Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net
 
 
 
 

L'évaluation d'un lot forestier

Introduction :

Pour un chasseur, être le propriétaire d’une terre privée est un avantage considérable surtout lorsque sa superficie est importante. Vous avez le contrôle sur la pression de chasse, sur l’aménagement faunique et forestier de votre lot. L’achat d’une terre privée est un événement important puisqu’il demande un investissement monétaire considérable. Une personne voulant acheter un lot à bois se posera assurément une question : Combien cela vaut-il ? La question est complexe et je vais tenter de vous guidez dans l’estimation de la valeur du territoire afin de ne pas vous laisser avoir par l’actuelle flambée des prix des lots boisés. Cependant, l’évaluation de la valeur monétaire est complexe et demande certains efforts de votre part.

Prémisse:

La valeur d’un lot peut provenir de diverses sources :

1- La superficie

2- Valeur du fond de terrain

3- Valeur faunique

4- Valeur du bois sur pied

Je suis de l’avis qu’il faut toujours en avoir pour son argent. Dans cette optique, j’estime que l’on ne doit pas payer plus que la valeur du lot une fois exploité et l’impôt déduite. Par exemple, si j’investi 1000$, je m’attends à recevoir 1000$ une fois l’impôt déduit par la vente du fond de lot et la valeur de la ressource forestière.

Développement :

1.    La valeur d’une terre varie, bien évidemment, selon la superficie. Généralement, on calcule le prix à l’hectare. Sur les contrats de ventes, les superficies sont estimées et elles comportent souvent des erreurs. Avec la technologie actuelle, la superficie peut être calculée facilement avec un petit GPS de type Garmin de moins de 300$ avec une très bonne précision. Ce petit investissement vous assure de la superficie réelle du lot en question.

2.    La valeur du fond de terrain est variable selon les régions. Elle est moins chère en région éloignée et plus chère à proximité des grands centres. Par exemple, un fond de lot  des 100 acres (33hectares) sans bois peut se vendre 35,000$ en Estrie par exemple, tandis qu’un lot totalement boisé mature en Abitibi peut se vendre le même prix. Une de ces raisons est l’offre et la demande amis aussi, la productivité plus élevé dans le sud du Québec. Il faut cependant ne pas se laisser avoir par la flambée des prix. Un lot déboisé (fond de lot) à prix raisonnable se situerais plus autour de 200$ par acre ou 500$ par hectare en moyenne.

3.    La valeur faunique est le prix que vous êtes prêt à dépenser seulement pour la présence du gibier sur ce lot. Par exemple, un lot à Matane ne vaut pas le même prix que celui au Lac st-Jean même si la composition arborescente est semblable. Ceci est dû à la demande élevée d’achat dans cette région réputé pour la quantité et qualité du cheptel d’orignaux.

4.    La valeur du bois sur pied est la plus importante et la plus difficile à évaluer par un novice. Pour évaluer la valeur de ce bois, vous devrez fournir des efforts afin de s’assurer de la juste valeur du bois ou vous référez à un professionnel d’une entreprise privée de votre région.

  

Méthodologie d’évaluation de la valeur du bois

                       

4.1. Premièrement, vous devez identifier et séparer les différents types de peuplements présents sur le lot. On entend par peuplement l’ensemble des arbres ayant une uniformité jugée suffisante, quant à sa composition floristique, sa structure, son âge, ses caractéristiques biophysiques pour se distinguer des peuplements voisins, et pouvant ainsi former une unité élémentaire sylvicole ou d’aménagement. Par exemple, « ErBj B2 90 » signifie une Érablière à bouleau jaune de densité de classe « 40% à 60% de recouvrement de cime», de hauteur « 2 », soit de 18 à 21 mètres et l’âge du peuplement de 90 ans. On sait donc qu’on a une érablière à bouleau jaune mature de bonne densité et hauteur et que sa valeur est probablement élevée. Vous pouvez vous procurer les cartes écoforestières de votre lot où les peuplements sont identifiés auprès du Ministère des ressources naturelles faune et parcs1 pour un vingtaine de dollars.

 

4.2.Détermination du volume de bois

À partir de la carte écoforestière, on peut déjà avoir une idée du volume s’il n’y a pas eu de récolte depuis la fabrication de la carte. Par exemple, vous pouvez vous faire une idée du volume par exemple d’une sapinière à sapin de densité « A » soit 81-100%, de hauteur « 2 » soit de 18 à 21 mètres de hauteur et de 60 ans d’âge. Évidemment, ce cas démontre un bon volume qui  peut varier de 175 à 250 m3/ha. Déjà, un ordre de grandeur est établi. Sachez qu’un peuplement de 200 m3/ha constitue un volume supérieur à la moyenne québécoise. Mais pour être plus précis, un inventaire d’exploitation doit être fait.

Déterminer le volume par essence de votre terre est plus complexe. Normalement, les groupements forestiers effectuent ces inventaires une fois que vous possédez votre terre et que vous être reconnu producteur forestier puisque vous bénéficiez d’aide financière du gouvernement. Cependant, vous pouvez toujours demander un inventaire d’exploitation d’un lot à vos frais à une société d’aménagement forestière. Cependant, je vais vous donner une méthode grossière mais simple afin de se donner une idée du volume sur pied.

