Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

Chasse au chevreuil : choisir une arme à sa mesure

Voilà un sujet qui suscite bien des maux de tête aux chasseurs. Bon nombre d'entres-nous hésitent quand vient le moment de prendre une décision concernant la sélection de l'arme à feu avec laquelle nous chasserons le chevreuil.

Cette hésitation et cette bonne dose d'incertitude ne sont pas étrangères au fait que les fabricants d'armes, d'optique et de munitions nous offrent des variétés incroyables de calibres, de projectiles, d'armes et de télescopes de chasse.

Que faire devant ce vaste choix de solutions qui, disons-le, sont pour la plupart aussi bonne les unes que les autres ?

L'utilisateur de l'arme à feu devra donc sélectionner son arme et ses composantes en fonction d'attentes et de besoins. Ces attentes devront être préalablement définies par le chasseur. Lorsque celui-ci aura déterminé les attentes qu'il a envers le type d'arme convoité, il devra adresser très sérieusement les besoins qu'il doit satisfaire quant au type de chasse qu'il pratique ou qu'il pratiquera.

L'identification des besoins :

J'ai beaucoup discuté de ce sujet avec mon collègue de chasse Érick Gasse qui est un conseiller expert en matière d'armes à feu chez Passion Chasse et Pêche de Beauport en banlieue de Québec. Voulant connaître les principales préoccupations des chasseurs quant à la démarche conduisant à l'acquisition d'une arme à feu, j'ai interrogé longuement Érick afin d'en savoir plus sur l'état d'esprit des chasseurs.

De mes discussions avec Érick, certains points communs semblaient toujours faire surface entre lui et ses clients lors du processus de sélection de l'arme, des munitions et de l'optique. Voilà les principales préoccupations des chasseurs en processus d'acquisition :

  • la puissance du calibre à sélectionner 
  • la portée du type de projectile 
  • le recul provoqué par la balistique sélectionnée 
  • canon et crosse conventionnels ou canon en matière synthétique et canon en  StainlessSteel » ? 
  • canon court ou canon long ? 
  • télescope pour le tir rapproché ou éloigné et télescope de 40 ou 50 mm ? 
  • fiabilité et durabilité 
  • poids 
  • maniabilité 

Bien entendu quelques chasseurs ont d'autres types de questions, mais en règle générale, voilà les principales préoccupations des consommateurs.

Sans vouloir ici faire une analyse de chacune de ses préoccupations, je me doit de souligner aux lecteurs et aux lectrices qu'il est tout à fait normal et souhaitable qu'un tel type de questionnement se fasse ouvertement avec votre conseiller en vente d'armes à feu.

Puisque la sélection de l'arme qui fera de votre chasse un vif succès est primordiale, vous devez faire part à votre conseiller de vos attentes et bien identifier avec lui le type d'arme qui comblera vos besoins. Je vous suggère de prendre quelques minutes de votre temps afin d'écrire chacune de vos questions afin de bien exprimer à votre conseiller vos attentes. N'ayez pas peur, il ne vous le reprochera pas. Bien au contraire, une telle démarche favorisera une sélection plus adéquate de l'arme et votre chasse n'en sera que plus efficace et plus plaisante.

Après avoir fait vos « devoirs » en ce qui concerne l'identification de vos besoins, une donnée fort importante rentrera en ligne de compte : votre budget.

Le budget consacré à l'acquisition de l'arme à feu :

Je crois bien que nous aimerions tous et toutes avoir les budgets nécessaires pouvant nous permettre d'acquérir une carabine de type Blaser ou Sauer montée d'un télescope Zeiss. Mais nous en convenons, peu de chasseurs peuvent investir plusieurs milliers de dollars pour l'acquisition d'une arme de chasse.

Mes expériences en tant que chasseur et passionné du tir à la cible me permettent de croire que le chasseur moyen québécois alloue un budget de plus ou moins 1 000 $ à l'acquisition d'une arme de chasse. Ce budget inclus bien entendu l'arme à feu et le télescope (ici nous pouvons considérer un ratio se rapprochant à 800 $ pour l'arme et de 200 $ pour le télescope).

