Transmettez-nous vos trucs et astuces

et faites en bénéficier aux autres !

Les trucs et astuces doivent être transmis à pierrechabot@dr.cgocable.ca et doivent avoir été conçus par l'auteur signataire. Le webmestre se réserve le droit de publication.

 

Une bonne connaissance du terrain et de l'animal :

Pour ma part, je crois qu'il n'est pas nécessaire de nourrir le chevreuil pour le déjouer. Il suffi plutôt d'un bon territoire, de découvrir lors de la saison morte les dortoirs, l'emplacement du vrai chemin qu'il emprunte, de prendre le temps d'observer ses déplacements. Mais le plus important, c'est de trouver où est la cuisine, la toilette, et le salon. Je m'explique, vous devez absolument découvrir où votre proie s'alimente, où il fait ses besoins car il ne les fait pas à l'endroit où il se nourrit. Et finalement, découvrez où il passe la majeure partie de son temps, soit pour relaxer, pour s'accoupler, etc. Bref, prenez le temps nécessaire pour vous mettre au diapason de l'animal et surtout, soyez très patient et vous verrez que votre chasse sera beaucoup plus complaisante que l'apprivoisement de cet animal. 

Guy Fiset JR

****************

J' aimerais vous faire part, chers confrères, d'un petit truc très efficace . Enfin, cela est très simple, c'est de trouver des sites de nourritures naturels dans votre territoire. Comme des montagnes de chênes pour leurs glands et surtout des pommiers naturels. Par la suite, installez vous un mirador le mieux positionné que possible et soyer patient. De cette façon, votre gibier se sentira en confiance et en sécurité pour se nourrir. Finalement, je vous assure beaucoup de succès pour vos prochaines saisons. Car vous n`avez rien d`aussi naturel et de meilleurs produits pour récolter votre chevreuil. Alors, cherchez sur votre site et ça va vous porter fruit pour le futur.

Sylvain Dubois

****************

Saline

Un petit truc pour les salines! Je verse un gallon de sauce soya VH sur ma souche c'est super !

Richard Thibault, Drummondville

****************

Pour ce qui est de mes salines, je n'emploie pas uniquement du sel. Je prend une chaudière assez grosse dans laquelle je verse bien sur, un peu de sel normal auquel j'ajoute un petit peu de sel et minéraux ( qui aidera aux buck à développer leur panache !  Je mélange le tout et je le verse sur une souche.  Je refait le même processus pour faire d'autres salines...  Pour les gâter un petit peu et bien sur, pour les attirer, après avoir fait les salines, je dépose une couche de "crack". Ce produit est un petit sel fin qui ressemble à du «jello» en poudre mais qui est extrêmement salé!  Il dégage une très grande odeur qui est très bonne pour attirer vos chevreuils !

Simon Paradis

****************

De mon mirador, je peux voir facilement les corridors qu'empruntent les chevreuils et les dégagements pour le tir.Donc je lance des pommes à chaque endroits, quelques unes seulement, de façon à ce que le chevreuil un peu méfiant qui ne s'approche pas rapidement de la saline, se promène en se méfiant moins et me donne de belles poses différentes me permettant différents angles de tir et une belle vision du coffre.

Louis Martin

****************

Tous et chacun concèdent le pouvoir attracteur d'une bonne saline. Par contre, certaines salines sont fréquemment visitées et d'autres moins. Le chevreuil qui fréquente une saline doit s'abreuver quelques minutes plus tard car comme tout le monde le sait, le sel donne soif. Voilà donc notre petit truck à nous. Nous confectionnons un petit étang pour que notre chevreuil trouve de l'eau à sa portée.

 

Matériaux :  une vieille toile de piscine, une toile géotextile noire, des bûches de bois et des roches, une pelle.

 

À dix mètres de votre saline, creusez un trou de 4 pieds par 4pied ( approximatif ) de 1½ de profondeur pas plus, car l'eau peut se corrompre. De préférence, un lieu peu ensoleillé.

Étendre votre toile de piscine afin de couvrir le trou et couvrir celle-ci de la toile géotextile.