  

Méthodologie de l’inventaire d’exploitation

Pour avoir une précision du volume sur pied, on doit effectuer un inventaire. C’est la méthode utilisée par les professionnels pour évaluer le volume. Ici, seulement un inventaire du volume marchand nous intéresse. Étant donné que vous n’êtes pas forestier, l’inventaire le plus facile à faire afin de connaître le volume est de faire des parcelles circulaires de 11,28 mètres de rayon dans laquelle vous ferez le dénombrement du nombre des tiges par essences et classes de diamètre pair. Étant donné que vous voulez que vos placettes soient les plus précises possible, il faut faire les placettes-échantillons dans un endroit représentatif de la moyenne du peuplement. Vous pouvez utiliser une règle afin d’estimer le diamètre de la tige à 2 centimètres de précision. Noter bien qu’il faut estimer le diamètre à hauteur de poitrine, soit à 1,30 mètres de hauteur. Lorsque vous terminer la parcelle, vous additionner la quantité de tige de la même classe de diamètre pour chaque essence. Pour vous faciliter la vie, je vous laisse un chiffrier « excel » qui détermine le volume par essences et par classe de diamètre. Le résultat final, soit le volume solide est exprimé en mètre cube par hectare (m3/ha). Conseil, prenez note de la qualité des arbres!

Par la suite, vous multiplier le volume à l’hectare (m3/ha) par la superficie de vos peuplements en hectare que vous avez déjà évaluez au début. Ceci donne finalement un total en mètre cube de bois.

 

Exemple réaliste

Essence

Volume / ha (m³/ha)

Superficie (ha)

Volume (m3)

Sab

46

35

1610

boj, 2 faces claires

10

35

350

Boj, 2 faces claires

40

35

1400

Ers, 3 faces claires

15

35

525

Tho

45

35

1575

 

 

4.3.            Valeur des arbres

 Chez les résineux :

L’essence constitue le facteur majeur de la variation des prix. Par la suite, la longueur des billes fait varier le prix. Plus les billes qui ont été tronçonnées sont longues, plus le prix au mètre cube est élevé.  La présence de carie et de pourriture à l’intérieur des tiges peut réduire la valeur des billes. La valeur n’est généralement pas influencé par la présence de nœuds sur la bille.

 La valeur se calcule facilement en multipliant le volume de bois par son prix au mètre cube.

 

Chez les feuillus :

L’évaluation du prix des billes de feuillus nobles est beaucoup plus complexe tandis que le prix des billes de feuillus de faibles valeurs qui se vendent pour les copeaux ou pour la pâte calcule au mètre cube ou à la tonne. Premièrement, l’essence constitue le facteur déterminant dans l’évaluation du prix. Les feuillus nobles ont une grande valeur mais le prix des billes chute rapidement avec les défauts tel les nœuds, la coloration, fente, pourriture et rectitude. Les principaux feuillus nobles comprennent : le bouleau jaune, bouleau blanc de bonne qualité, érable à sucre, le chêne, le frêne blanc, l’orme et le tilleul. Les feuillus de faibles valeurs sont généralement le bouleau blanc de mauvaise qualité, le peuplier, l’érable rouge.

Les feuillus de faible valeur sont souvent destinés à la pâte ou aux copeaux. Ils  sont achetés par les compagnies de la même façon que les résineux ou acheté à la tonne.

Les prix des feuillus nobles varie très fortement avec sa qualité. Pour évaluer la qualité d’une bille quant à ses noeuds, on imagine la bille divisée en 4 faces. On associe un prix à la quantité de face « clair de nœuds (sans nœud) ». Par exemple, les billes de bouleaux jaunes d’une longueur de 10 pieds  clair de noeuds vaux 5 fois le prix de la même bille avec 1 face clair de nœuds.

 

 

Tableau réaliste

Prix approximatif par essence

Essence

Exigences

$/m3

Cerisier tardif

8 pieds, 8"+, 4 faces claires

380

Bouleaux blanc et jaune

9 pieds, 14"+ 4 faces claire, bille de pied

371

Érable à sucre

9 pieds, 14"+ 4 faces claire, bille de pied

371

Bouleaux blanc et jaune

9 pieds, 10"+4 faces claires

200

Érable à sucre

8 pieds, 8"+3 faces claires

162

Pin blanc

14pieds, 14"+, 1 défaut

124

Pin blanc

12pieds, 14" 3 faces claires

119

Pin blanc

8 pieds, 8"

81

Sapin / épinette

16 pied, 5"+

76

Peuplier faux-tremble

4 faces claires, 14"+

71

Sapin / épinette

8 pieds, 4"+

52

Bouleaux blanc et jaune

8 pieds, 8"+2 faces claires

51

Thuya

10 pieds, 6"+

48

Hêtre

8pieds, 10"+3 faces claires

45

Érable rouge

8pieds, 10"+3 faces claires

45

Peuplier faux-tremble

0 face claires, 8"+

43

Bouleaux blanc et jaune

10"+, 1 face claires

41

Mélèze

12 pieds, 8 pouces

28

Pruche

14 pieds, 8"+

27

Pruche

12 pieds, 8 pouces

23

 

Résultat final de la valeur du bois sur pied

Enfin, vous pouvez ensuite multiplier le nombre de mètre cube de bois que vous avez trouvé par essence par sa valeur au mètre cube afin d’obtenir un total en dollars.