Un tel budget vous permettra d'acquérir une arme à feu très fiable et un télescope vous permettant des tirs efficaces à un peu plus de 150 verges (un peu plus de 450 pieds). Bien entendu, les fabricants d'armes et d'optiques de chasse offrent des solutions moins coûteuses qui peuvent vous permettre d'acquérir un « Kit » de chasse pour pas plus de 600 $. Bien que nous devions applaudir les fabricants d'armes à feu et les fabricants d'optique de chasse pour cette démocratisation de la chasse avec une arme à feu, je conseil parfois à mes copains et à mes copines passionnés de chasse d'explorer le marché des armes usagées afin de tenter d'obtenir une arme complète et de qualité supérieure à un prix équivalent aux armes neuves à très bas prix. À ce sujet, je vous invite à consulter le site Chevreuil.net, votre conseiller en boutique, les journaux et les petites annonces aux clubs de tir près de chez-vous. Cependant, je vous conseil fortement de faire évaluer toute arme usagée avant de procéder à son achat. Votre armurier du coin ou votre conseiller en magasin spécialisé se fera certainement un plaisir afin de vous conseiller.

Si vous disposez d'un budget plus important, vous pourrez alors vous permettre une plus grande marge de manœuvre. Lorsque vous pouvez, sans problème, investir près de 2 000 $ pour l'acquisition d'une arme à feu, je vous suggère d'opter pour une arme se détaillant au alentour de 1 200$ et consacrer un bon 800 $ à l'acquisition d'un télescope de qualité. Ainsi, vous posséderez une arme de qualité pouvant vous permettre d'affronter en toute confiance des opportunités de chasse et ce, que ce soit à courte ou longue distance. N'oubliez jamais qu'un bon télescope est primordiale et que la combinaison 60/40 (60% prix de l'arme à feu et 40% pour le prix du télescope) devrait être une référence lors de votre achat d'une arme.

Les principaux fabricants d'armes, de télescopes et de munitions :

Toujours en soulignant que je ne livrerai pas mes opinions personnelles dans mes chroniques lorsqu'il s'agira de présenter des fabricants d'articles de chasse, le simple fait que je passe sous silence certains fabricants ne doit pas non plus être considéré comme une note négative de ma part.

En ce qui a trait aux fabricants de carabines, mon expérience me permet de porter à votre attentions les fabricants suivants : Browning, Remington, Winchester, Tikka, Sako, Savage, Marlin, Wheaterby et Ruger. Ces sociétés proposent aux chasseurs des produits de qualité dans des gammes de prix allant du prix petit budget au prix grand budget. Pour ceux et celles qui disposent de moyens financiers plus importants en ce qui concerne l'acquisition d'une arme à feu, les sociétés Blaser, Sauer et Lazzaroni pourront vous combler avec des armes pouvant se détailler entre 5 000 $ et 10 000 $.

Au cours des dernières années, j'ai remarqué que les chasseurs d'ici optaient principalement pour des armes à feu fabriquées par Remington, Browning et Winchester. Sans disposer de données définitives sur la fragmentation des parts de marché, je ne crois pas me tromper en proposant que Remington semble avoir une légère longueur d'avance sur ses compétiteurs. Ayant eu la chance de tester bon nombre des armes produites par ces sociétés, je peux affirmer que les produits offerts sont généralement fiables et proportionnellement équitables en ce qui concerne les prix exigés.

Pour ce qui est des fabricants d'armes à chargement pas la bouche (poudre noire), je me dois de présenter les principaux fabricants en prenant bien soin de vous souligner que je suis moins connaissant en ce domaine. Afin de combler cette lacune, j'ai demandé à mon collègue Érick Gasse de la boutique Passion Chasse et Pêche de me livrer ses commentaires à ce sujet.

Celui-ci m'a sensibilisé au fait que les sociétés Thompson Center, Knight, Tradition, Remington et Rossi étaient probablement les plus présentes dans les boutiques de chasse au Québec. Cette catégorie d'arme à feu a beaucoup évoluée au cours des dernières années. Maintenant, un chasseur peut acquérir une arme à chargement par la bouche qui présentera des performances aussi bonnes si non meilleures, que celles de certaines carabines. Cela explique probablement pourquoi ce type d'arme est de plus en plus populaire au Québec. Je dois également mettre en avant plan que les prix de vente de ces engins de chasse sont généralement plus abordables que ceux des carabines de chasse.

