Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

La ministre McKenna conclut une fructueuse COP23, à Bonn

GATINEAU, QC, le 20 nov. 2017 /CNW/ - Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, a pris la tête d'une délégation importante et productive à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23) de cette année, qui s'est déroulée à Bonn, en Allemagne. Ce rassemblement mondial a fait progresser les travaux de l'Accord de Paris en vue de garantir des mesures de protection du climat pour les générations à venir.

La COP23 a réuni des participants de toutes les sphères de la société, qui ont fait ressortir à la fois les enjeux et les solutions liés aux changements climatiques, notamment les possibilités d'investir dans une croissance propre et la transition vers une économie de l'énergie propre. La délégation hétérogène du Canada à la COP23 comprenait des dirigeants autochtones, des représentants des provinces, des territoires et des municipalités, des jeunes, des chefs d'entreprise, des membres de la société civile, des députés de l'opposition, ainsi que des négociateurs et des experts du gouvernement du Canada.

Le Canada a joué un rôle prépondérant en contribuant à faire progresser les lignes directrices relatives à l'Accord de Paris. Le Canada est heureux que les pays se soient rassemblés pour lancer la plateforme pour les collectivités locales et les peuples autochtones, offrant un espace de partage des connaissances et d'affermissement de leur voix. En outre, l'adoption d'un plan d'action pour l'égalité entre les sexes qui contribuera au renforcement des capacités et appuiera la représentation des sexes à l'occasion des futures négociations et prises de décisions sur les changements climatiques était une réalisation notable pour les négociateurs canadiens.

Le lancement de la nouvelle alliance : Énergiser au-delà? du charbon par la ministre McKenna et son homologue britannique Claire Perry a compté parmi les faits saillants de la COP23. Cette initiative a suscité un intérêt et un soutien général dans plus de 20 pays, villes et États, et la ministre McKenna entend poursuivre sur cette lancée, étant donné les nombreux bienfaits de la réduction de l'électricité produite à partir du charbon pour la santé et le climat.

Le Canada a également annoncé la formation d'un Dialogue nord-américain sur le leadership en matière de climat avec le Mexique et l'Alliance climatique des États-Unis, une coalition bipartisane de 15 gouverneurs américains qui s'est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre conformément aux objectifs de l'Accord de Paris.

La ministre McKenna fait l'éloge de Fidji pour son rôle de président de la COP23. Elle a réitéré l'engagement du Canada à protéger nos océans et à faire progresser les mesures mondiales de protection du climat en renforçant la résilience des collectivités côtières, notamment les petits États insulaires en développement (PEID).

Citations

« J'ai été honorée de prendre la tête d'une délégation canadienne inclusive à la COP23 qui a témoigné de l'engagement indéfectible du Canada à mettre en oeuvre l'Accord de Paris et à prendre des mesures de lutte mondiale contre les changements climatiques. Le Canada est heureux d'avoir collaboré avec le Royaume-Uni au lancement de l'alliance : Énergiser au-delà? du charbon. Le monde a évolué; l'électricité produite à partir du charbon ne reviendra pas. Nous sommes également heureux d'avoir accompli des progrès dans nos efforts visant à permettre aux peuples autochtones d'avoir davantage voix au chapitre dans notre engagement à l'échelle internationale et dans la proposition d'un plan d'action visant l'égalité entre les sexes. »

- Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • La COP23 est le nom informel de la 23e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). La CCNUCC a été adoptée en 1992 lors du Sommet de la Terre de Rio, qui a marqué le début du premier effort conjoint de la communauté internationale visant à s'attaquer au problème des changements climatiques.
  • Les négociateurs du Canada étaient satisfaits des progrès réalisés à l'occasion de la COP, tant du point de vue du lancement de la plateforme des collectivités locales et des peuples autochtones, qui donne voix au chapitre aux peuples autochtones, que du point de vue de la proposition d'un plan d'action visant l'égalité entre les sexes.
  • Les partenaires de l'alliance : Énergiser au-delà? du charbon comprennent diverses administrations, entreprises et organisations qui se sont unifiées pour prendre des mesures visant à accélérer la croissance écologique et la protection du climat par le retrait progressif et rapide de l'alimentation traditionnelle au charbon.
  • Le Canada s'est engagé à verser 2,65 milliards de dollars pour aider les pays en développement dans leurs efforts d'atténuation et d'adaptation.
  • Le Canada a versé 10 millions de dollars pour aider la Jamaïque à construire le premier parc éolien privé.
  • Selon la Banque mondiale, l'Accord de Paris aidera à ouvrir près de 23 mille milliards de dollars en nouvelles possibilités d'investissements dans la croissance propre favorisant la lutte contre les changements climatiques dans les marchés émergents d'ici à 2030.

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l'environnement et les ressources naturelles au Canada

 

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*

Cegep de Baie Comeau 2021-2022