Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

Les Canadiens sont invités à participer à une exploration en mer diffusée en direct avec narration d'experts, en plus d'avoir accès aux coulisses à travers la caméra d'Alexandra Cousteau

VANCOUVER, le 6 mars 2018 /CNW/ - Une meilleure compréhension de nos océans est une étape essentielle pour les protéger de façon plus efficace et veiller à ce qu'ils soient sains et abondants à l'avenir. C'est pourquoi Oceana Canada, Pêches et Océans Canada (MPO), les nations Heiltsuk et Kitasoo/Xai'Xais, la Central Coast Indigenous Resource Alliance (CCIRA) et Ocean Networks Canada ont établi un partenariat afin d'explorer les zones de grande importance écologique, culturelle et économique - auquel Alexandra Cousteau, cinéaste, conseillère principale d'Oceana et petite-fille de Jacques-Yves Cousteau, s'est unie - le long de la côte centrale de la Colombie-Britannique, du 7 au 14 mars 2018.

L'expédition, qui aura lieu à bord du NGCC Vector, explorera les fjords de l'inlet Kynoch, le chenal Seaforth et le détroit de Fitz Hugh. Ces zones ont une très grande importance pour les nations Heiltsuk et Kitasoo/Xai'Xais, qui gèrent depuis des millénaires les ressources marines qui sont essentielles à leur bien-être culturel et humain. En s'appuyant sur l'immense savoir traditionnel, des décennies de sciences menées par les Premières Nations, et l'expertise en matière de technologie et de science du MPO, d'Oceana Canada et d'Ocean Networks Canada, l'expédition portera principalement son attention sur les sites qui se trouvent à des profondeurs de plus de 200 mètres, où presque aucune exploration scientifique n'a eu lieu.

On encourage les Canadiens à participer à l'exploration océanique et à constater ses merveilles grâce aux :

  • vidéos tournées en coulisse mettant en vedette des experts scientifiques, des membres des nations et Alexandra Cousteau;
  • images sous-marines des récifs, sébastes, coraux, éponges et ophiures capturées à l'aide d'un appareil-photo sous-marin du MPO et transmises par satellite à bord en temps réel au moyen de la plateforme Oceans 2.0 d'Ocean Networks Canada;
  • images et diffusions en continu narrées par des experts des océans;
  • événements communautaires et activités de mobilisation des jeunes dans les écoles à Klemtu et Bella Bella.

L'expédition recueillera des données qui permettront de déterminer les zones de grande importance écologique pour la planification marine, de protéger les espèces vulnérables, comme le sébaste, et l'habitat qui a une grande valeur au plan de la conservation des menaces associées aux activités anthropiques. Elle appuiera également l'engagement pris par le gouvernement du Canada de protéger 10 pour cent des océans du Canada d'ici 2020.

LIENS CONNEXES
Microsite de l'expédition  
Page de l'expédition de Pêches et Océans Canada

CITATIONS
« Nous avons tous un lien étroit avec les océans. Ils sont d'une importance capitale pour la bonne santé de notre planète. Ils sont pour nous une source durable de protéines, de loisirs et d'inspiration et offrent également des emplois et des revenus aux collectivités côtières. En révélant les mystères de nos océans à travers l'exploration, nous pouvons protéger les habitats marins importants et rétablir l'abondance des populations de poissons, en veillant à ce que les futures générations héritent d'océans sains qui soutiennent la prospérité des collectivités côtières.»
Alexandra Cousteau, cinéaste, conseillère principale d'Oceana et petite-fille de Jacques-Yves Cousteau.

 « En tant que ministre de Pêches et Océans Canada et de la Garde côtière canadienne, je me réjouis que le MPO travaille en étroite collaboration avec nos principaux partenaires afin de recueillir les renseignements cruciaux dont nous avons besoin pour prendre des décisions éclairées sur la façon de protéger nos espèces aquatiques et leurs habitats pour les générations actuelles et futures. Je suis particulièrement fier du fait que nous travaillions en collaboration avec les peuples autochtones, Oceana Canada et Ocean Networks Canada en vue d'améliorer notre compréhension de la zone et des espèces locales, afin que nous puissions travailler ensemble à l'atteinte de notre objectif commun de conservation. »
L'honorable Dominic LeBlanc, C. P., c. r., député, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