En ce qui concerne les fusils, Remington, Winchester et Browning sont probablement les principaux fabricants que l'on retrouve dans les rayons des armes à feu des magasins de chasse. Il ne faudrait pas cependant passer sous silence certains autres fabricants comme Tradition et Rossi. Ayant certaines difficultés avec la chasse au fusil dont je déplore le fait que de trop nombreux chasseurs outrepasse les capacités de tels engins, je conseil très fortement l'utilisation de « Slugs » ou encore mieux de « Sabots Slugs » projetés par des canons rainurées.

Pour ce qui est de l'optique de chasse, Bushnell et Tasco semble avoir le haut du pavé. Pour ceux et celles qui ont des budgets plus grands pour l'acquisition d'un télescope, Leupold et Zeiss les combleront. Cependant, je vous conseil très sérieusement de demander à votre conseiller en boutique de s'informer si il ne pouvait pas mettre la main sur des télescopes de marque Meopta. Ces derniers sont facilement comparables à ceux de ZEISS à des coûts beaucoup moindres.

Remington, Winchester, Federal et Hornady sont les principales marques de commerce de projectiles que l'on retrouvera sur les étagères de notre boutique d'articles de chasse. Si il y a un sujet ou les chasseurs ne s'entendront probablement jamais c'est bien au sujet des munitions. Personnellement, j'utilise aussi bien les munitions de Remington, de Winchester, de Federal ou celles d'Hornady. Au cours des années, j'ai remarqué que bons nombres d'armes à feu préféraient d'avantage un boulet présenté par l'un des fabricants au détriment de ceux offerts par les autres. Toutes ces entreprises offrent des munitions de type régulier ou de type haut de gamme.

Bien humblement, je crois bien que chaque chasseur du Québec pourra trouver ce qu'il lui faut afin d'entreprendre en toute confiance une chasse qu'il se souhaite toujours fructueuse. Personnellement, je suis persuadé que chacun des grands fabricants d'armes, de munitions et d'optique de chasse offre des solutions équitables pour des budgets allant du plus petit au plus grand. Les débats concernant qui sont les meilleurs ne relève que de l'opinion personnelle et ne devraient être considéré que comme des opinions.

Carabine, fusil et poudre noire :

Nonobstant le fait que certaines zones de chasse au Québec (ex. la zone 7) ne permettent pas l'utilisation de carabines, ma préférence va à ce type d'arme à feu. Cette préférence tient avant tout à la versatilité de ce type d'arme et à sa précision plus grande toute distance pris en compte.

Mon deuxième choix irait pour l'arme à chargement par la bouche qui me semble plus performant que le fusil. Mes expériences avec les « poudres noires » m'ont toujours surprises. Je me rappel encore le degré de précision que j'avais réussi à atteindre à 100 verges (330 pieds) avec un « poudre » de marque Tradition dans lequel j'avais introduit un projectile de marque Dead Center. Des groupements de moins d'un pouce et demi à 100 verges n'étaient pas rare. D'ailleurs, l'un de nos compagnons de chasse a récolté un beau buck avec cette combinaison en 2003.

Maintenant que vous savez que le fusil fait figure d'enfant pauvre dans ma sélection, je dois vous dire que mon opinion sera probablement renversée au cours des prochaines années en prenant en compte les nouveaux fusils à canons rainurés. En combinaison avec de nouveaux projectiles beaucoup plus performants que les traditionnelles « Slugs », les fusils de type Deer Guns impressionnent par leurs performances et leur précision accrue. C'est à suivre !

Hommes, femmes et adolescents :

Tout bon conseiller en vente d'articles de chasse doit savoir écouter et sonder celui ou celle à qui il veut vendre une arme. Il est de la responsabilité du conseiller de connaître les caractéristiques des armes à feu, des calibres et des munitions afin de vendre à son ou à sa cliente ce qui lui convient le mieux.

Trop souvent, les chasseurs ont une forte propension à croire qu'une arme très puissante est absolument nécessaire afin de récolter un cerf de virginie. Cette croyance est fausse et ne relève que du mythe.

