Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

Technique d'appâtage à toutes épreuves


Beaucoup de chasseurs utilisent l'appâtage comme technique de chasse et plus souvent qu'autrement, les même problèmes surgissent, c'est à dire que les mâles convoités par les chasseurs ne viennent qu'une fois le soleil couché où ils attendent tout simplement que les femelles finissent de manger pour aller les rejoindre qu'une fois le repas terminé. Les raisons qui poussent les mâles à venir que la nuit sont assez évidentes. Avec les années, les chevreuils les plus méfiants ont toujours trouvé douteux les tas de pommes ou autres appâts sortis de nulle part. Et à moins d'investir beaucoup d'argent et de temps, il est difficile de faire venir des bucks durant le jour à nos appâts en appâtant qu'une ou deux semaines avant la chasse. De plus, on a beau essayer de camoufler nos odeurs le mieux possible, les chevreuils les plus rusés vont toujours détecter la présence de pas humain que l'on doit faire pour y déposer les appâts. Existe t-il une  façon simple d'appâter qui pourrait nous débarrasser de ces «handicaps» de l'appâtage? Et bien oui, voici comment.

On a tous joué dans notre enfance avec les genres de lance balle en plastique. Vous savez, ces paniers quadrillés avec un manche pour y attraper et lancer la balle...  Et bien cet objet peut devenir un excellent outil de chasse pour appâter. L'idéal est de se trouver un endroit assez clair, mais aussi, assez reculé. Apportez une poche de pommes et tirez les une à une avec ce jouet le plus loin possible un peu partout dans cet endroit clairsemé. Prenez les pommes avec des gants et vous pouvez même arroser votre poche avec un boyau au préalable dans le but d'éliminer toute odeur humaine. Cette méthode très facile à pratiquer va changer bien des choses. Voici les bien-faits de cette technique d'appâtage:
  1. Vous ne laisserez aucune odeur sur la place.
  2. Vous éliminez l'aspect douteux d'un tas de pommes, donc votre site ne ressemblera pas à un piège aux yeux des chevreuils.
  3. Les chevreuils vont passer beaucoup plus de temps sur votre site car ils doivent les trouver ces pommes ! Alors vous risquez d'y voir des chevreuils encore sur place le matin en vous y approchant lentement et à bon vent.
  4. Dû au fait que les chevreuils doivent chercher les pommes un peu partout, ils doivent beaucoup se concentrer sur leur recherche et du même coup, diminuer leurs méfiance légendaire.
  5. Tous ces éléments réunis, (aucune odeur, chevreuils demeurant plus longtemps sur place, etc.) auront pour effet de vous apporter des mâles à vos appâts. Car les vrais appâts (femelles) y passeront beaucoup de temps.
Le matin:
En début de journée, avant de prendre le bois pour y faire la chasse fine, j'aime bien aller visiter un site appâté de la sorte, car tel que mentionné ci-haut, il s'agit d'approcher le site de la façon la plus discrète possible toujours à bon vent car les chances d'y voir des chevreuils qui auront visité les appâts durant la nuit sont bonnes alors qu'ils cherchent les pommes qui sont éparpillées une peu partout, un peu comme nous le faisons lorsque qu'on se mets a manger des fraises de champs.

En fin de journée:
Vers la fin de la journée, comme les chevreuils se mettent à marcher, je cesse de d'essayer de les surprendre car j'aime mieux tenter de les intercepter lorsqu'ils se dirigent vers les pommes. Cependant, les heures que j'ai marché durant le jour, je les marches dans un autre secteur pour ne pas déranger les chevreuils qui viennent aux pommes. Malgré le fait que ce type d'appâtage rend les chevreuils moins méfiant, les mâles, dans la plupart des cas, auront quand même la patience d'attendre la noirceur pour allez s'y nourrir. Ce qui n'est pas évident, c'est de savoir par quel endroit les mâles arrivent car ils ne passent pas nécessairement aux même endroits que les femelles. Pister les mâles à l'envers sur les feuilles est très difficile car les pistes sont souvent dures à suive et nous font perdre notre temps et ce, en plus d'y laisser sur place beaucoup d'odeur humaine. Ces dernières années, j'ai pratiqué une technique très simple qui nous indique, sans aucune marge d'erreur, les endroits où passent les chevreuils pour se rendre à nos appâts.

Voici comment:
La plupart d'entre nous avons déjà vu en forêt, des fils blancs le long des chemins. On appelle ça, un topo-fil. Les travailleurs forestiers s'en servent pour mesurer leur distance. J'ai eu souvent à travailler en pleine forêt avec ce genre de fil et souvent, nous devions retourner sur les mêmes lieux de travail, une journée après l'autre et  je devais donc repasser aux endroits et il y avait déjà un fil qui m'indiquait le chemin à suivre en plein bois pour y retrouver notre lieu de travail. J'ai observé que, parfois, le fil avait été cassé par un animal pendant mon absence et les deux bouts restants, traînaient toujours vers l'endroit ou l'animal se dirigeait. J'ai compris tout de suite que ce genre d'info pouvait être très utile pour la chasse.

La technique est simple: Lorsque je commence à appâter un nouveau site, je marche tout le tour des appâts en gardant une distance d'au moins 250 pieds des pommes tout en installant le topo-fil tout autour du site en question. Quand les chevreuils commencent à visiter le site régulièrement, j'attends une journée à laquelle la météo nous annonce de la pluie et je vais vérifier par quel endroit les chevreuils entrent dans le périmètre. J'attends une journée, juste avant la pluie car celle-ci va effacer les odeurs que je laisse sur place. Si les chevreuils sont allés manger 7 ou 8 fois à vos pommes, vous allez remarquer que, plus souvent qu'autrement, ils passent par le même endroit et le fil va être cassé qu'à deux ou trois places maximums. Une fois ces passes déterminées, il ne vous reste qu'à y installer un «timer» ou encore mieux un p-box pour savoir à quelle heure passent vos intrus. Si le mâle passe par-là, il vous permet de trouver le sentier de parcours du mâle. Ce dernier n'arrive pas nécessairement par le même endroit que les femelles. À une distance d'environ 250 pieds des pommes, les chevreuils sont beaucoup moins craintifs et les chances d'y voir un mâle en fin journée qui attend la noirceur pour franchir les derniers pieds pour aller aux pommes sont plus que bonnes. Moi, je me poste toujours à bon vent, bien camouflé au sol et je reste immobile. Vers les dernières minutes de la journée, on peut «grunter» ou «bleate»r dans le but de faire venir un mâle qui ne serait qu'à quelques mètres de notre portée de tir.

En conclusion, j'ajouterais que tous ceux qui vont essayer cette technique d'appâtage vont y voir une différence car, tels que mentionnés plus haut, beaucoup d'aspects nuisibles de l'appâtage à la chaudière ou à l'approche, lorsque le chasseur marche sur les lieux fréquentés par les chevreuils seront désormais inexistants. Les coûts rattachés à l'appâtage pour tenter d'avoir une visite diurne d'un buck seront réduits de beaucoup. De plus, avec l'installation d'un topo-fil tout le tour de votre site d'appâtage va vous donner des informations essentielles pour intercepter les chevreuils qui se dirigent vers vos appâts. Là dessus, je souhaite bonne chance à tous!

Michel Breton
8 avril 2004 
Le site web de Michel Breton :

Mots clefs :

Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*