 « La nation Kitasoo/Xai'Xais assume la responsabilité de toutes les ressources sur notre territoire. Tandis qu'il reste encore beaucoup de travail à faire pour conserver notre milieu marin et veiller à ce que nos lois autochtones soient reflétées dans l'ensemble des décisions de gestion marine, les partenariats comme cette expédition constituent des étapes importantes vers l'atteinte de nos objectifs de conservation et de gestion. Nous avons hâte de travailler avec le gouvernement du Canada afin d'utiliser les renseignements de cette expédition en vue d'établir une protection marine importante sur notre territoire. »
Doug Neasloss, nation Kitasoo/Xai'Xais

 « La nation Heiltsuk a une relation réciproque essentielle au maintien de la vie avec notre territoire et les ressources qui s'y trouvent depuis plus de 700 générations. Nous sommes responsables de la protection des ressources et avons fait de grands efforts en matière de planification marine ces dernières années. Les partenariats établis dans le cadre de cette expédition, qui constituent une étape dans la bonne direction pour une collaboration visant à rétablir l'équilibre de nos ressources et dans nos écosystèmes, sont très encourageants à nos yeux.»
Mike Reid, gestionnaire des ressources aquatiques, nation Heiltsuk

 « Cette expédition est un réel exemple de la meilleure façon de gérer l'océan en partenariat avec les organisations non gouvernementales, les Premières Nations, les scientifiques et le gouvernement. Je suis ravie de découvrir ce que le savoir autochtone, recueilli depuis des centaines d'années jusqu'à nos jours, et la science -- deux sources de renseignements riches et complémentaires -- nous permettront d'en apprendre plus sur ces habitats uniques de fjord le long de la côte centrale de la Colombie-Britannique. »
Maia Hoeberechts, directrice adjointe, Services aux utilisateurs, Ocean Networks Canada

FAITS EN BREF

  • Les milieux de chenaux et de fjords profonds sont des écosystèmes uniques qui abritent une vie marine abondante. Ces habitats abritant des récifs rocheux complexes avec une forte densité de sébastes, coraux, éponges et ophiures, constituent des aires d'alevinage et des lieux de frai pour les populations de poissons dont la croissance et le développement en dépendent.
  • La science et le savoir autochtone, traditionnel et local, joueront un rôle de premier plan pour déterminer les lieux à protéger et le type de protection nécessaire. L'expédition s'appuie sur les vastes travaux de planification marine que les Premières Nations de la côte centrale ont réalisés pour leurs territoires, et contribue à faire avancer la gestion des aires marines de conservation et des aires déterminées dans le plan des réseaux d'aires marines protégées du MPO.
  • Dans le cadre du budget de 2018, le gouvernement du Canada investit dans la prochaine génération de chercheurs et de scientifiques canadiens--notamment en augmentant le nombre de femmes, de groupes sous-représentés et de jeunes chercheurs--en proposant 1,2 milliard de dollars sur cinq ans aux conseils subventionnaires qui financent la recherche fondamentale, en vue de fournir plus de soutien et d'opportunités de formation aux chercheurs, aux étudiants, et au personnel hautement qualifié.

AU SUJET DES PARTENAIRES DE L'EXPÉDITION

Oceana Canada
Oceana Canada a vu le jour comme organisme de bienfaisance indépendant en 2015 et fait partie de la plus grande organisation internationale vouée exclusivement à la conservation des océans. Le Canada a le plus long littoral du monde, avec une superficie océanique de 7,1 millions de kilomètres carrés, soit 70 pour cent de sa masse terrestre. Oceana Canada est d'avis que le Canada a le devoir national et international de gérer nos ressources naturelles de façon responsable et d'aider à garantir une source durable de protéines pour la population mondiale croissante. Oceana Canada travaille avec la société civile, les universitaires, les pêcheurs, les peuples autochtones et le gouvernement fédéral afin de rétablir la santé et l'abondance des océans du Canada qui étaient auparavant dynamiques. En rétablissant les océans du Canada, nous pouvons renforcer nos collectivités, récolter des avantages économiques et nutritionnels plus importants, et protéger notre avenir.oceana.ca/fr

Programme de Science en mer de Pêches et Océans Canada (MPO)
Le programme de Science en mer du MPO comprend plus de 130 missions scientifiques annuellement et fournit les renseignements scientifiques et les conseils nécessaires au soutien de l'élaboration des politiques fondées sur des faits et la prise de décisions du gouvernement. Ce programme a pour objectif général de recueillir des données importantes nécessaires à la navigation sécuritaire et à la gestion durable des océans et des ressources aquatiques du Canada dont pourront jouir les générations actuelles et futures.

