Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

Parcs Canada annonce le financement alloué à la Qikiqtani Inuit Association pour un programme pilote de Gardiens dans la baie de l'Arctique

Le programme pilote de Gardiens permettra d'analyser la contribution des Inuits à gérer les eaux arctiques de Tallurutiup Imanga en prévision de l'établissement d'une aire marine nationale de conservation.

BAIE DE L'ARCTIQUE, NU, le 18 juill. 2018 /CNW/ - En août 2017, les limites établies pour la plus récente et plus vaste aire marine protégée du Canada - l'aire marine nationale de conservation (AMNC) Tallurutiup Imanga - ont été annoncées par le gouvernement du Canada, le gouvernement du Nunavut et la Qikiqtani Inuit Association (QIA).

Aujourd'hui, dans la baie de l'Arctique, au Nunavut, la ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, Catherine McKenna, et Monsieur P.J. Akeeagok, président de la Qikiqtani Inuit Association (QIA), ont annoncé l'établissement d'un programme pilote de Gardiens pour l'aire de conservation.

Le programme de Gardiens autochtones aide les peoples autochtones à travailler en tant que partenaires égaux avec les gouvernements et l'industrie à la gestion et la protection des terres et des ressources et, en l'occurrence, ils aideront à superviser la protection de l'AMNC Tallurutiup Imanga.

Parcs Canada fournira jusqu'à 900 000 $ en financement pour appuyer directement la mise en oeuvre de ce programme pilote de Gardiens par la QIA et pour analyser la participation des Inuits à la gestion de l'AIMNC Tallurutiup Imanga. La mise en oeuvre assurera le transfert du savoir traditionnel des aînés aux jeunes, ainsi que la durabilité à long terme du programme de Gardiens de l'AMNC Tallurutiup Imanga. Ce financement permettra également à la QIA d'étudier comment le programme pourrait le mieux contribuer à la gestion de l'AMNC au complet.

Tallurutiup Imanga, le nom inuit pour le détroit de Lancaster situé dans l'Extrême?Arctique canadien, est une vaste zone vierge d'océan et de terres où vivent les Inuits depuis des milliers d'années. L'établissement de la région en tant qu'aire marine nationale de conservation est essentiel à aider à faire progresser les objectifs de biodiversité du Canada et préserver les espèces essentielles, tout en assurant la poursuite des activités traditionnelles des Inuits dans la région pour les générations à venir. L'AMNC proposée à Tallurutiup Imanga - d'une superficie de 109 000 km2 - constitue environ 1,9 % des aires protégées marines totales du Canada, en officialisant la contribution après la négociation réussie d'une Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits. Le gouvernement du Canada a déjà fait augmenter la protection des océans de 1 % à près de 8 %.

Le gouvernement du Canada est engagé à l'égard de relations renouvelées avec les peuples autochtones, fondées sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat. Parcs Canada continuera de travailler en étroite collaboration avec la Qikiqtani Inuit Association en vue d'élaborer un plan directeur provisoire et de négocier une Entente sur les répercussions et les avantages avec les Inuits, conformément à l'Accord du Nunavut, en reconnaissance des contributions inestimables des Inuits à l'établissement et la conservation des lieux naturels du Canada.

Citations

« L'Agence Parcs Canada est fière de travailler en collaboration avec les Inuits à la protection et la sauvegarde de la région de Tallurutiup Imanga. En établissant le programme de Gardiens avec la Qikiqtani Inuit Association, nous créerons de nouvelles possibilités d'emploi et économiques dans la région et nous aiderons les Inuits à protéger les eaux et à les rapprocher des Canadiens et Canadiennes et des visiteurs de partout dans le monde. »

L'honorable Catherine McKenna
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« L'établissement du programme pilote de Gardiens à Tallurutiup Imanga, dans la baie de l'Arctique, est un jalon important dans le périple de 60 ans entrepris par les dirigeants inuits à Qikiqtani pour protéger ces eaux et leur riche abondance en espèces marines. Cet important programme officialise l'intendance inuite et jette les bases de la formation, des emplois et des possibilités économiques dont les Inuits ont grandement besoin. Ce modèle d'intendance reconnaît, respecte et appuie en outre la culture de chasse active et de partage de la nourriture des Inuits d'aujourd'hui. »