Exemple réaliste

Essence

Volume / ha (m³/ha)

Superficie (ha)

Volume (m3)

Prix ($/M³)

$

Sab

46

35

1610

52

83720

Boj, 4 faces claires

10

35

350

200

70000

Boj, 2 faces claires

40

35

1400

51

71400

Ers, 3 faces claires

15

35

525

162

85050

Tho

45

35

1575

48

75600

Total

156

35

5460

 

385770

 

Notez bien que cette valeur est brute et ce ne sera pas la valeur que vous aurez dans vos poches si vous récoltez tout le bois car une bonne partie est donné à l’entrepreneur forestier qui effectue la coupe de bois.

Pour connaître la valeur nette du bois, il faut déduire les coûts de l’entrepreneur forestier et du transport du bois simulé ici à 120 kilomètres.

 

Exemple réaliste

Superficie (ha)

35,00

Volume (m³)

5460,00

Total des revenus ($)

385770,00

Coûts

 

Tarif de récolte ($/m³)

37,00

Coût de récolte ($)

202020,00

Tarif du transport routier ($/m³)

14,50

Coût du transport routier ($)

79170,00

Tarif de la construction de chemin d'hiver ($/km)

5000,00

Longeur prévu du chemin (km)

0,50

Coût de la construction de chemin ($)

2500,00

Total des coûts

283690,00

Profit ($)

102080,00

Valeur du bois à l'hectare

2916,57

 

Discussion :

Si nous faisons l’addition des diverses valeurs, nous allons obtenir le prix du lot à l’hectare brut. Il ne faut pas oublier l’imposition des gouvernements simulé à 50% pour obtenir la valeur nette à l’hectare.

 Valeur

Brute

Taux d'imposition (50%)

Nette ($/ha)

Valeur du fond de lot par hectare ($/ha)

500,00

0,5

250,00

Valeur faunique par hectare ($/ha)

0,00

0,5

0,00

Valeur forestière par hectare ($/ha)

2916,57

0,5

1458,29

Total ($/ha)

3416,57

0,5

1708,29

Conclusion :

Dans ce cas, il a été estimé que la valeur du lot se situe à 1708,29$ par hectare net. Malgré qu’il peut exister des variations dues à diverses causes, l’analyse rationnelle demeure la meilleure méthode. En abordant rationnellement l’analyse financière du terrain, vous réduisez énormément le risque d’erreur.

Conseils 1 : Avant l’achat d’une érablière à des fin de récolte de bois, vérifier auprès du vendeur et effectuer un examen visuel des érables à sucres afin de vérifier si elles ont déjà été exploitées pour la sève. Les entailles dans le bois ne tuent pas les érables, mais une coloration chimique incruste le bois sur une longueur de quelques mètres dans la bille de pied et cette dernière perd presque toute sa valeur d’autant plus que la bille de pied est celle qui vaut la plus cher dû au diamètre élevé et l’absence de nœud.

Conseil 2 : Lors de l’achat d’un lot, porter attention au relief. Un lot en bas de pente humide à l’excès aura nécessairement une productivité plus faible et seulement les essence hydrophiles croîtront sur ces sols tels le thuya, le mélèze et l’épinette noire.

Conseil 3 : Vérifier s’il y a présence de champignons, carie (pourriture) et chancres sur les troncs. Ces défauts indiquent une perte de qualité des tiges qui en résultera en une baisse du prix des billes.

1 http://www.mrn.gouv.qc.ca/forets/connaissances/connaissances-inventaire-cartes-liste.jsp

 

Annexe 1

Tableau des codes d’essences. Pour télécharger l'application Excel, cliquez ici !

Code

Nom Officiel

Ancien nom

Sab

Sapin baumier

 

Epb

Épinette blanche

 

Epn

Épinette noire

 

Epr

Épinette rouge

Épinette jaune

Bop

Bouleau blanc

 

Boj

Bouleau jaune

Merisier

Err

Érable rouge

 

Ers

Érable à sucre

 

Tho

thuya occidental

Cèdre

Pig

Pin gris

 

Pib

Pin blanc

 

Pir

Pin rouge

 

Mel

Mélèze

Épinette rouge

Pru

Pruche

 

Chr

Chêne rouge

 

Frn

Frêne noir

 

Fra

Frêne d'amérique

 

Til

Tilleul

 

Pet

Peuplier faux-tremble

 

Peb

Peuplier Baumier

 

Heg

Hêtre américain

 

 Étienne Lemieux

4 novembre 2004

 


Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*