Recouvrir l'excédent des bordures de pierres et de bûches afin de donner un aspect naturel et l'étang se remplira d'eau de pluie.

Nettoyez celle-ci quand vous réapprovisionnez votre saline.

 

Votre gibier aura son propre abreuvoir, et ça marche !

 

Richard Marois  

 

****************

 

J' ai un petit truc bien simple pour que votre saline soit des plus productive toute l'année. Ça vaut pour le chevreuil et l'orignal. Il suffit de prendre un bloc de sel, de préférence blanc, vous percez quelques trous de 1/2 a 3/4 de pouce à angle de 45 degrés. Vous y verser ensuite le mélange magique qui se constitue d'huile d'anis et d'huile végétale.

 

La formule est simple :

    • 15 ml d huile d ANIS (très peu coûteux, environ 9$ la bouteille)
    • mélangez à 300ml d'huile végétale. Essayez le ! Ça marche toute la saison. Vous trouverez l'huile d'ANIS dans les boutiques de produits naturels ou tout autre vendeur d'huile essentielle. Répétez l'opération quelques fois durant l'été et durant la chasse. Je vous garantie que vous verrez du gibier. Il y a cependant un défaut, les ours aiment bien aussi ce mélange. Donc, vérifiez qu'il n y en a pas sur votre territoire.

Bonne chasse à tous !

Yannick G

****************

Appâtage

Tout ce qui est sucré en automne est bon pour attirer le chevreuil au site d'appâtage. Une chose que j'aime bien faire au site d'appâtage est de vaporiser du jus de pomme pur comme oasis que je vaporise sur les feuilles pour les faire rentrer plus vite dans le site, le but, c'est d'attirer le plus de femelles possibles pour ensuite te positionner pour les bucks.

Richard Thibault, Drummondville

****************

Bonjour, un petit truc fiable et efficace pour les chasseurs :

En ce qui concerne les pommes, mettez-les le matin et enlevez-les le soir même afin que le chevreuil ne s'habitue pas d'y aller la nuit.

David Landry

****************

Lors de la chasse à l'arc, les pommes que je place à terre sont retenues par une branche que je passe au travers. Je m'assure que le tout soit sans danger pour le chevreuil. Celui-ci a un peu plus de difficultés à les manger et cela vous donne quelques secondes importantes pour un bon tir !

Marco Drouin

****************

Après l'halloween, plutôt que de jeter vos citrouilles à la poubelle, ajoutez les à vos pommes pour appâter vos chevreuil. Ils en raffoleront.

Yannick Cyr

****************

Après avoir mis vos pommes, vaporisez du vinaigre de cidre de pommes sur les pommes et autour et vous vous apercevrez que ça sent assez fort et ça amplifie de beaucoup l'odeur de ce fruit. Bonne chasse. 

Alain Sylvestre

****************

Salut amis chasseurs, j'ai une petite recette pour l'appâtage et peu coûteuse. La voici, vous prenez une chaudière de 5 gallons en plastique, vous vous rendez chez votre marchand coop et vous acheté une poche de 40 kg de maïs concassé. Ça vous prend une caisse de pommes, du sucre et une bouteille d'un litre vide. Voilà, vous être prêt à faire votre recette. Vous déposez environ deux pouces de maïs au fond de la chaudière, ensuite vous placez deux pouces de pommes coupées en quatre sur le maïs. Vous saupoudrez deux tasses de sucre et vous arrosez d'un litre d'eau. Voilà, vous répétez l'opération jusqu'a ce que la chaudière soit remplie et vous refermez le couvercle et laissez reposer pendant 5jours. Je peux vous dire que lorsque les chevreuils vont trouver votre mixture, ils vont en redemander. Je vide ma chaudière directement sur ma saline et ça ne prend pas plus qu' une journée et le tout a disparu. Les chevreuils raffolent de cette mixture et je vous garanti qu'ils vont devenir accros.

