement attention à vos odeurs et remarquez, par la suite, s'il y a de nouveau présence de pistes.

Il s'agit d'un moyen simple et pas dispendieux d'en connaître un peu plus sur la fréquence de passage de chevreuil sur votre territoire.


La lecture des pistes peut vous être d'une grande utilité lorsque vous poursuivez un chevreuil blessé. Finalement, le tracé de la piste peut nous laisser un indice sur le sexe du chevreuil.

Plusieurs affirment qu'une piste qui traîne est celle laissée par un buck. Bien sur, il est toujours plus facile de voir ce type de piste sur quelques centimètres de neige.O n m'a cependant indiqué qu'une grosse femelle peut également se traîner la patte avant !

Le lendemain d'une pluie constitue le moment idéal de prospecter votre territoire. Les vielles pistes ont souvent été délavées. Il reste les pistes fraîches que vous pouvez découvrir plus aisément sur un sol encore humide.


La grosseur de la piste :
Rappelons-nous qu'un gros frottage n'est pas nécessairement fait par un gros buck mais une grosse piste de chevreuil n'est jamais laissée par un petit chevreuil. La grosseur d'une piste est un indice sérieux de la présence d'un gros chevreuil. Certaines controverses existent autour de la grosseur des pistes pour identifier le sexe et l'âge d'un chevreuil. Les biologistes indiquent que plusieurs buck et femelles ont de long sabots et d'autres non. En cherchant un peu, j'ai même trouver des indications divergentes entre certains auteurs. Ainsi, dans le livre Chevreuil édité par Sentiers chasse et pêche, la grosseur moyenne d'une piste de buck serait de 2 ¾ " alors que dans le site web d'Environnement Canada (http://www.cws-scf.ec.gc.ca/hww-fap/hww-fap.cfm?ID_species=76&lang=f), l'on indique une grosseur de 8,75 cm. soit, 3 ½  ". Finalement, les mesures varient selon que l'on mesure seulement les pinces ou les pinces avec les onglets. J'ai effectué également quelques recherches sur le web et voici ce que je vous suggère.

Lors de votre prochain déplacement en forêt, amenez avec vous cette règle que je vous ai fabriquée. Je vous suggère de l'imprimer et de la plastifier. Traînez la toujours avec vous lors de vos sorties de chasse et prenez des notes.


D'autre part, certains ne jurent que par l'identification des ergots arrières. Si une trace est grosse et que les deux pinces avant sont ouvertes et que les ergots sont présents dans la trace, cela est l'évidence d'une piste de buck. Cela n'est pas une vérité non plus, un femelle en fuite fera également ce genre de piste.

Voici un bel exemple qui vous intéressera davantage à la lecture des pistes de chevreuil. Voici, un courriel reçu de Marie Sophie Royer, chroniqueur pour Chevreuil.net.

«Je t'envoie une série de photos pour ton article si tu les juges intéressantes, tu pourras les prendre. C'était l'année précédant mon beau buck.  Il avait un ergo différent (photo de la trace de patte au sol).  J'ai pu ainsi le suivre et découvrir son coin de frottage (photo de tronc d'arbre).  Ensuite, au début décembre, le Vigil l'a surpris pendant la nuit alors qu'il venait manger au site de pommes.  Le résultat l'année suivante et la photo de sa patte qui l'a finalement trahie.»






L'emplacement de la piste avant et de la piste arrière :
Selon le site web : http://www.brick.net/~deerhunt/magazine/sign.html et d'autres sites que j'ai consulté, la piste d'un mâle mûr sera souvent 3.5 pouces ou plus longue en longueur et au moins 1,5 pouces de large. S'il y a des impressions d'onglets, toute la longueur de la piste du bout de la pince à l'onglet sera de 5 pouces ou plus.

La piste d'un petit mâle est beaucoup plus difficile à déchiffrer puisque qu'une femelle adulte peut laisser des piste jusqu'à 3 pouces de longueur tout comme le fait un jeune mâle.

Lorsque vous tenter de déchiffrer une piste, vous devez considérer la fermeté de la terre dans laquelle elles ont été faites. Dans le sol très mou ou humide, les pistes semblent plus grandes qu'elles le sont vraiment en raison du facteur de «glisse». C'est également vrai des pistes effectuées par un cerf qui court. En conclusion, ne soyez pas dupé par des pistes doublées. Parfois, une piste se superpose à une autre et vous donne l'impression d'une piste de super-buck !

L'autre manière de déterminer si une piste a été faite par un mâle ou une femelle est par la façon dont les pistes apparaissent sur la terre.

Pour comprendre cette technique, vous devez d'abord savoir déterminer la piste avant des pinces d'un chevreuil de sa piste arrière des pinces. La principale différence entre les pinces avant et arrière est le fait que les pinces avant sont toujours plus grandes que les pinces arrières.

En marchant, les pistes arrières du sabot d'une femelle seront souvent superposées sur ses pistes avant.

Les pistes du sabot d'une femelle peuvent tomber juste légèrement en dehors de ses pistes avant du sabot. Dans l'un ou l'autre cas, c'est parce que le coffre d'une femelle est habituellement plus étroit que son extrémité arrière

D'autre part, les pistes arrières du sabot d'un mâle seront le plus souvent sur l'intérieur et juste dessous des pistes avant du sabot parce que son coffre est plus large que ses quartiers arrières.

Pour Michel Breton, un fervent chasseur d'expérience de la chasse fine, « les buck  pilent presque dans leurs propres pistes, c'est-à-dire que les pattes d'en arrière s'imprègnent dans la même piste ou quelque peut en arrière de la piste laissée par la patte d'en avant et les traces d'en arrière ont tendance à être plus vers l'intérieur. Voici pourquoi, les femelles laissent des traces qui on plus ou moins la même largeur. Les bucks eux, sont beaucoup plus "coffrés" que les femelles. Donc, les empreintes d'en avants sont généralement plus larges de celles d'en arrière car ils ont le derrière moins large que le devant. Plus le buck est gros, plus que ces signes sont évidents.»

Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est pas évident. L'observation régulière des pistes et l'expérience vous permettront d'en saisir les nuances.

Connaître la direction qu'emprunte votre chevreuil :
La piste de chevreuil qui quitte le champ nourricier pour se réfugier dans la forêt est généralement une piste laissée le matin. Tandis que la piste qui se dirige vers le garde-manger et qui provient du couvert plus dense est une piste laissée en fin de journée ou en soirée.

Vous remarquerez que certains sentiers sont utilisés davantage le matin et d'autres à la brunante. Ainsi, vous devrez en  tenir compte lorsque vous installez votre mirador. Installer votre mirador là où les pistes du matin sont abondantes, constitue un bon choix. Finalement, là où les pistes sont abondantes matin et soir constituent le meilleur emplacement.

Les pistes qui empruntent davantage le couvert sont probablement celles laissées par un buck. On sait que le buck qui se déplace du point A au point B le fera davantage à couvert qu'à découvert.

Le sentier qu'emprunte le chevreuil constitue un autre indice important.  Le buck évite de marcher dans un sentier «sale» ou parsemé d'embûches. Le buck utilise toujours la route la plus facile et la plus sûre pour se déplacer d'un point à l'autre.

À vous maintenant de nous faire part de votre expérience. Mesurez les pistes que votre buck aura laissé lorsque vous l'aurez abattu et transmettez nous vos résultats. Si possible, prenez une photo de la piste avec la règle Chevreuil.net comme repère. Avec vos données, l'on pourra tester ces théories.

Bonnes observations !

Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*