Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

L'équipement de chasse de l'archer

J’ai toujours estimé qu’acheter et entretenir l’équipement de chasse est presque aussi excitant et passionnant que la chasse elle-même.  Ne sommes pour la plupart de grands enfants avec des jouets plus chers.  Je ne me considère pas matérialiste mais je suis intéressée par tout nouvel équipement qui peut rendre une situation de chasse plus confortable ou qui me donne un avantage supplémentaire en tant qu’archer.

Cependant, il arrive souvent que les nouveaux venus dans le domaine de l’arc arrivent au magasin de sport pour de l’équipement d’arc et que leur choix est basé strictement sur le prix.  Il m’arrive régulièrement de voir arriver une personne avec un arc qu’il s’est procuré d’un particulier.  Souvent, cet arc n’est pas adapté pour lui, l’équipement est usé, défectueux ou tout simplement qui ne va pas pour lui.  Il pense avoir fait une bonne affaire, il n’a pas payé cher.  Maintenant, il espère que je pourrai l’ajuster car il a des problèmes avec. 

Parfois, je peux arriver à ajuster l’arc pour lui mais souvent, c’est impossible.  L’arc est conçu pour le tir au doigt et il veut tirer au déclencheur, l’allonge est beaucoup trop longue ou trop courte.  En bout de ligne, il sera déçu et s’il persiste à utiliser cet arc, il finira par dire que la chasse à l’arc ce n’est pas bon, qu’il a blessé un animal ou qu’il l’a tout simplement manqué.  Au mieux, il mettra tout cela de côté, se fera bien conseiller et finira satisfait mais il aura dépensé plus d’argent que nécessaire.

Pour un archer, l’arc doit devenir un complément du corps.  Il faut être à l’aise avec, bien ajusté pour nous.  Si on devait remplacer une partie de notre corps comme une main, un bras ou un pied, on ne prendrait pas le premier morceau sur la tablette ou on ne l’achèterait pas au marché aux puces.  On aimerait bien qu’il soit ajusté pour nous et fonctionnel.  Il en va de même pour un arc. 

Je n’ai pas nécessairement fait des choix parfaits lors de mon premier achat d’arc.  Cependant, il est important de visiter quelques magasins, jaser avec des conseillers et essayer différents modèles.  La plupart des magasins ont un coin pour nous permettre d’essayer le matériel.  Au moins, l’équipement sera ajusté pour nous.  Avec l’expérience, on voudra possiblement faire des modifications sur l’équipement et c’est tout à fait normal.

ARC

Il faut donc que l’arc soit ajusté correctement pour vous.  Bonne allonge, bonne pression.  Le reste, comme la marque, le modèle à une ou deux cames, c’est une question de goûts.  Il y a habituellement une bonne variété de modèles et de prix pour convenir à votre budget.

Comparez les prix, mais aussi les garanties, la facilité d’obtenir du service après-vente et des pièces supplémentaires.

De préférence, laissez un pro ajuster votre arc.  Si vous désirez le faire vous-même, il faut penser à plusieurs petits détails importants.  Vérifier la cambrure de l’arc, la synchronisation des poulies sur un arc à poulies.  L’alignement de l’appui flèches, du point d’encoche et des mires. 

FLÈCHE

Pour effectuer des tirs uniformes, il faut des flèches uniformes.  Pour trouver la grosseur et longueur de flèche qui vous convient, il des tables de sélection conçues à cet effet.  On doit déterminer la pression, l’allonge, le genre d’arc et si on utilise ou pas un déclencheur.  Une fois ces données compilées, il y aura quelques choix de flèches qui seront suggérées.  Aluminium, carbone, A/C/C ou A/C/E. 

Pour le choix des flèches, c’est une question de goût beaucoup plus que de budget.  De nos jours, le prix d’une douzaine de flèches au carbone est pratiquement le même que pour une douzaine de bonnes flèches en aluminium.  Je recommande fortement l’utilisation de l’aluminium pour la chasse.  C’est plus facile de trouver une pointe de chasse qui conviendra bien.  Il y a aussi un léger risque d’effilochage de la fibre de carbone en cas de cassure de la flèche.  Il y a un danger de blessure en cas d’absorption d’un éclat qui serait dans votre viande et que vous n’auriez pas vu.   

Ensuite, il faudra choisir parmi une très grande variété de pointes de chasse.  Pointes fixe ou rétractables ?  Deux lames, trois ou quatre lames ?  Un petit diamètre de coupe ou un très grand ?  Encore une fois, c’est une question de goût premièrement.  On peut aller plus loin dans son questionnement.  Est-ce que je vais chasser dans un endroit sale ou bien dégagé ?  Si j’ai l’intention de faire de la chasse fine et qu’il est possible que je passe près des branches, il serait grandement préférable d’avoir des rétractables.  Au contraire, si je ne tire qu’avec un bon dégagement, je peux très bien utiliser des pointes fixes.