Ysabelle Letendre

****************

Je voudrais vous faire part d'un essai qui m'a très bien réussi. Je l'appelle le petit Poucet. Mon chevreuil passais toujours près de ma trail sans jamais y entrer. Jour après jour, je l'entendais passé son chemin. Alors je lui ai fais un chemin de pomme pour qu'il trouve mes appâts. Comme le petit Poucet, il a trouvé son chemin. Les pomme doivent être assez espacées pour ne pas qu'il prennes des heures à avancer. Et aussi pas trop distancées pour qu'il puisse voir la prochaine pomme.

Mario

****************

J'utilise un assez gros tuyau ABS  mesurant 5 pieds de longueur, que je perce pour l'attacher à un arbre. Je le remplis de blé d'inde séché utilisé pour nourrir le bétail. En le versant,  je place à travers des carrés de sucre blanc. La base du tuyau est à 4 ou 5 pouces du sol et placées de sorte que la bête doit placer la tête sous des branches. Ainsi occupé, le tir est plus facile. Je refais l'opération lorsque que tout est mangé. ll n'y a pas d'odeurs risquant d'attirer d'autres animaux. La chasse terminée, je rapporte le tuyau pour l'année suivante.
 
Gaétan Bérubé

 

 Prospection

Fin août, c'est le temps de prospecter pour vos «trails» de buck ou de nourrir. Attendez qu'il pleuve, cela va diminuer vos traces d'odeurs que vous pourriez laisser sur votre site.


Richard Thibault, Drummondville

****************

J'avais toujours un problème avec mon rubans de marquage (orange, jaune ou bleu). Il finissait toujours par s'emmêler dans mon sac et ce, peu importe les sortes de noeuds que je faisais dedans.  ZIPLOC a mis sur le marché un genre de «tupperware» en plastique rond (blanc et bleu, 3-4 pouces de diamètre) et un rouleau de ruban fais dedans. ce n'est pas très cher 3 à 4 $ pour 4 contenants. Tout ce qu'il y a à faire, c'est de découper une petite fente dans le couvercle. Par la suite, laissez sortir un bout de ruban par la fente et mettez le rouleau dans le contenant et collez le couvercle. Quand on en a besoin on tire la bonne longueur de ruban et on coupe. La seule chose est de faire attention pour ne pas couper le ruban trop près de la fente. Voilà un distributeur de rubans pas très cher, mais bien pratique !


François Lemieux

****************

Déjouer un buck nocturne !

Voici un petit truc pour les chasseurs qui ont de la patience (contrairement à moi) de rester à l'affût sur  un site appâté dans un mirador. Le problème est que souvent, les gros bucks ne viennent que la nuit. Voici ce petit conseil qui vous demandera du temps (peut-être sur deux saisons) mais une fois enclenché, beaucoup de succès. Trouvez-vous un bon ¨spot¨ où il y a des grattés de cornes et de pattes. Tentez de trouver un endroit où les branches d'aulnes et d'érables à épies ou autre ont été broutées. Sans y installer votre mirador, mettez des pommes de façon régulière. Pour mieux savoir si votre buck va manger à vos pommes, étendez une ou deux poches de terre noire autour de votre appât de manière à bien voir les pistes. Vous pouvez vous servir d'un «timer» pour savoir l'heure de la venue du mâle. Le truc est de mettre des pommes jusqu'a ce qu'il y ait une bonne couche de neige. Losque le buck vient au pommes, suivez ses pistes à l'envers en calculant qu'il parcourt environ un  kilomètre à l'heure, il ne vous reste qu'à suivre la piste sur la distance nécessaire. Vous pouvez suivre ces pistes plusieurs fois et vous vous postez là d'ou il vient le plus souvent, de façon à l'intercepter et ce même si ça se reporte à la saison prochaine advenant une chute de neige tardive.


Michel Breton

****************

Déplacements

Lors des déplacements en forêt, pour me rendre à ma cache ou à mon treestand, j'effectue de 5 à 10 pas irréguliers. J'attends 1-2 minutes et je répète la séquence. Une démarche irrégulière effraie moins les chevreuils qu'un pas régulier et nous l'avons déjà observé un soir, de retour de chasse.  Un buck nous suivait de près et une façon simple de le faire fuir a été de faire un pas régulier comme seul l'humain peut le faire. Résultat : il s'est sauvé comme s'il avait vue le diable...

