Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

Merveilleux sentier de marche à découvrir à quelques minutes du centre-ville de Montréal.

Le 7 janvier dernier, une de ces beaux matins d'hiver, je me suis fracturé le péroné et déplacé le tibia en allant déblayé ma voiture. Une mince couche de neige recouvrait une surface glacée et une mauvaise chute s'en est suivie. Vous devinez bien la suite: l'ambulance, l'urgence, les radiographies, le diagnostic, la chirurgie et plusieurs mois de convalescence et de réadaptation. Lorsque l'on se retrouve dans une telle situation, cela nous permet à nouveau de constater que notre qualité de vie est bien fragile.  

Photo de Pierre Chabot

Maintenant, lorsque je prends ma marche, je goûte pleinement au plaisir d'avoir mes capacités. La marche a pris un sens différent. Elle est non seulement une activité qui me permet d'améliorer ma forme mais aussi une activité qui me permet de me reconnecter à peu de frais aux beautés de la nature.

À quelques minutes du centre-ville de Montréal, l'Île des soeurs abrite un très beau parcours pour les marcheurs et les cyclistes. En fait, il s'agit de la piste cyclable de la voie maritime. Selon plusieurs habitués, cette piste est l'une de des dix plus belles du Québec.


Je vous fais découvrir aujourd'hui un parcours de cinq kilomètres, facile et des plus agréable dans un très beau boisé longeant le fleuve dans toute sa splendeur. Le parcours présenté utilise en grande partie la piste cylclable de l'ïle des soeurs. Le site : http://pistescyclables.ca/Montreal/IleDesSoeurs.htm vous présente l'entièreté de la piste cyclable de l'Île.

Le parcours est en partie celui situé au sud-ouest de la carte. À un certain endroit, je vous fait bifurquer pour jeter un coup d'oeil sur le merveilleux Parc du Domaine St-Paul et vous comptemplerez pendant un moment le Lac des battures. C'est un parcours où vous pourrez observer la flore et les oiseaux marins et de terre. C'est une marche tranquille presque méditative où les points d'observations sont nombreux et d'intérêts. Je vous dirais que le parcours est beau au printemps et à l'été jusqu'à la mi juillet. Après, les fleurs sauvages se fannent mais la beauté du fleur est encore présente. À l'automne, le payasage reprend de la splendeur.


Photo du circuit de la promenade

Début du parcours:

Sur le chemin de la Pointe sud, au coin, de Hall 500-539 et Hall 100-200, au terminus de la Pointe-sud #12, vous traversez du côté fleuve. À droite de l'édifice Val de l'anse, vous débuterez votre parcours. Voir sur google map


Photo du circuit de la promenade

Photo : Pierre Chabot

 


Photo du circuit de la promenade

Photo : Pierre Chabot

Lorsque vous voyez le panneau signalétique, vous prenez l'embranchement à gauche.


Photo d'une personne en quadriporteur.

Photo : Pierre Chabot

Déjà vous entreprenez votre premier kilomètre. Vous remarquerez que le sentier est balisé aussi bien pour les randonneurs que les cyclistes et qu'il est éclairé le soir. Dans le parcours que je vous présente, il y aura des endroits où cette situation changera.

D'autre part, en ce qui concerne les personnes à mobilité réduite, une bonne partie de celui-ci ne représente aucun problème. Cependant, certaines pentes prononcées ainsi qu'un sentier en gravier rendent le trajet plus difficile. Pour ces personnes, si vous désirez voir le Boisé du Domaine St-Paul, je vous propose d'y aller via la rue des Parulines. On peut avoir accès au sentier en prenant le trottoir de gauche et c'est plus accessible de cette façon.


Photo de bernaches sur le fleuve.

Photo : Pierre Chabot

Dès le début du parcours, vous vous dirigez vers le rivage du fleuve. Le sentier bifurquera à votre droite mais portez attention à votre gauche. Une toute petite baie où Bernaches du Canada et canards sont souvent au rendez-vous.

