Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

Bilan 2017 de la chasse au cerf de Virginie - Les chasseurs récoltent plus de 53 000 bêtes

QUÉBEC, le 21 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs  diffuse aujourd'hui les résultats de la saison 2017 de chasse au cerf de Virginie qui aura été dans son ensemble comparable à la saison précédente avec une récolte totale de 53 010 bêtes obtenue par un peu plus de 141 500 chasseurs. Ainsi, environ un chasseur sur trois a récolté un cerf cette année puisque le succès global de chasse au Québec (excluant l'île d'Anticosti) est de 34 %, un taux de succès comparable à la moyenne des 10 dernières années.

Il est important de noter que les chiffres définitifs ne seront connus qu'à la fin du mois de janvier 2018, notamment parce que la chasse à l'île d'Anticosti ne se terminera que le 24 décembre 2017. Le cerf de Virginie au Québec est à la limite nordique de son aire de répartition et le climat a une influence sur les populations. Toutefois, le cerf est une espèce résiliente qui possède un fort potentiel d'accroissement de ses populations lorsque les conditions lui sont favorables. L'hiver 2017 a été clément dans la majorité des zones de chasse, ce qui s'est traduit par une stabilité ou une augmentation de la récolte totale dans la plupart d'entre elles.

Pour obtenir tous les détails et la ventilation des résultats par zone de chasse, veuillez consulter le site Web du Ministère : mffp.gouv.qc.ca/faune/statistiques/chasse-piegeage.

Si les conditions le permettent, le Ministère procédera à l'hiver 2018 à des inventaires aériens de dénombrement de cerfs de Virginie dans les régions de la Mauricie-Centre-du-Québec, de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. De plus, des inventaires de caractérisation des ravages seront réalisés dans les régions de Lanaudière, des Laurentides et du Bas-Saint-Laurent.

Éviter de nourrir les cerfs pour favoriser la santé de l'espèce

Le Ministère rappelle aux citoyens de ne pas nourrir les cerfs, particulièrement en hiver, car cette pratique peut avoir de multiples impacts négatifs, notamment sur leur santé et leur survie (perte du comportement de migration saisonnière, transmission de maladies et parasites, hausse potentielle du braconnage et des accidents routiers). Dans les régions où les hivers peuvent être rigoureux, les cerfs de Virginie se regroupent dans des ravages où ils trouvent abri et nourriture. Le Ministère veille à l'aménagement et à la protection de ces territoires situés en terres publiques afin d'assurer un habitat de qualité essentiel à la survie de l'animal.

Le cerf de Virginie est un animal sauvage qui fait partie du patrimoine naturel du Québec. Il en va de la responsabilité de tous les citoyens de contribuer à conserver un cheptel en santé, en évitant de nourrir les cerfs et de les attirer ainsi hors de leur milieu naturel.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux : 
https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs 
https://twitter.com/MFFP_Quebec

 

Source :
Nicolas Bégin
Relations avec les médias
Direction des communications
Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
418 627-8609, poste 3061

 

SOURCE Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs


Pourvoirie Lac Geneviève d'Anticosti

Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :
Votre courriel :*