Yann Le Bihan

****************

Je vais vous dire le meilleur truc de chasse au monde. LE SILENCE ET L'ATTENTION !!! Plus tu bouges, plus le chevreuil te vois et t'entends. Allez, faites comme lui : bougez le moins possible et écoutez tous les bruits possibles.

Samuel Millette

****************

Prendre une glande tarsale d'un buck en rut ( 8 pointes et + ) et l'utiliser pour les déplacements autour du territoire de chasse. Attachez la à votre botte pour qu'elle touche le sol. Bonne couverture et attractif.

Pierre Mourant

****************

Tir à l'arc

Un bon truc pour un bon tir à l'arc est de pratiquer environ 2 semaines avant votre chasse (Tous les jours si possible et tôt le matin avant d'aller travailler), complètement habillé avec votre habit de chasse camouflage, gants, et chapeau inclus, vous courrez à fond pendant environ 1 à 2 minutes avec votre arc, pour augmenter vos battements de coeur et vous décochez une flèche rapidement sur votre cible (si possible chevreuil, orignal). La sensation ressemble beaucoup à une vrai situation de chasse. Vous aurez le « les shakes» de partout, tremblement de l'arc au bout de la main, votre main n'est pas réchauffée et tôt le matin, On voit vraiment sur 2 semaines toutes les situations de chasse : neige, pluie, temps nuageux ou , ensoleillé. S'il y a lieu, cela vous permet de faire les ajustements nécessaires à votre arc et votre habillement. À titre d'exemple, la manche de manteau accrochée dans votre corde, chapeau, ou casquette, gants inconfortables, pour déclencher le déclencheur. Ce truc m'a vraiment beaucoup aidé à faire  des tirs rapides et précis car en pratiquant normalement et dans une salle, de n'est pas vraiment la même situation que dans les bois. Une chose importante, tirez une flèche et courrez entre chaque tir. Après environ 30 minutes, allez prendre un bon café et n'oubliez pas votre rendez-vous à votre travail !!!!

Jocelyn Dauphinais, Repentigny

****************

Ce buck était seulement à 10 mètres de mon chum. Malheureusement, il n'était pas capable te retendre son arc. Le truc : baissez la pression de votre arc en novembre. Cela va vous aider à étirer votre arc plus facilement. Le froid, l' handicap numéro un pour l'archer !

Richard Thibault, Drummondville

****************

Un petit truc tout simple à prendre en considération, quelques secondes qui feront toute la différence.  Lorsque vous chassez à l'affût dans un mirador, placez un vieux bas ou une guenille à vos pieds pour y déposer votre arc verticalement et clippez votre déclencheur à votre corde.  Cela minimisera le risque de mouvements et de bruits inutiles.  Il vous restera seulement qu'à tendre votre arc et vous serez déjà en position pour décocher.  Soyez toujours prêt !

Mickael Audet, Bellefeuille

****************

J'ai enroulé sur ma flèche quelques tours de ruban rouge réfléchissant la lumière. Il sera plus facile de retrouver ma flèche après le coucher du soleil et, qui sait, mon  chevreuil. Il s'agit du type de ruban que  l'on installe sur les véhicules et les remorques pour être plus visible sur les routes la nuit.

Merci pour votre bon site sur le chevreuil et bon succès cet automne à la chasse.

Yvan Gaudreau, Trois-Rivières

****************

Je t'envoie un exemple de mon porte cible que je peux trimbaler pour tirer de l'arbalète. Ce porte cible est fait avec de la récupération et ne coûte rien, car c'est fait avec des vieux poteaux de tente. Je l'ai fait avec les poches de Buck Expert car ces poches sont pas cher. Je les paye $40. taxes incluses et j'aime bien cette sorte de cible.

 

 

 

 

 

    

Réjean Thibault

****************

Odeurs

Il est important de comprendre la circulation de l'air pour maximiser le camouflage de vos odeurs. Tôt le matin, lorsque le soleil réchauffe l'air, celui-ci monte vers le sommet des montagnes. En après-midi et fin de journée, l'air se refroidi et aura tendance à descendre vers le bas.  Pensez-y lorsque vous élaborez votre stratégie de chasse et pensez à votre odeur !