Vous constaterez que la végétation est diversifiée et luxuriante. Les plantes indigènes autant que les aménagements des insulaires vous raviront. Si vous désirez vous initier aux différentes espèces de canards que vous pouvez observer à l'île des soeurs, je vous suggère d'aller sur le site de Nature-action.

Le carouge à épaulettes est en abondance dans le secteur. En période nidification ils sont particulièrement protecteurs de leur territoire. Lors d'une marche, un carouge m'a touché les cheveux avec ses ailes pour m'intimider et afin que je m'éloigne probablement du nid. Pour apprendre davantage sur le carouge, je vous suggère d'aller voir le site oiseau.net.


Photo de fleur sauvage

Photo : Pierre Chabot


Photo de fleur sauvage

Photo : Pierre Chabot


Photo d'hémérocales

Photo : Pierre Chabot

Un peu plus loin, vous y découvrirez un nichoir d'hirondelles noires ou hirondelles pourprées. À l'occasion, vous entendrez les vocalises des cardinaux, roselins, chardonnerets et autres. 


Photo du condominium d'hirondelles

Photo : Pierre Chabot


Photo du condominium d'hirondelles

Photo : Pierre Chabot

Occasionnellement, vous croiserez de petits sentiers se dirigeant vers le rivage où des adeptes de la pêche taquinent le brochet et le doré. Des aires de pique-nique, de repos et des observatoires sont présents ici et là. Vous pouvez y admirer le fleuve et les rapides de Lachine.


Photo du rivage avec banc de parc.

Photo : Pierre Chabot


Photo d'un pêcheur le long du rivage

Photo : Pierre Chabot


Photo d'aires de pique-nique

Photo : Pierre Chabot


Photo d'un pêcheur le long du rivage

Photo : Pierre Chabot


Photo d'un endroit pour faire de l'exercice

Photo : Pierre Chabot

Près du 2e km, vous êtes à la pointe de l'île et remarquerez les rapides de Lachine. Là également, il est fréquent d'y observer les bernaches du Canada. Un peu plus loin sur votre gauche, vous apercevez le Centre-ville de Verdun et le double clocher de son église. La piste que vous empruntez actuellement traverse l'Île des soeurs et vous permet de vous rendre notamment jusqu'à Dorval. Il s'agit d'un des plus beaux circuits de pistes cyclables au Québec. 


Photo des bernaches du Canada sur une pierre.

Photo : Pierre Chabot


Photo de Verdun sur l'autre rive.

Photo : Pierre Chabot

Vous continuez votre ballade et peu plus loin, vous verrez un embranchement. Je vous invite à tourner à droite. Il y a une légère côte que vous ressentirez dans vos mollets. À votre droite, vous verrez le golf de l'Île des soeurs et le le spa Strom qui est un endroit idyllique pour relaxer et vous faire masser. Le golf et le massage, quoi de mieux pour compléter cette belle journée?


Photo de l'endroit où bifurquer vers la droite.

Photo : Pierre Chabot


Photo de la pancarte Strom

Photo : Pierre Chabot


Photo des espaces de Strom

Photo : Pierre Chabot

Poursuivons notre route. Vous longez le terrain de soccer et vous êtes dans le stationnement public. Juste avant d'aboutir à la fin du stationnement, vous verrez à votre droite, un sentier en fin gravier se dirigeant vers le Lac des battures. À noter que cette section du parcours est réservée aux randonneurs. La ville de Montréal y interdit l'accès aux cyclistes.

Tout près de l'entrée de ce sentier, une terrasse y est aménagée. Vous pourriez y observer canards et grands hérons. À votre gauche, notez la vigne des ravages et ses raisins, à moins que les oiseaux en ont déjà fait leur festin. Cette portion du trajet est quant à moi formidable et c'est une très belle façon d'initier les jeunes à l'environnement, à la faune et la flore. 


Photo du chemin de gravier vers le Lac des battures.

Photo : Pierre Chabot


Photo du pancarte annonçant un site de ponte aménagé pour les tortues


Photo de Pierre Chabot


Photo du Lac des battures


Photo de Pierre Chabot


Photo d'une vigne des rivages et ses raisins

Photo de Pierre Chabot

La vigne des rivages. 


