Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

LE SYNDROME DE L'EQUIPEMENT par Christian Autotte

Le temps des fêtes arrive, mais avec la pandémie les célébrations risquent d'être assez différentes des autres années. Il n'y aura peut-être pas autant de cadeaux qui vont s'échanger. Les photographes parmi nous n'auront peut-être pas de nouvel appareil ou objectif avec lesquels s'amuser. Et c'est peut être mieux ainsi…

Trop de photographes souffrent du « syndrome de l'équipement », une maladie dont sont affligés les gens qui blâment leur équipement pour toutes leurs mauvaises photos. Ils s'imaginent, le plus souvent à tort, qu'un nouvel appareil, objectif, ou quelconque gadget est tout ce qu'il leur manque pour produire d'excellentes images. Comprenez-moi bien : il y a des circonstances où l'ajout d'une pièce d'équipement peut s'avérer essentielle mais dans bien des cas l'appareil que l'on possède déjà fait parfaitement l'affaire. Bien entendu, on ne fera pas de la photo d'oiseau avec un 18-55 ou de la macro extrême sans équipement spécialisé. Mais qu'en est-il de l'appareil? La principale différence entre un appareil amateur et un appareil professionnel demeure principalement la robustesse de l'équipement et sa vitesse; Les boitiers plus avancés sont généralement équipés d'un processeur plus performant qui permet de faire la mise au point plus rapidement, en lumière plus faible, et de faire plus d'images par seconde. L'autre différence entre les boitiers concerne les pixels : les appareils plus récents ont plus de mégapixels, ce qui permet des agrandissements plus grands sans perte de qualité. Changer d'appareils pour plus de vitesse ou de résolution sera de peu d'utilité au photographe qui ne fait que des photos de vacances ou du paysage et qui se contente de regarder ses photos sur un écran numérique.

Avant de blâmer son équipement pour tous les maux, mieux vaut commencer par bien le maitriser. Avez-vous lu le manuel d'emploi du vôtre? Une enquête a déjà révélé qu'au moins 70% des utilisateurs  jettent le manuel de leur appareil sans l'avoir lu… Une autre enquête affirme que 95% des retours sont le fait de consommateurs qui n'ont pas lu leur manuel et ne comprennent pas comment fonctionne l'item qu'ils ont acheté. Ne sachant pas comment faire les bons réglages, ils considèrent  que l'appareil n'est pas assez performant et décident de passer rapidement à autre chose…

Il y a deux façons de procéder pour faire le tour de son appareil. La première : avec l'appareil en main, on examine chaque bouton, chaque menu, chaque option, et on s'assure d'en comprendre le fonctionnement. Si ce n'est pas le cas, on se réfère au manuel et on trouve l'explication. De nos jours, on peut également se tourner du côté de YouTube, encore faut-il savoir trouver les informations souhaitées. L'autre approche fonctionne à l'inverse : on ouvre le manuel et on procède page par page, pour ainsi passer au travers de l'appareil et de ses menus.

Si on décide tout de même de se payer un nouveau gadget, il vaut mieux bien réfléchir avec de procéder à l'achat. Est-ce qu'un nouvel appareil comblera un besoin spécifique? Un 600mm sera utile à celui qui veut photographier des oiseaux et qui se trouve limité par un 300mm. Mais un objectif macro n'est pas toujours essentiel pour faire de la macro de fleurs; on peut très bien se débrouiller avec un zoom et un jeu de tubes allonge. Il faut donc bien cerner son besoin. Pour ce faire on peut fouiller sur le Web ou consulter un revendeur de confiance.

Après plus de 45 ans à faire de la photographie, j'ai accumulé une bonne quantité de gadgets et accessoires divers. Certains me sont toujours nécessaires, d'autres passent plus de temps à dormir dans un tiroir ou sur une tablette plutôt que de se rendre utile à faire de la photo. Dans la plupart des cas, ces derniers ont été achetés sur un coup de tête. Comme achats impulsifs, entre autre pour les cadeaux, mieux vaut se tourner du côté des livres. Même après l'avoir lu, un livre peut toujours être consulté à nouveau, non seulement pour vérifier un détail pertinent mais aussi pour inspirer de nouvelles images. Si certains livres sont très spécialisés, se concentrant sur un aspect spécifique de la photographie (macro, photographie au drone, etc.), d'autres sont plus génériques et parfaits pour les débutants.

Quelques exemples trouvés sur le site d'Archambault :
  • La photographie numérique pour les nuls (24,95$)
  • Composez, réglez, déclenchez ! : La photo pas à pas (44,95$)
  • J'apprends à composer mes photos : 35 exercices pour progresser et réussir ses images (26,95$)
  • Les Bases de la photo (37,95$)
  • Photo numérique : le best of scott kelby (36,95)
Christian Autotte

Note de chevreuil.net : M Christian Autotte est photographe professionnel et conseiller chez Royal Photo à Montréal. Si vous désirez vous faire conseiller pour l'achat d'un nouvel appareil ou objectif, n'hésitez pas à le rencontrer.


 







Cela pourrait vous intéresser aussi




Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*

Cegep de Baie Comeau 2021-2022