Pierre Chabot, Drummondville

****************

En voici un qui m'a permis de leurrer un gros mâle il y a deux ans. Prendre 2 leurres ( une grande corde, avec au bout, un paquet de bout de tissu) et placez en un sur chaque botte. Puis, aspergez les ! L'un avec de l'urine de buck dominant et l'autre avec de l'urine de femelle. Vous déposez sur le sol celui du mâle mais vous ne déposez pas celui de la femelle. Le leurre de la femelle, vous le faites dandiner au bout de la corde sans toucher le sol. Ceci donnera l'apparence qu'il y a un mâle dans les alentours qui cherche activement une femelle. Cela donnera un double coup à votre buck car non seulement y a t-il une femelle sur son territoire mais il y a aussi un autre buck. En tout cas, mon buck est arrivé en courrant la tête au sol. Maintenant, c'est au dessus du foyer que je le regarde.

Deerhunter

****************

La première journée de chasse, je vais là où l'on enregistre les gibiers et je demande aux chasseurs chanceux si je peux prendre les argot sur un petit buck de 4 à 5 pointes (les glandes à l'intérieur de la patte). Par la suite, vers 14h00, je retourne à mon site et sur le bord du sentier de chevreuil, je frotte la glande partout sur les branches et arbres autour du sentier et je vais m'asseoir immobile. À la brunante, le dominant vient toujours voir qui est ce petit baveux qui laisse des odeurs sur son territoire. Croyez-moi, ça marche à tous les coups et 48 h plus tard, il y a un autre dominant qui prend sa place. Ne sous estimer pas les odeurs car s'il vous sent il ne reviendra plus !

Marco Roy

****************

Bonjour ami chasseurs, mon truc est simple. J'utilise des tampons «Playtex» de ma femme que j'accroche aux arbres avec la petite corde et je les imbibe de produits odorants comme de l'urine de femelle par exemple. C'est très efficace car le tampon est complètement stérile et inodore. Il s'agit d'en mettre autour de votre cache et ainsi déjouer ce beau Buck tant convoité. De plus, votre femme aura l'impression d'avoir contribué au succès de votre chasse! Bonne saison à tous.

Martin Gagnon

****************

C'est un petit truc pour fabriquer un "scent pad" pour répandre une ligne d'odeur "scent ligne". Si vous avez une vielle paire de "pantalon jogging" vous coupez simplement l'élastique à l'extrémité des jambes en s'assurant de garder assez de tissus pour que l'élastique ne se découd pas. Après, vous n'avez qu'à laver les pièces de tissus  avec un savon inodore qui neutralise les odeurs. Une fois séchés, vous les rangez dans un sac Ziploc. Maintenant, sur votre site de chasse, vous glissez les élastiques autours de vos semelles de bottes, ajoutez quelques gouttes d'urines ( mâle, femelle) et vous marchez jusqu'à votre spot. Voilà une façon économique et efficace d'effectuer une bonne "scent ligne". Soyez attentif à vos arrières ( back trail ) parce que souvent les bucks suivront la ligne d'odeur...

Mathieu Denolf

****************

Votre Mirador

Lorsque vous êtes dans votre mirador, c'est bien désagréable de voir votre buck  situé toujours au même endroit, à la même distance et son regard toujours positionné sur vous. Il aimerait bien allé à votre site d'appâtage, mais il n'ira pas car il sait que vous êtes là.

Petit truc !  Installez un autre mirador, tout près de  l'endroit où votre buck hésite à s'approcher. Cela sera votre position de tire. Installez un copain ou un mannequin dans l'autre mirador. Comme ça, votre buck arrêtera au même endroit et portera son attention sur votre copain ou le mannequin et vous, vous pourrez effectuer votre tir.

Marquis Beaudoin

****************

Ce truc s'adresse à ceux qui pratiquent la chasse à l'affût dans un mirador. Si vous êtes comme moi et vous chassez les gros bucks qui viennent s'alimenter de glands provenant de chênes matures alors voici mon truc :  j'apporte comme "snack" un sac de noix pistaches. En plus de me divertir lors de longue séance d'attente, ils servent à attirer les chevreuils... Du haut de mon mirador, je laisse tomber les écailles des noix par terre; par temps calme, les chevreuils entendent ce bruit qu'ils associent aux glands qui tombent de l'arbre. Étant un animal opportuniste, le chevreuil s'empresse de venir se régaler... 

