Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

Le «rut», comment le chasser.

«À part quelques sites vraiment particuliers comme Anticosti, vous chasserez probablement le chevreuil au cours de l'une des phases du rut. Voyons ensemble comment tirer profit de ce cycle biologique.»

Si votre saison de chasse coïncide avec le début du pré-rut qui commence juste après la perte des velours, vous devrez surtout visiter les sources de nourriture légèrement ou complètement à couvert. Déjà, à cette époque, comme énoncé précédemment, les mâles dominants sont plus discrets et cherchent à se nourrir à des endroits plus renfermés et près de leurs sites de repos. À cette époque, les chasseurs préconisant les sites appâtés avec du maïs, des carottes ou des pommes, auront le plus de succès. Aussi à ce moment de l'année, je vous suggère déjà de bien évaluer la pression de chasse du secteur pour savoir où concentrer vos énergies. Plus cette pression de chasse sera élevée plus vous devrez vous assurer de chasser près des sites de repos. Si vous êtes parmi ceux qui ont fait leurs devoirs à la lettre et qui ont trouvé trois différents sites pour chasser, j'opterai alors pour chasser d'abord le site où la nourriture est la plus concentrée. Les mâles, à cette époque, sont plus réguliers avec l'horaire de leurs déplacements. N'oubliez pas qu'ils utilisent cette période pour accroître leur réserve lipidique. Donc, pensez nourriture, nourriture, nourriture. C'est encore une fois à cette période de l'année que la pression de chasse peut devenir votre plus grand ennemi. Récolter un mâle mature sur une base régulière durant cette phase du rut est un grand défi pour la plupart des chasseurs.

Si vous prévoyez chasser vers la fin du pré-rut (environ du 20 octobre au 10 novembre), vous serez dans la période de l'année qui offre le plus d'alternatives quant aux techniques de chasse possibles. Ce n'est pas encore la période des grandes folies amoureuses chez les mâles dominants mais c'est la saison où le chasseur méticuleux peut, par l'étude des grattages et des frottages, prévoir les mouvements des mâles matures. Pendant cette phase du rut, j'opterais pour chasser dans des secteurs denses, offrant sécurité et nourriture, et très près l'un de l'autre avec des transitions assez bien définies entre chaque habitat. Je ne négligerais pas les sites de repos ni les sources de nourriture. En fait, la température (direction et vélocité du vent, ensoleillement et pluie) sera la principale ligne directrice pour m'aider à faire mon choix quant à l'endroit et à la technique de chasse à préconiser durant cette période. À mon sens, c'est le temps pour les chasseurs à l'affût de s'embusquer sur les trajets de grattages et de frottages. Le rattling et le grunt call devraient se pratiquer dans les endroits fréquentés par plusieurs mâles. Les endroits où vous aurez localisé des poteaux de signalisation et plusieurs frottages sur des arbres de taille et d'essence différentes sont souvent gages de la présence de plusieurs mâles dans le secteur.

Je ne peux imaginer une meilleure journée de chasse qu'en milieu novembre lors d'un vent léger jumelé à une température sous la normale saisonnière. Dans ces conditions, je sais que tous mes rêves peuvent devenir réalité. Le rut est assurément la période de l'année où le plus de mâles matures sont récoltés par des chasseurs très moyens. Quoique presque tous les types d'habitats peuvent vous apporter le succès, concentrez vos efforts dans les couloirs naturels où l'air circule bien car les odeurs que les mâles recherchent circuleront très bien elles aussi. J'essaie à cette période d'évier les forêts trop denses pour m'assurer d'avoir la meilleure visibilité possible. Je consacre moins d'énergie sur le rattling pour utiliser plus de senteurs et de leurres olfactifs. Si vous chassez à l'affût, les mouvements des mâles étant moins prévisibles, essayez alors de vous embusquer très près des concentrations de femelles. À nouveau les champs et les coupes forestières redeviennent des endroits intéressants.

 

Louis Gagnon

Mots clefs :

Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*