Vous reprenez la route et entrez dans le boisé du Domaine St-Paul. L'arrondissement de Verdun a mandaté Nature-Action Québec afin de réaliser des travaux d'entretien, d'aménagement, de surveillance des écosystèmes et de sensibilisation des usagers dans les habitats naturels de la Pointe-Sud de l'Île-des-Soeurs. 

http://nature-action.qc.ca/site/realisations/ile-des-soeurs


À quelques mètres, à la fourche, vous tournez à votre droite et empruntez le trottoir de bois. Le boisé du domaine St-Paul est magnifique, on y a observé 128 espèces d'oiseaux forestier et douze espèces d'oiseaux de proie. L'histoire de ce domaine est des plus intéressante. Je vous invite à consulter le site de la ville de Montréal pour une brève description.

Ici et là des panneaux d'informations nous renseignent sur les particularités du Domaine.


Photo du boisé avec des colonies d'impatientes

Photo de Pierre Chabot

Des colonies d'impatientes du Cap se retrouvent un peu partout dans le boisé du Domaine St-Paul. Wikipédia nous apprend entre autres choses que« ses fleurs sont orangées avec une corolle tubulaire qui se termine en éperon. Les tiges succulentes sont légèrement translucides et possèdent des nœuds renflés plus sombres. Les fruits de cette herbacée possèdent la spectaculaire capacité d'exploser sous un stimulusextérieur, tel une petite pincée, pour projeter ses graines à plusieurs centimètres à la ronde».


Photo de la fleur de l'impatiente du cap

Photo de Pierre Chabot

Fleur de l'impatiente du Cap


Photo du boisé

Photo de Pierre Chabot
 


Photo d'une pancarte d'information

Photo de Pierre Chabot
 


Photo de Pierre Chabot

Vous pouvez observer fréquemment des genres de «lianes». On se croirait sur un autre continent. Il s'agit en fait d'un arbuste que l'on nomme le bourreau des arbres. Si vous désirez en savoir un peu plus, je vous invite à en lire une description faite par le frère Marie-Victorin.   


Photo d'une pancarte signalant la frênaie rouge

Photo de Pierre Chabot

Au prochain embranchement, un site d'information et de repos est à votre disposition. On y apprend un tas de choses sur le boisé du Domaine St-Paul. On y apprend notamment que ce lieu «est un des derniers vestiges de la riche forêt qui occupait jadis l'archipel de Montréal.»  On y apprend l'histoire de la protection du domaine et l'implication des citoyens de l'île en ce sens.

Des explications sont également fournies sur la diversité de la flore et de la faune.


Photo d'un arbre centenaire

De vieux arbres y ont été protégés par l'implication de citoyens.


Photo d'un endroit pour faire la pause

Photo de Pierre Chabot

À cet embranchement, vous prenez la direction de droite vers le Lac des battures. Surveillez les ouvertures sur le lac. Vous pourriez avoir l'opportunité, comme je l'ai eu, d'y voir des tortues, hérons, canards et rat musqué.


Photo d'un héron

Photo de Pierre Chabot

Photo d'un grand héron bien camouflé en attente d'une proie.


Photo d'une tortue serpentine

Photo de Pierre Chabot

Tortue serpentine


Photo d'un héron


Tortue serpentine


Photo d'un canard

Photo de Pierre Chabot

Par la suite, vous suivez le sentier de bois jusqu'à la rue des Parulines. Vous prenez la rue à votre droite et arrivez sur Pointe-Sud. Au bout de la rue, deux options s'offrent à vous. La première, vous tournez à votre gauche et marchez un demi kilomètre pour arrivere à votre point de départ. La deuxième est de traverser la rue et prendre le sentier qui se dirige vers la rive. Pour revenir à votre point de départ, vous vous dirigerez vers la gauche.


Photo du sentier se dirigeant vers la sortie

Photo de Pierre Chabot


Photo de la croisée des Parulines et de Pointe-Sud

J'espère que cette petite ballade d'observation vous a plus. 

À la prochaine !

Pierre Chabot



Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*