Mathieu Denolf

****************

Suite à une mésaventure ; un buck hésitait à approcher à distance de tir, il se trouvait à l'arrière de mon mirador et se promenait de long en large, tout à coup il est reparti rejoindre la femelle qu'il suivait. Il faut dire que mes calls l'ont excité (mâle dominant). 30 minutes plus tard, je suis descendu ramasser mes tampons d'odeur en marchant dans les feuilles sèches, imitant je crois, un autre buck dans les parages. Voilà tu ce buck s'amenant à toute course. Je voyais la vapeur émanant des nasaux à travers les broussailles. Je n'ai pas récolté ce buck. Maintenant, je prévois toujours un petit billot attaché à une petite corde éloignée de mon stand que je peux faire «marcher» du haut de mon stand pour inciter les bucks hésitants à s'approcher.

Jean Langlois

****************

Urines 

Un petit truc pour avoir de l'urine «de sécurité» lorsqu'on prospecte notre territoire ou lorsqu'on prépare notre site. En décembre, lorsqu'il y a de la neige, l'on voit bien l'urine laissée par les chevreuils sur la neige. Alors, je neutralise une petite pelle et une chaudière avec lesquelles je ramasse l'urine sur la neige. J'attend quelques jours pour que l'eau s'évapore et je remplie de petites bouteilles que je congèle par la suite. C'est frais et c'est de l'urine provenant de chevreuil de ton territoire .

Richard Thibault, Drummondville

****************

Rut

En pleine période de rut, soit novembre, je rapporte du crottin de buck de d'autres forêts pour le placer ensuite dans les grattages près de mon mirador. Les gros mâles de mon secteur deviennent complètement fou de rage ! Ça fonctionne à chaque année

Pierre Girard, Sorel-Tracy

****************

Le truc pour avoir des bucks dans votre site de chasse, c'est de faire de faux grattages. Le truc c'est de prendre une glande tarsienne ou de l'urine de chevreuil (produits offert en magasin), de faire une trace assez creuse sur le sol et de le vaporiser dessus et de frotter, avec un bois de chevreuil, un arbre à proximité. Tu peux aussi mettre un tampon trempé dans l'urine de jument en chaleur et l'accrocher à un arbre pas loin de ta cache. Avec ce truc, il y aura des bucks jaloux qui viendront faire leur territoire ou se battre pour une femelle.

Francis Dumont, 15 ans

****************

Le truc qui m'as donné le plus de succès pour récolter un gros chevreuil est bien simple mais exige une certaine patience. Il consiste à faire un mini grattage 1semaine ou 2 avant l'ouverture à la carabine. Le grattage ne doit pas dépasser les 4 à 5 pouces sinon vous risquez d'apeurer votre mâle. Vous y versez quelques gouttes d'urine de mâle en rut et vous mélangez à la terre. Au début, votre mâle dominant s'approchera pour voir l'intrus qui le dérange et feras un grattage à son tour. Vous répétez l'opération à chaque fois que vous y allez. Quand le mâle dominant du coin mettras sa patte dans votre grattage, il sera temps d'essayer le call ou le rattling mais pas avant qu il y ait mis sa patte. Quand il aura mis sa patte dans le faux grattage, l'attente seras très brève car il sera tout prêt pour répondre à la provocation. Il est important de faire votre grattage à au moins 100 pieds de votre saline car cela risque de faire fuire les femelles si vous le faite trop proche.

Pour moi, ce fut très productif car la première fois que je l' ai essayé j ai récolté un beau 6 pointes de 190 lbs., donc bonne chasse a tous !

yannick

****************

J’en ai une pour toi, étant un ex-guide à l’ile Anticosti,  je te fais part d’une astuce pour déjouer des bucks durant la saison du rut. D'abord, ça prends des vraies cornes de chevreuil. L'on doit éviter celles vendues dans les boutiques de chasse et de pêche.