P.J. Akeeagok
Président, Qikiqtani Inuit Association

Les faits en bref

  • Tallurutiup Imanga, également appelé le détroit de Lancaster, regorge de vie. Les eaux arctiques froides abritent une riche abondance d'oiseaux migrateurs, de poissons, d'ours polaires et de baleines, formant l'un des écosystèmes les plus uniques au monde, un écosystème qui est à la fois grandiose et qui a soutenu les Inuits pendant des milliers d'années.
  • Cette région, également connue comme le « moteur écologique » de l'Arctique de l'Est, a été reconnue par des organismes internationaux pour ses valeurs biologiques et culturelles. Des organismes inuits, gouvernementaux et privés cherchent à protéger cette région depuis des décennies.
  • Les cinq collectivités avoisinantes des limites proposées de Tallurutiup Imanga sont celles de Grise Fiord, de la baie Resolute, de la baie de l'Arctique, de Pond Inlet et de Clyde River. L'AMNC Tallurutiup Imanga entourera également des parties du parc national du Canada Sirmilik, deux sanctuaires d'oiseaux migrateurs et une réserve faunique nationale.
  • Ce programme pilote de Gardiens est une mesure préalable à la mise en oeuvre définie par Parcs Canada et la QIA en prévision de la conclusion d'une Entente sur les répercussions et les avantages avec les Inuits pour l'AMNC Tallurutiup Imanga, et ce, dans le but d'apporter des avantages immédiats aux collectivités de la région.
  • Le 20 décembre 2017, l'AMNC Tallurutiup Imanga et le parc national Sirmilik avoisinant ont été ajoutés à la liste indicative des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO au Canada.
  • En avril 2018, la QIA et Parcs Canada se sont rendues à la baie de l'Arctique pour mener des consultations sur le programme pilote des Gardiens. La collectivité du hameau a exprimé un soutien écrasant et a recommandé qu'un comité consultatif communautaire soit mis sur pied pour fournir des conseils aux Gardiens.
  • Les Gardiens travailleront à la gestion et à l'intendance d'une petite région de l'AMNC proposée, en entreprenant des travaux tels que la surveillance de la santé écologique, l'entretien des sites culturels, la contribution à la planification et à la gestion des terres et du milieu marin et la promotion du partage intergénérationnel du savoir autochtone. La collectivité de la baie de l'Arctique a également manifesté un vif intérêt pour le programme des Gardiens afin de surveiller la navigation, ce qui sera également l'une de leurs tâches.
  • La formation est une composante importante du programme pilote des Gardiens, puisque la sécurité des Gardiens est considérée comme une priorité. Au fur et à mesure que le programme évoluera, les obligations des Gardiens refléteront l'engagement communautaire et l'apport de nouvelles parties intéressées potentielles, comme les ministères fédéraux des Pêches et des Océans, des Transports et de l'Environnement et du Changement climatique.
  • L'AMNC Tallurutiup Imanga est établie après des décennies de travail par les Inuits et l'utilisation du Qauijimajatuqangit (connaissances traditionnelles inuites) recueillies auprès des communautés inuites sur l'importance de la région.
  • Le Qauijimajajatuqangit inuit (savoir traditionnel inuit) continuera d'éclairer la prise de décisions futures pour la gestion de l'AMNC Tallurutiup Imanga.
  • La création de l'AMNC et la signature de l'Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits procureront des avantages économiques et sociaux aux Inuits dans les régions, comme l'accès aux emplois, à la formation et à l'infrastructure nécessaire.

Document connexe

Rapport d'évaluation de faisabilité relatif à Tallurutiup Imanga

Liens connexes

 

SOURCE Parcs Canada


Pourvoirie Lac Geneviève d'Anticosti

Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*