Central Coast Indigenous Resource Alliance (CCIRA)
La CCIRA est née de l'idée que les ressources devraient être gérées dans le but de garantir leur durabilité pour les générations futures, et de la reconnaissance du fait que les Premières Nations de la côte centrale sont mieux placées pour nous aider à atteindre notre objectif visant à consolider des milieux durables, des économies et des communautés locales saines, en travaillant ensemble.

Nos nations ont travaillé ensemble de manière informelle sur les questions de gestion des ressources pendant des décennies. Nous avons élaboré plus récemment des plans détaillés de l'utilisation des ressources marines pour nos territoires et pour la région de la côte centrale. En mars 2010, les nations Heiltsuk, Kitasoo/Xai'Xais, Nuxalk et Wuikinuxv ont officialisé notre relation et signé une déclaration pour encourager une relation de travail solide entre nos nations et veiller, par le biais d'une voix commune, à ce que nos écosystèmes retrouvent un équilibre sain, tout en respectant nos cultures, favorisant le bien-être de nos peuples et améliorant nos économies.

Nation Heiltsuk
Le territoire Heiltsuk comprend 16 658 kilomètres carrés de terre ainsi qu'une vaste étendue d'eaux situées près du rivage et d'eaux de mer ouverte dans une zone qui n'est connue que depuis peu comme la côte centrale de la Colombie-Britannique. Selon nuy??? ou la tradition orale, la nation Heiltsuk a une relation réciproque avec ces terres et ces eaux depuis des générations. Le Heiltsuk Integrated Resource Management Department (HIRMD) est situé à Bella Bella, en Colombie-Britannique, et fournit des conseils techniques au conseil tribal Heiltsuk. Le HIRMD est responsable de la planification de l'utilisation des ressources marines et terrestres, de la gestion des terres et des programmes des pêches, de la mise en oeuvre des initiatives de foresterie, de la mise en oeuvre de l'entente protocolaire de réconciliation et des autres ententes connexes, et de la protection de la culture et du patrimoine Heiltsuk.

Nation Kitasoo/Xai'Xais
La nation Kitasoo/Xai'Xais a toujours eu un plan de gestion des terres et des ressources pour nos terres et océans et les créatures qui y vivent. Les endroits où nous recueillons nos aliments, où nous pêchons et cultivons nos arbres font partie de notre patrimoine, de notre histoire orale et de nos décisions quotidiennes. Notre vision pour nos terres et nos ressources est fondée sur la meilleure définition du terme « durable ». Cela signifie pour nous que la richesse des forêts, du poisson, de la faune et la complexité de toute forme de vie sera présente à jamais. Cela signifie également que nous serons là pour toujours. Pour demeurer ici comme peuple Kitasoo/Xai'Xais, nous devons protéger, gérer et favoriser les ressources et notre culture afin de protéger en fin de compte notre patrimoine. Nous devons également vivre dans le monde moderne et avoir des emplois pour maintenir nos familles et notre communauté. Personne ne parle pour nous. Le respect et la compréhension mutuels sont le fruit de notre rencontre et d'une meilleure compréhension de notre peuple et de nos terres. Écoutez, apprenez et comprenez, alors nous pouvons travailler ensemble.

Ocean Networks Canada
Ocean Networks Canada (ONC), une initiative de l'Université de Victoria, surveille les côtes Est et Ouest du Canada et l'Arctique, afin de fournir continuellement des données en temps réel pour la recherche scientifique, qui aident les communautés, les gouvernements et l'industrie à prendre des décisions éclairées en ce qui concerne notre avenir. Au moyen d'observatoires câblés, de systèmes de contrôle à distance et de capteurs interactifs, et d'une importante gestion des données, ONC facilite la prise de décisions fondées sur des preuves concernant la gestion des océans, la sécurité maritime et la protection environnementale. ONC a travaillé en collaboration avec les éducateurs, les étudiants, les collectivités et les peuples autochtones sur les initiatives de surveillance des océans le long de la côte de la Colombie-Britannique et dans l'Arctique ces cinq dernières années.

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Aimez notre page Facebook https://www.facebook.com/PechesOceansCanada 

Suivez-nous sur Twitter! https://twitter.com/PechesOceansCAN 

 

SOURCE Pêches et Océans Canada


Pourvoirie Lac Geneviève d'Anticosti

Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*