Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

Le rattling: technique efficace.

LE RATTLING: TECHNIQUE EFFICACE

Entrechoquer deux cornes de chevreuil ensemble pour imiter le bruit d'un combat entre deux mâles matures est une technique éprouvée qui peut vous procurer des expériences de chasse excitantes et vous permettre d'accrocher un buck de choix.

Avant de vous décrire la façon efficace de faire du rattling basée sur l'expérience de plusieurs guides que j'ai côtoyé au cours de ma carrière, vous devez comprendre deux choses importantes. La première, le rattling est beaucoup plus efficace sur des territoires où le sexe-ratio n'est pas trop débalancé en faveur des femelles et que quelques mâles matures utilisent le secteur sur une base régulière. Deuxièmement, même sur un bon territoire, pour connaître le succès vous devez faire beaucoup d'essais.

J'affectionne faire du rattling avec de grosses cornes. Le but est de faire du bruit pour attirer un mâle mature. Les petites cornes sonnent peu naturelles et sans tonalité. Par vent léger à moyen, les petites cornes sont totalement inefficaces. Les grosses cornes peuvent être entendues jusqu'à 500 mètres à bon vent et plus de 200 mètres à mauvais vent. Comme notre but est de tuer un gros buck, nous devons faire l'imitation d'un combat entre deux mâles matures.

Lorsque je fais de la chasse fine, je fais du rattling à environ tous les 400 mètres. Je préfère exécuter des séquences de rattling de une à deux minutes entrecoupées chacune de dix minutes d'attentes. Dans l'Outaouais et en Alberta, j'évite les milieux très ouverts comme les bords de champs et les très grands bûchers. Des vieux bûchers légèrement en pente, des transitions douces entre deux types de forêts, des abords de ruisseaux ou des hauts de coteaux m'ont procuré plus de réussite.

Dans des habitats semblables, je reste du coté de la forêt la plus dense en concentrant mon regard dans cette direction. Les mâles qui répondrent à une séquence de rattling vont à plus de 50% des cas essayer de contourner la provenance du son pour vérifier à l'aide de leur odorat qu'il s'agit bien d'un combat de chevreuils. Pour cette raison, j'aime bien faire du rattling en équipe de deux où le rattleur se place à environ 50 mètres devant le tireur et les deux face au vent. De cette manière, lorsqu'un mâle essaie de contourner la source de bruit, il risque d'arriver en face du tireur sans que le rattleur n'ait eu seulement la chance de voir le fameux buck. De plus de cette manière, vous pouvez faire du rattling dans des secteurs plus dense où la visibilité est moindre. La seule correction à apporter sera la distance entre le tireur et le rattleur qui devra être moins grande.  Les matins sont nettement plus efficaces que les autres heures de la journée. De plus, les journées couvertes sans grand vent où la température est légèrement sous la normale saisonnière m'ont apporté plus de succès.

Régulièrement, j'ai entendu un mâle s'approché mais arrêté juste avant d'être visible. A ce moment, l'utilisation d'un gruntcall m'a permis d'attirer ce dernier quelques mètres plus proche où mon client à pu réussir le tir fatal. L'ajout d'urine de qualité ou l'utilisation des glandes tarsiennes prélevées sur les mâles déjà récoltés peuvent être des atouts de premier plan qui serviront à camoufler substantiellement votre odeur  des mâles vous contournant. Rappelez-vous qu'un bon ratio mâle-femelle et beaucoup d'essais sont la base du succès.

Louis Gagnon


Mots clefs :

Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*