Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

Un nouveau fonds créé par le gouvernement du Canada contribuera à atténuer les répercussions des changements climatiques et à mieux protéger les Canadiens contre les catastrophes naturelles

GATINEAU, QC, le 18 mai 2018 /CNW/ - Investir dans des projets d'infrastructure favorisant l'adaptation aux catastrophes et l'atténuation de leurs répercussions afin que les collectivités subissent moins les effets des changements climatiques est essentiel pour protéger la qualité de vie et le mode de vie des Canadiens, pour favoriser la croissance économique et pour renforcer la classe moyenne.

Aujourd'hui, l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, était à la marina de Hull pour participer à l'annonce du Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes, un programme national qui permettra d'investir 2 milliards de dollars sur 10 ans dans des projets qui aideront les collectivités à mieux gérer les risques liés aux dangers naturels comme les inondations, les feux de forêt, les événements sismiques et les sécheresses. L'annonce fait suite au lancement officiel effectué hier à Calgary par l'honorable Amarjeet Sohi, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités.

Le Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes appuiera les projets d'infrastructure de grande envergure dont les coûts seront d'au moins 20 millions de dollars comme la construction de canaux de dérivation, la restauration des milieux humides, la mise en place de barrières naturelles contre les feux de forêt, et l'aménagement de digues.

Ces projets permettront de préserver la santé et la sécurité publiques, de protéger les résidences, d'assurer un accès continu aux services essentiels et d'aider les collectivités à protéger la qualité de vie de leurs résidents. 

Les demandeurs qui sollicitent un financement au titre du programme auront jusqu'au 31 juillet 2018 pour soumettre une déclaration d'intérêt à Infrastructure Canada. Les demandeurs admissibles incluent notamment, sans toutefois s'y limiter, les provinces et les territoires, les administrations municipales et régionales, les établissements postsecondaires canadiens publics ou à but non lucratif qui travaillent en partenariat avec une municipalité canadienne, ainsi que les conseils de bande et les administrations ou les autorités des Premières Nations, des Inuits ou des Métis.

Pour consulter la liste complète d'admissibilité et d'autres détails sur le programme, visitez le site Web du Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes.

Citations

« Les changements climatiques ont des effets dévastateurs pour les collectivités et l'économie. Plus que jamais, nous devons prendre des mesures pour réduire les possibles répercussions des catastrophes naturelles causées par les changements climatiques. Partout au pays, y compris ici, dans la région de la capitale nationale du Canada, les phénomènes météorologiques extrêmes sont plus fréquents : il n'y a qu'à penser aux récentes inondations qui ont perturbé la région d'Ottawa-Gatineau. Aider les Canadiens à s'adapter aux effets des changements climatiques et à renforcer leur résilience est un pilier du plan de lutte contre les changements climatiques du Canada. Le lancement aujourd'hui du Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes permettra aux collectivités canadiennes d'être mieux préparées à faire face aux effets des changements climatiques et fera en sorte que les services essentiels aux collectivités ne soient pas interrompus. »
- Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique au nom du ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, Amarjeet Sohi.

Faits saillants

  • Dans le cadre du plan d'infrastructure Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada investira plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans dans des projets visant le transport en commun, les infrastructures vertes, les infrastructures sociales, les corridors de commerce et de transport, et les collectivités rurales et nordiques du Canada.
  • Le Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes appuiera des projets de grande envergure liés à l'adaptation aux catastrophes et à l'atténuation de leurs répercussions, dont les coûts admissibles seront d'au moins 20 millions de dollars. Ces projets permettront d'assurer la continuité des services essentiels et d'atténuer les répercussions potentielles des phénomènes météorologiques extrêmes et d'autres dangers naturels.
  • De 1983 à 2004, les réclamations d'assurance au Canada liées aux phénomènes météorologiques extrêmes se sont élevées à près de 400 millions de dollars par année. Au cours des dix dernières années, ce montant a triplé pour atteindre plus d'un milliard de dollars par année.

Produits connexes

Liens connexes

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l'environnement et les ressources naturelles au Canada

 

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada


Pourvoirie Lac Geneviève d'Anticosti

Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*