Détail à ne pas oublier pour le choix du poids de la pointe de chasse, prendre le même nombre de grains que vos pointes de pratique.

Le plus important c’est que les lames soient bien aiguisées et de les avoir essayé avant de chassé avec et en être satisfait.  Il faut avoir pleine confiance dans le rendement qu’elles vont vous donner.

ACCESSOIRES

Pour ce qui est des accessoires, pour un premier achat, allez-y simplement.  Ne cherchez pas nécessairement le dernier gadget à la mode mais plutôt un produit simple et efficace.  Comme vous n’avez pas encore beaucoup d’expérience, aussi bien garder les choses simples autant que possible.  Vous en aurez assez à vous concentrer sur votre position et vos tirs, ce n’est pas vraiment le temps de se compliquer la vie avec une panoplie d’accessoires compliqués.

L’équipement de base pour commencer la pratique du tir à l’arc est :

  • Un arc

  • Une mire

  • Un appui-flèche

  • Balancier

  • Bouton d'appui de la flèche

  • Kisser (rondelle de plastique située sur la corde qui sert de guide de positionnement)

  • Déclencheur

  • 6 flèches

  • Une cible conforme ou trouver un club de tir.

    

Autres accessoires qui pourraient être très utiles :

  • Protège bras

  • Oeilleton

  • Étui rigide pour l'arc

  • Silencieux

 

 Pour la chasse, il faudra se procurer aussi :

  • Pointes de chasse

  • 6 flèches neuves

Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas si compliqué et c’est tellement plaisant la pratique du tir à l’arc.  La chasse à l’arc est aussi très intéressante car la saison de chasse se trouve en septembre, elle dure environ 3 semaines.  La température est habituellement agréable, il y a peu de chasseurs dans le bois, c’est donc très calme, paisible et relaxant.

Une fois que vous aurez goûté à la chasse à l’arc, je doute que vous vouliez vous en passer.  Oui, le défi est grand, il faut être en mesure d’approcher un chevreuil de très près, mais la satisfaction est tellement grande que cela en vaut vraiment la peine.

Pour le chasseur à l’arc, le trophée ne réside pas seulement dans le nombre de pointes de son panache.  La pratique régulière, la précision qu’il aura atteinte, le plaisir de se retrouver dans la nature un beau matin d’automne, de voir des chevreuils de très près, réussir à étirer l’arc sans attirer leur attention, bien positionner la mire sur la zone vitale et appuyer tout doucement sur la gâchette du déclencheur, voir le vol de la flèche, voir la flèche atteindre exactement l’endroit visé et voir détaler à toute vitesse le chevreuil.  Pister et finalement retrouver notre chevreuil représente également un bon défi.  Peu importe sa grosseur, il est là votre trophée, gisant à vos pieds. C’est un trophée car vous seul savez toute l’énergie, tout le temps de préparation que vous avez mis à préparer votre chasse et il faut avoir chassé à l’arc au moins une fois dans sa vie pour être en mesure d’apprécier le trophée récolté par un chasseur à l’arc.

Il n’y a rien de comparable à la chasse à l’arc malgré tout ce qui pourra se dire à propos des autres armes utilisées, que ce soit de la carabine, le fusil, l’arme à chargement par la bouche (poudre noire) ou l’arbalète.

Je rencontre à l’occasion, mais très rarement, un chasseur qui utilise un arc traditionnel.  J’ai le plus grand respect pour ce petit groupe de personnes qui chasse de cette façon.  Le défi est de taille, de grande taille.  Exercer un sport de façon aussi noble mérite tout mon respect et mon admiration.

À cette période de l’année, ceux qui ont l’intention de chasser à l’arc cet automne devraient avoir déjà commencé à pratiquer.  C’est grandement le temps de s’assurer que tout fonctionne bien.  C’est aussi le temps d’effectuer les changements de pièce, de corde ou d’ajouter un équipement qui nous a manqué durant la chasse l’automne dernier.  Cela nous permettra de s’habituer à ces nouvelles pièces d’équipement.

L’autre avantage d’effectuer nos achats de matériel de chasse à ce temps de l’année est la variété de choix disponible.  Les magasins ont un inventaire qui entre vers mars ou avril et plus le temps passe, moins il y a de choix et moins on aura le temps d’être à l’aise avec les modifications qu’on aura apportées.

Donc, avant de s’équiper pour chasser à l’arc, regardez plusieurs modèles, faites en l’essai si possible et essayez de trouver un bon conseiller qui aura à cœur que vous soyez satisfait avec votre achat et non pas seulement un vendeur qui tentera de vous influencer pour vous faire acheter le modèle que lui veut voir sortir de son magasin.

Si possible, faites-vous accompagner par un ami qui tire à l’arc, il pourra vous aider à faire le meilleur choix possible pour vous.

Bonne chasse !

Marie Sophie Royer

 

Mots clefs :

Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*