Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

Le gouvernement fédéral crée de nouveaux postes pour soutenir la continuité de l'excellence scientifique

OTTAWA, le 27 sept. 2018 /CNW/ - La promotion de l'excellence scientifique et d'un processus décisionnel robuste et axé sur les données scientifiques constitue une priorité pour le gouvernement du Canada.

Fidèle à son engagement à assurer l'excellence scientifique, l'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, ont annoncé aujourd'hui que Pêches et Océans Canada, et Environnement et Changement climatique Canada ont l'intention de créer chacun un poste de conseiller scientifique ministériel. Ces nouveaux postes permettront d'élargir davantage le réseau de conseillers scientifiques à travers le gouvernement fédéral, ce que la conseillère scientifique en chef du Canada, Madame Mona Nemer a considéré comme étant une étape fondamentale visant à renforcer les avis scientifiques qui sont émis au sein du gouvernement.

Se rapportant directement aux sous-ministres, les conseillers scientifiques ministériels joueront un rôle important visant à appuyer des travaux de recherche scientifique de qualité au sein des ministères du gouvernement fédéral, et à veiller à ce que les sciences issues du gouvernement soient pleinement mises à la disposition des Canadiens. Les conseillers scientifiques appuieront le travail crucial des scientifiques, en renforçant davantage les liens existant entre les sciences et les décisions stratégiques, et en améliorant les opportunités de collaboration entre les différents secteurs et les partenaires. La confiance sera ainsi rétablie dans le fait que les décisions sont prises et que les investissements sont consentis en nous appuyant sur les meilleures données scientifiques disponibles. Les deux ministères lanceront tous deux des processus de sélection transparents et fondés sur le mérite, qui seront ouverts au public.  

Le ministre Wilkinson a aussi annoncé que la première tâche du conseiller scientifique ministériel de Pêches et Océans Canada consistera à mettre sur pied un nouveau comité consultatif externe sur l'aquaculture. Les membres de ce comité formuleront des avis sur les priorités et les mécanismes scientifiques à plus long terme, en vue de mieux éclairer toute prise de décision. Ce comité et le conseiller scientifique ministériel seront complémentaires, et leurs travaux seront orientés par les travaux de la conseillère scientifique en chef du Canada, Madame Mona Nemer, qui dirige actuellement le comité d'experts à qui il incombe d'examiner la manière dont le Ministère intègre les sciences dans ses décisions de gestion relatives à l'aquaculture.

Citations

« Notre gouvernement est résolument engagé à prendre des décisions fondées sur des données probantes. C'est la raison pour laquelle nous avons investi dans les sciences et recruté davantage de scientifiques dans le cadre du Plan de protection des océans. Nous sommes fiers de pouvoir travailler avec les meilleurs scientifiques du Canada. Notre conseiller scientifique ministériel permettra de rassembler et de prodiguer des conseils sur la voie à suivre pour trouver des solutions plus viables pour le secteur des pêches ».

L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« En vue de prendre de bonnes décisions pour l'environnement, nous devons nous appuyer sur de bons conseils scientifiques. Notre gouvernement est convaincu qu'il faut être à l'écoute des scientifiques et s'appuyer impérativement sur les données scientifiques probantes. Les nouveaux conseillers scientifiques ministériels permettront d'assurer que les politiques du Canada relatives à l'environnement continueront d'être éclairées et orientées par des données probantes ».

L'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

« Notre gouvernement comprend très bien à quel point la science est cruciale pour étayer une prise de décisions basée sur des données probantes, pour promouvoir l'innovation et renforcer l'économie. La mise en place de conseillers scientifiques ministériels au sein même du gouvernement permettra d'assurer que les politiques sont éclairées par les meilleures données scientifiques disponibles, et de consolider la culture des sciences au Canada ».

L'honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« J'applaudis la décision des ministères des Pêches et des Océans, et de l'Environnement et du Changement climatique, de nommer des conseillers scientifiques. Les sciences environnementales et océaniques ont de très larges implications pour les décisions prises, pas seulement pour ces ministères, mais également ailleurs dans le gouvernement. Il s'agit là d'une importante étape visant à renforcer la prise de décisions gouvernementales fondées sur des données probantes, et je suis impatiente de travailler avec mes futurs collègues dans ces ministères ».

Madame Mona Nemer, conseillère scientifique en chef du Canada

Faits en bref

  • Le conseiller scientifique ministériel sera nommé pour des mandats de deux à trois ans, leur permettant ainsi de disposer d'assez de temps pour la mise en oeuvre de mesures concrètes.
  • Dans le cadre du Plan de protection des océans et grâce aux investissements consentis dans le budget de 2016, Pêches et Océans Canada recrute 254 professionnels scientifiques dans l'ensemble du pays.

Restez branchés

 

SOURCE Pêches et Océans Canada


Pourvoirie Lac Geneviève d'Anticosti

Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*