Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

Sauvez au moins une vie, possible avec 30 millions de dollars !

Sauvez au moins une vie !

Lorsque j'ai vu l'émission de Tout le monde en parle où l'on discutait du registre des armes à feu, j'ai été étonné d'un certain nombre de choses mais celle-ci a particulièrement retenu mon attention. Je crois que c'est Dany Turcotte qui disait à propos des coûts potentiellement élevés du registre des armes à feu que cela en valait la peine si seulement, « ça pouvait sauver au moins une vie ».

Je n'ai cessé de penser à cette remarque depuis et j'ai constaté qu'un bon nombre de nos personnalités publiques et de nos partis politiques avaient perdu toute notion de bon sens dans ce dossier du registre des armes à feu. On croit qu'une fois qu'une arme de chasse serait enregistrée dans un catalogue quelconque, que la bêtise humaine ne serait plus de ce monde. Que cela diminuerait le taux de suicide au Québec, que cela aiderait les policiers avant de faire une intervention à domicile, etc. J'ai moi-même six armes de chasse. Ces armes sont présentement chez un de mes frères qui me les garde parce que je n'ai pas la place pour les entreposer en sécurité chez moi depuis que je suis en condo, l'espace étant trop restreint. Un registre d'armes de chasse garderait-il en note les armes qui sont entreposées ailleurs qu'à son domicile, les armes prêtées à un ami chasseur, etc. ? La mise à jour continuelle d'un tel registre coûterait au moins de 20 à 50 millions de dollars et personne ne peut nous garantir que cela pourrait sauver au moins une vie au Québec.

Voir les politiciens dépenser sans compter pour se donner bonne conscience a quelque chose de révoltant. Ça nous donne une raison de plus de cultiver notre cynisme envers nos dirigeants politiques. Sur ce point, nos représentants députés, quel que soit le parti, font preuve d'un manque de jugement tel que dépenser des millions pour quelque chose d'inutile leur parait futile.

Nous croyons que les valeurs telles que la protection de la vie, la sécurité et le bien-être de nos concitoyens devraient guider les actions de nos politiciens dans leurs réalisations.

Cependant, je crois que nous pourrions CERTAINEMENT sauver plus d'une vie si notre gouvernement mettait un peu plus d'imagination dans la recherche de solutions et serait à l'écoute des citoyens. Avec vingt ou cinquante millions de dollars, je vous garantis que nous pouvons sauver des vies si on prend l'argent que l'on ne dépenserait pas pour un registre et qu'on le dépensait ailleurs, à meilleur escient.

Dans un rapport d'étude complété en 2002 par le Centre de Prévention et de Contrôle des Maladies Infectieuses, il a été déterminé que la noyade est toujours la deuxième cause la plus courante de décès accidentelle chez les enfants, en dépit d'une augmentation signifiante de la compétence générale en natation en Amérique du Nord. De plus, une autre étude a trouvé que les enfants handicapés sont dix fois plus probables de souffrir d'un accident de noyade que la population générale (Injury Prevention, 2001).

Par exemple, saviez-vous que de 1988 à 2013, 23 % des noyades dans les milieux surveillés ont été des personnes handicapées ou ayant des limitations fonctionnelles selon les rapports de coroners.

Que pourrions-nous faire avec seulement un million de dollars sur ce problème ? Il existe des cours de natation qui se donne aux enfants handicapés sur l'île de Montréal avec de très bons résultats. Imaginez que cette formation se donnerait à l'échelle du Québec ! Non seulement, nous pourrions créer des occasions de loisirs plus inclusives pour nos enfants handicapés mais en plus, cela sauverait au moins une vie au Québec par année, ça c'est CERTAIN !

Saviez-vous que des femmes handicapées sont plus vulnérables à l'intimidation et à la violence conjugale et que des résidences pour personnes violentées ne sont tout simplement pas accessibles aux personnes handicapées dans certaines localités et qu'en conséquence les risques de violences se perpétuent ? Que pourrions-nous faire avec ces millions ?

Cette année, des coupures importantes confrontaient des centres de désintoxications et de luttes contre l'alcoolisme. Cet argent ne serait-il pas mieux dépensé à soigner des personnes qui veulent s'en sortir ?

Quant aux prédateurs sexuels qui sont sur le net, il y a consensus au Québec pour indiquer que la surveillance policière est insuffisante et que des vies sont brisées à tout jamais.

Des personnes âgées sont isolées et ne reçoivent aucune visite de leurs proches, elles sont mal nourries, intimidées et ne reçoivent pas l'aide à domicile que leurs besoins requièrent, un registre d'armes de chasse est réellement une priorité au Québec ?

Nous croyons que nos partis politiques et nos personnalités publiques manquent de réalisme, de bon sens et de créativité. Nous vous demandons de leur suggérer des moyens de dépenser mieux NOTRE argent. Nous avons créé le forum de discussion, Sauveraumoinsunevie.com afin de se donner collectivement un endroit pour suggérer des occasions de mieux dépenser pour sauver au moins une vie. Partagez vos idées et faites-les valoir à vos députés, ils sont là pour vous représenter ! Lorsque viendra le jour du vote, nos députés, lorsqu'ils vont se lever pour voter pour le registre des armes de chasse, alors là ils auront une pensée sur le fait qu'ils auraient CERTAINEMENT pu sauver au moins une vie et ils ont préféré mettre tout cet argent dans la paperasse inutile.

Sauveraumoinsunevie.com

Et vous quelles sont vos idées que vous aimeriez proposer à votre député ?

 

Pierre Chabot et Patrick Veilleux

 



Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*