Afin de couper court à toute tentation de mettre en avant plan mes opinions personnelles, je soulignerai que la sélection d'une arme prête pour la chasse doit tenir compte de certains facteurs se mariant bien avec le type de chasseur qu'il soit un homme, une femme ou un adolescent. Ces facteurs par type de chasseur peuvent se présenter comme suit :

Adolescent : de préférence une arme légère (pas plus de 7 livres), un calibre de type 30-30, 7,62 x 39 mm, 243, 260 rem, 25-06, 300, 25 WSSM ou mon coup de cœur 7mm08. De recul plutôt modeste, ces calibres n'épouvanteront pas les « ados » chasseurs et permettront une récolte efficace du gibier lorsque le jeune chasseur saura prendre avantage d'un tir dans les zones vitales. Pour ce qui est des armes à chargement par la bouche, je vous conseil d'y aller pour une arme d'un certain poids et l'utilisation d'un projectif de faible poids.

Pour les femmes, j'irais pour la même sélection que celle qui précède. Cependant, sachant que bon nombre de femmes sont capables de « manager » un recul plus important, j'ajouterais à ma sélection les calibres 30-30, 308, 30-06, 270 WSM et mon coup de cœur le calibre 7mm Mag. Bien qu'il soit de pratique régulière de réduire l'effet du recul par l'ajout d'un anti-recul sur une arme à feu, je le déconseille puisque l'augmentation du volume de bruit à la bouche du canon influence négativement bien des tireurs et représente d'importants risques pour vos facultés auditives. Pour ce qui est des armes à chargement par la bouche, je vous conseil d'y aller pour une arme d'un certain poids et l'utilisation d'un projectif de faible poids.

L'utilisation de fusils devrait figurer à mon avis en dernier lieu pour les adolescents et les femmes. Si tel n'est pas le cas, je vous propose d'envisager l'utilisation du calibre 20. Il est très efficace pour la chasse au chevreuil.

Depuis près de deux ans, on peut retrouver sur le marché des munitions de fort calibre à effet de recul diminué. Personnellement, j'ai des réserves sur ce type de munition. Je crois que le chasseur devrait s'interroger sérieusement sur le fait de savoir si il vaut mieux acquérir une 30-06 et tirer des munitions diminuer à plus de 40% de leurs puissances normales ou sélectionner un calibre un peu moins puissant en utilisant des munitions à performances optimales…

Que l'on se le dise, les hommes ont trop souvent tendance à sélectionner des armes aux calibres démesurés pour la chasse au chevreuil. À moins que l'arme à feu serve aussi pour la chasse au plus gros gibier, je ne suis pas de ceux qui recommandent des calibres de type 300 Mag, 300 WSM, et 338 pour la chasse au cerf de Virginie.

Pour des chasseurs à gabarit moyen ou fort, mes coups de cœur vont aux calibres 30-30, 308, 30-06, 270, 7mm08 et 7mm Mag. Je sais, je sais, il y a d'autres calibres très performants. Mes coups de cœurs sont motivés par une équation très simple : disponibilité des armes, disponibilité des munitions et gestion de l'effet de recul trop souvent responsable de coup manqué. N'oublions jamais que le succès de chasse est incontestablement tributaire de la précision du tir dans les zones vitales.

Faire confiance à son « Feeling »

En guise de conclusion pour cet article, je vous recommande de faire confiance à votre « Feeling ». Lorsque votre choix est fait, prenez l'arme et épauler celle-ci comme si vous aviez un chevreuil devant vous. Êtes-vous confortable avec cette arme ? Le télescope vous permet-il de bien voir ? Le poids de l'arme est-il agréable et convenable si vous avez à la porter de nombreuses heures ? Cette arme vous fait-elle « triper » ?

Si vous répondez oui à chacune de ces questions, il est plus que probable que l'arme sélectionnée soit la bonne. Le chasseur dit avoir une réelle relation de confiance et de bien-être avec son engin de chasse. Plus votre degré de confiance et d'appréciation envers votre arme sera élevé, plus vous l'utiliserez avec efficacité.

N'oubliez jamais qu'entre vous et le chevreuil il y a votre arme. N'oubliez pas n'on plus que le projectile sera le premier lien entre vous et votre proie. Croyez-vous maintenant que votre arme est sans doute la pièce d'équipement de chasse à laquelle vous devez porter le plus d'attention ?

Par Gaston J. Sylvain

1er septembre 2005 



Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*