Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

L'alose, un poisson combatif à 15 minutes de Montréal

L'alose est un poisson qui est peu connu des pêcheurs québécois. Tout comme le saumon, l'alose est un poisson anadrome. C'est-à-dire qu'il naît en eau douce et migre vers la mer où il atteindra sa maturité. Il retournera plus tard en eau douce à sa rivière natale vers l'âge de 4 ou 5 ans pour frayer afin de compléter son cycle vital. D'année en année, il répétera cette aventure de fraie qui le fera voyager plus de 3000 kilomètres annuellement. Au Québec, l'alose parcourera le fleuve de la fin avril à la fin juin. À ce moment, la température de l'eau varie généralement de 8 à 12 °C. L'alose mesurera entre 40 à 60 cm de longueur et pèsera d'un à trois kg.

Quand l'espèce était abondante au Québec, elle était capturée en grande quantité dans les pêches à fascine du Bas Saint-Laurent et les prises aboutissaient souvent sur les terres agricoles et les jardins comme engrais car peu prisées des gens.

Apparemment, d'après mon copain Jean Provost, biologiste, qui a fait une maîtrise sur l'alose, ce poisson ne frait pas dans les rapides de la rivière des Prairies. Le seul endroit où on a des preuves de reproduction dans l'archipel de Montréal serait au barrage de Carillon. À sa connaissance, il n'y en a jamais eu une qui a franchi la passe-migratoire de Rivière des Prairies. Selon lui, c'est certain que le harnachement des rivière dans l'archipel de Montréal et sur la Riviere des Outaouais a contribué à la baisse des populations d'aloses.

Les barrages de Carillons sur le la Rivière des Outaouais et le
barrage Pie IX sur la Rivière des Prairies sont deux des meilleurs sites où l'on peut pêcher l'alose au Québec.

Depuis quelques années, l'idée d'aller pêcher l'alose me trottait dans la tête. Étant maintenant à la retraite, il m'est plus facile d'aller pêcher les jours de la semaine et éviter ainsi la foule de pêcheurs qui font la ligne aux berges du fleuve près du barrage Pie IX.

Latitude Longitude
Adresse

Cette année, moi et mon frère Jacques, avons chaussé nos bottes de pêches et avons décidé d'essayer cette pêche sportive. Laissez-nous vous prodiguer quelques conseils d'usage si jamais vous désirez également vivre cette expérience.

​Comment se préparer :
  • Une bonne canne à lancer léger. De préférence, 8 ½ à 10 pieds afin de bien sentir le combat et vous donner plus de plaisirs.
  • Un mono filament 6 à 8 lbs. On évite le fil tressé qui est plus difficile à démêler lorsque votre ligne se mêle à celle d'un autre pêcheur. De plus, le mono filament a la faculté de s'étirer ce qui est un plus considérant la fragilité de la bouche de l'alose
  • Des leurres comme ceux-ci (Dart jig, 1/8 ou 1/4). Vous pouvez en acheter sur place au coût de 1$ chacun, 6 pour 5$.
  • Des cuissardes (wader) sont essentielles. Cependant, Il est possible de pêcher l'alose sans mettre des "waders", soit en allant sur la passerelle (mais très cordé de monde) ou soit par bateau. Il y a une mise à l'eau en aval, côté Laval.
  • Face au fleuve, vous lancer et ramener votre jig comme si c'était un lancer raté, sans plus. Il faut ramener la ligne en tournant le moulinet assez rapidement car il est facile de s'accrocher au fond.​ Pas nécessaire de ferrer. De plus, vous risquer de lui déchirer la bouche.
  • Souvent, compte tenu du nombre de pêcheurs, vous êtes cordés. Vous tentez de garder la longueur d'une ligne de pêche entre chaque pêcheur. Lorsque vous avez une touche, vous criez ALOSE afin que chacun puisse déterminer l'action qu'il doit entreprendre. Ainsi, si votre voisin a une touche, vous surveiller votre ligne et la ramener au besoin afin qu'elle ne se mêle pas à celle de l'autre pêcheur.
  • L'alose se tient en banc. Alors, lorsque vous voyez un pêcheur qui en attrape un, restez vigilent, le fun peut commencer.
  • Limite de possession : 5 aloses
  • Courtoisie, respect et propreté des lieux svp.



Commentaires :

J'ai bien aimé cette expérience de pêche. J'y suis allé deux jours avec mon frère Jacques et rapidement la compétition s'est mise de la partie. On se taquine à qui prendra le plus gros mais d'abord, il faut en prendre un. Alors, comme première expérience, ce fût une pêche très agréable. On a eu le plaisir d'en pêcher neuf lors de nos deux jours de pêche. Mon filament était trop léger ce qui a eu comme effet d'avoir perdu au moins 3 aloses. Je ne ramenais pas mon leurre assez vite. Il avait donc tendance à accrocher le fond et j'ai perdu au moins 5 jigs. Il faut bien apprendre ;-)

Question bouffe :

L'alose est un poisson avec beaucoup d'arêtes. Faire des filets sans arêtes n'est pas une tâche aisée. C'est certain que ça va vous prendre quelques aloses avant de trouver ça plus facile.
Faites-vous conseiller par un pêcheur sur place. Il y en a surement un qui aura la gentillesse de vous montrer comment l'arranger. Vous trouverez ci-desssous deux vidéos qui vous aideront à faire vos filets.

Beaucoup de personnes à qui nous avons parlé, broient la chair de l'alose pour la transformer en croquettes de poisson. Ainsi, on n'est pas obligé d'enlever toutes les arêtes. On enlève les plus grosses. Avec un bon assaisonnement, il semblerait que ça soit gouteux.

On nous dit que le succès de pêche est surtout meilleur le matin jusqu'à 10h00, et en soirée à partir de 16h00. Vous allez pêcher à partir du début de juin jusqu'au 15 juin. Avant et après, c'est moins bon.

J'ai ai mangé le soir même. J'avais hâte et on les a apprêtés comme une perchaude c'est-à-dire, les filets enfarinés, salés et poivrés et cuits dans l'huile et le beurre. Malgré les précautions que j'avais prises, il est resté encore quelques arêtes. Quant au goût, on a trouvé ça un peu fade, manque de saveur. Pas méchant mais pas savoureux non plus. Je me suis promis de réessayer l'an prochain. D'ici là, je vous promets que je vais mettre quelques recettes sur notre site web. Alors, avis aux intéressés, vous avez de bonnes recettes à me proposer, écrivez-moi à [email protected]


Oeufs d'alose

Voici les oeufs récoltés d'une femelle. J'ai tenté de faire une recette de caviar mais j'ai raté mon coup, les trous de ma passoire étaient trop grands. Ce sera pour l'an prochain.
 
​Voici la recette :
 


Deux vidéos vous montrant comment faire des filets d'alose. Avec de la pratique, vous allez y arriver.




C'est certain que l'an prochain, je ne manquerai pas la pêche à l'alose. Une pêche sportive des plus intéressantes. Le poisson se débat et c'est une lutte à finir. Si je peux me trouver de bonnes recettes, alors là, ce sera le summum sinon, ce sera la remise à l'eau.

Bonne pêche.
 
Pierre Chabot
 
Références :

 


Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*