Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

Première antenne VHF

En avril 2010, mes deux premières sorties de pêche ont été avec Gerry sur le Lac Champlain. La première fois, j'avais invité ce gentleman sur mon embarcation. J'étais certain de l'avoir impressionné avec ma vieille chaloupe Princecraft 1991 et son moteur neuf 2004 avec à peine 120 heures d'utilisation. J'ai du échangé ce role. La deuxième fois c'était à son tour de m'inviter sur sa chaloupe, et je crois que je vais arrêter de dire cette expression, Gerry a plutôt un très beau bateau.

La première fois, mon moteur avait un peu de misère, ma chaloupe n'est pas très grande et je ne suis pas très équipé, Gerry avait amené un mât et ses dériveurs pour pêcher en largeur. Avec le bateau à Gerry, le seul défaut de son bateau était la radio AM/FM + CD qui ne fonctionnait pas. J'étais très bien accueilli entouré de downriggers électriques, un par-brise, une radio VHF et surtout, de la bonne compagnie.


La dernière expédition avec lui m'a fait réalisé que je devais aussi m'acheter une radio VHF par mesure de sécurité, mais surtout parce que c'est amusant de jaser avec plein de gens sur l'eau que l'on connait que sur un forum de discussion.

Après avoir acheté une excellente radio recommandé par mon ami André (et après avoir suivi le cours nécessaire), j'ai débuté le magasinage d'une antenne VHF. Beaucoup de lecture pour me rendre à l'évidence qu'une antenne de 3 pieds était suffisant pour mes besoins.

J'ai décidé d'acheter une antenne sur E-bay, pas cher, modèle Tram 1600, d'une longueur de 35 pouces et de puissance 6 dB. C'était la puissance qui m'a convaincu de l'essayer car les autres antennes  n'avaient que 3dB. J'avais un sérieux doute sur la qualité de cette antenne, mais au prix que je l'ai payé, je ne vois pas comment regretter cet achat. L'envoi a été très rapide, en moins d'une semaine, j'avais déjà reçu l'antenne.

Rien de plus, une antenne, la base et le fil. Pas de manuel d'instruction ou de conseils, super...


J'installe ma radio ainsi que mon antenne et me voilà prêt pour un test sur l'eau en mai, direction Lac Champlain au SandBar.

Une chance que mon ami Gilles était venu avec moi pêcher parce que je n'ai presque pas été capable de jaser avec quelqu'un sur l'eau. J'entendais les gens parler entre-eux, ça grichait souvent. J'étais capable d'entendre la météo, mais j'ai eu très peu de discussion sur l'eau. Un gars qui passait à coté de moi, je l'avais reconnu, j'ai tenté de lui parler sans jamais recevoir de réponse. M'ignorait-il ? Sa radio était-elle fermée ? Sur le forum il m'a dit que cette journée il n'y avait personne qui parlait sur l'eau.

Le radio que j'avais acheté était de trop bonne qualité pour que ça soit le problème, donc c'était sûrement la faute à mon antenne. J'ai revu sur Internet les critiques sur cette antenne, tous semblaient dire qu'elle fonctionnait très bien... en haut d'un mât de voilier. Oups, peut-être qu'il fallait que l'antenne soit fixée sur un poteau de métal en hauteur, ce qui était sûrement écrit dans les instructions claires manquantes ?


Plan B: acheter une antenne de qualité. J'ai pris ma voiture, direction vers un magasin avec que du stock de bateau. Je savais ce que je voulais. Je voulais donc une antenne qui m'assurerait de bien communiquer sur un lac avec des gens à plus de 5km de mois, que ce soit le Lac Champlain ou le Lac Ontario. J'avais comme projet d'aller visiter le Lac Ontario, et je tenais à être le plus sécuritaire possible, c'est-à-dire que je puisse me faire entendre par la garde-cotière s'il y a une urgence. Après avoir passé deux ou trois soirées à lire, et à relire les spécifications de chaque antenne, j'ai fait mon choix.

Le choix fut une antenne Shakespeare de 8 pieds de hauteur, soit la moitié de la grandeur de ma chaloupe, et trois fois le prix de la Tram 1600. Après l'avoir installé sur le devant de l'embarcation, je l'ai remonté dans les airs... wow! Ma chaloupe avait maintenant du style ! Ça lui donnait un petit quelque chose de plus qui me faisait l'aimer encore plus ! Direction Lac Champlain pour pêcher, et surtout tester ce paratonnerre. Pendant que je pêchais, j'ai entendu des Québécois jaser entre-eux. Je leur ai demandé où ils se situaient sur le lac pour tester ma nouvelle antenne, ils ont répondu: Westport. Je regarde sur mon GPS et fantastique, la distance de communication était de 9 miles (plus de 14km).

Voilà je suis satisfait de mon achat. La leçon de cette histoire est qu'il ne faut pas négliger l'antenne VHF, car c'est le maillon faible de la radio VHF. Une antenne de qualité est très important, j'ai pu l'apprendre avant qu'une situation d'urgence se produise. En plus, cette antenne me permet de jaser en anglais avec d'excellents pêcheurs du Vermont et de New-York, j'améliore mon anglais, tout en pratiquant ma passion. C'est exactement ce qu'on dit: joindre l'utile à l'agréable !


Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*