Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

RÉSUMÉ : La ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna fait la promotion de l'ALÉNA, de l'action climatique et de la protection des océans à Houston et Miami

MIAMI, le 24 janv. 2018 /CNW/ - La ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, s'est rendue à Houston au Texas et à Miami en Floride pour faire la promotion de l'ALÉNA, accroître la collaboration en matière de santé des océans, de solutions pour le littoral, de technologies propres et de possibilités d'utilisation de l'énergie renouvelable.  

À Houston, la ministre McKenna a rencontré le maire de la ville, Sylvester Turner. Le maire Turner est coprésident de la US Climate Mayors, une coalition qui compte 391 maires américains qui travaillent ensemble afin d'atteindre les objectifs de l'Accord de Paris. La ministre McKenna et le maire Turner ont discuté de l'ALENA et de l'importance qu'ont les relations commerciales entre le Canada et les États-Unis pour l'économie de Houston. Le Texas vend 24,1 milliards de dollars en biens et services au Canada et 459 700 emplois sont dépendants du commerce et des investissements avec le Canada. Le maire a fait remarquer que la ville demeure un centre mondial pour le pétrole et le gaz tout en se diversifiant et en mettant à profit l'opportunité qu'offre la croissance propre et l'énergie renouvelable.

Lors de sa visite à Houston, la ministre a visité le Wind Energy Remote Operations Centre de BP où la logistique et les conditions de 16 parcs éoliens partout aux États-Unis sont surveillées. Le Texas est aujourd'hui l'État qui produit le plus d'électricité à partir d'éoliennes, une forme de production d'énergie qui devrait dépasser, en 2018, la capacité de production d'énergie faite à partir du charbon.

Dans le cadre de sa tournée Campus Climat, la ministre McKenna a visité l'Université de Houston, où elle a rencontré des professeurs et des étudiants qui s'intéressent aux lois sur l'énergie et l'environnement. Elle a également rencontré des chercheurs au tout nouveau Hurricane Resilience Research Institute, qui a été créé après le passage de l'ouragan Harvey. Les travaux de cet institut sont axés sur des enjeux tels que la gestion des mesures d'atténuation des inondations en cas de tempêtes violentes et la construction de collectivités résilientes. La ministre McKenna a également tenu une séance de discussion ouverte à l'université Texas A&M de Galveston, où elle a rencontré des océanographes spécialistes du complexe de la santé, de l'énergie et du milieu marin, en plus de visiter l'un des navires océanographiques de l'Université.

À Miami, la ministre McKenna a mis l'accent sur l'importance de l'ALENA pour l'économie de la Floride lors d'une table ronde avec les entreprises de la Floride et les associations commerciales ainsi que pendant les discussions avec le maire de Miami-Sud, Philip Stoddard. Le Canada est le plus important partenaire économique de la Floride. Chaque année, le Canada et la Floride s'échangent des biens d'une valeur de 8 milliards de dollars, et quelque 620 000 emplois en Floride dépendent du commerce avec le Canada.

La ministre McKenna a également rencontré des représentants de NextEra Energy Inc, le premier producteur d'énergie éolienne et solaire en Amérique du Nord et la troisième compagnie de services publics aux États-Unis. Ensemble, ils ont discuté des possibilités d'accroître les investissements de NextEra Energy dans le Nord du Canada et d'autres provinces telles que l'Alberta, la Saskatchewan et l'Ontario.

La ministre a visité le ruban climatique du Brickell City Centre et le Centre de convention de la ville de Miami Beach. Ces deux sites démontrent comment la ville s'adapte à l'augmentation du niveau de l'eau et aux inondations plus longues, intenses et fréquentes des marées exacerbées par les changements climatiques. Le ruban climatique, qui fut créé en partie par RWDI, une entreprise situé à Guelph, s'étalent sur trois îlots urbain, et agit comme un climatiseur architectural en été et un parapluie lorsqu'il pleut.

Le Centre de convention de la Ville de Miami Beach possède la plus grande station de pompage évacuant les eaux souterraines déplacées qui augmentent en raison de la hausse du niveau de la mer.  Le Centre de convention abrite une digue vivante et des mangroves naturelles qui aident à l'atténuation et à l'adaptation des impacts des inondations causées par les changements climatiques.

La ministre a aussi organisé une table ronde avec des experts des océans et de l'environnement pour discuter du rôle de président qu'assumera le Canada lors du G7, qui sera centré sur la protection des océans et les déchets maritimes.

Citations

« Mes rencontres à Houston et Miami ont permis de renforcer les liens forts qui unissent le Canada et ses importants partenaires sur le plan commercial et environnemental. J'ai été ravie de constater l'engagement commun entre les gouvernements locaux et les entreprises envers l'ALENA et les bons emplois destinés à la classe moyenne qu'elle crée pour nos deux pays. C'était impressionnant de voir la transition de l'économie de Houston et Miami vers la croissance propre et de rencontrer des entreprises innovantes en énergies et technologies propres, dont certaines d'entre elles cherchent des opportunités d'investissement au Canada. J'ai également été impressionnée par le leadership des maires de Houston et de Miami en matière de changements climatiques et des mesures qui ont été prises afin de bâtir des collectivités plus résilientes aux phénomènes météorologiques extrêmes. »
- Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique 

 

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada


Pourvoirie Lac Geneviève d'Anticosti

Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*