On dois faire tremper nos cornes dans une chaudière d’eau pour environ 48 heures dans la semaine précèdant  votre sejour de chasse. Ensuite, on les sorts de là de 1 à 2 jours avant notre départ. Mettre les cornes dans l'eau a pour effet d’avoir un bruit beaucoup moins clair lors des sessions de rattling et cela ressemblera beaucoup plus à une vraie baggare de 2 bucks qui convoitent le même territoire pour courtiser les femelles du coin. Je vous conseille de débuter votre séance de rattling avec une simulation de combat faible durant 2 à 3 minutes. Attendez une trentaine de minutes  et si rien ne se passe, recommencez avec une séance un peu plus brutale de 1 à 2 minutes et attendez. J'attire votre attention sur le fait que, s'il y a un mâle dominant dans votre secteur, il viendra à coup sur vérifier l’identité de son rival possible. Soyez attentif car il saura très précisément où vous êtes situé car les chevreuils sont très habiles à déétecter d’où viennent les bruits suspects.

Autre petit truc, lors de séance de rattling, postez un de vos confrères chasseurs à une centaine de verges de vous et de votre poste de rattling. Votre mâle dominant ne se méfiera pas de l’autre chasseur car il est en mission pour vous trouver et surtout méfiez vous du vent. Croyez en mon experience de chasse ! Si vous observez ces règles et il y a un dominant dans votre entourage, il viendra. De grâce, soyez très patient et vous récolterez peut-être le buck de vos rêves !

 Sportivement vôtre !

 Fernand Hébert

****************

Avant le tir

Un petit truc tout simple mais bien efficace lorsque le chevreuil vous fixe droit dans les yeux lorsque vous êtes à l'affût.  Fermer vos yeux !!!  Ceci diminuera le risque d'erreurs (que vous bougiez) ou toutes autres gaffes qu'on pourrait effectuer.  Car en ne voyant pas le chevreuil une partie du stress disparaît et on oublie le chevreuil quelque instant, juste assez pour que le chevreuil revienne à son état normal pour qu'on puisse enfin le tirer mortellement !


David Bienvenue

****************

Si vous chassez au sol ou à la sortie d'un champs, placez un linge blanc à l'opposé de vous.  En sortant, le chevreuil va fixer le linge blanc qui imite une queue de chevreuil et vous pourrez étirer votre arc sans qu'il vous voit.

Richard Thibault

****************

 

Après le tir

Après le coup de feu, écoutez attentivement les déplacements de l'animal. La course de celui-ci peut vous indiquer clairement la façon dont il a été touché.  Une course rapide et très bruyante est souvent signe d'un coup porté mortellement.  Dans ce cas, l'hémorragie importante diminue les facultés de l'animal qui heurte les branches produisant une course bruyante.

Yann Le Bihan

****************

40% des chevreuils sont abattus le soir entre 16 heure et 20 heure (voir magazine aventure chasse & peche) et c'est pour cela que j'écris un petit truc quand vous abattez un animal à cette heure.

Quand l'animal ne tombe pas tout de suite et qu'il commence à faire noir, certaines personnes sont inquiètes. Plusieurs sortent de la forêt pour aller chercher de l'aide. Quand ils reviennent, il fait tellement noir et avec l'excitation, il peut être facile de perdre sa trace. Avez-vous déjà remarqué sur le cotés des camions, il y a des collants imitant des lumière. Je mets ces petits collants sur les arbres alors, s'il m'arrive de tirer un chevreuil le soir, après être allé chercher de l'aide, je peux retourné à ma cache avec ma lampe de poche et ces petits collant m'indiquerons le chemin. Tandis que les rubans oranges sont très difficiles à détecter la nuit, ils sont offerts en plusieurs couleur, rouge, vert et blanc.

Jérémy Lalonde

___________________________________________

POUR CONSULTER LES AUTRES ARTICLES DE PIERRE CHABOT >>


DOSSIER : pc-trucsastuces.htm

 

Supporter nos commanditaires !  

 
Copyright 2007© Chevreuil.net. Tous droits réservés.