Chevreuil.net - Le site de référence pour le plein air au Québec




Suivre tous les blogues de Chevreuil.net

UNE VISITE AU PARC OMÉGA par Christian Autotte

Lorsque le thermomètre tourne autour du -20 °C, l'idée de photographier au grand air n'est pas toujours attirante. Une ou deux fois par hiver je profite d'une belle journée trop froide pour faire un tour en l'Outaouais, plus précisément au Parc Oméga.

Situé à quelques kilomètres au nord de Montebello, le Parc Oméga couvre 1 800 acres de lacs et forêts sillonnés par une dizaine de kilomètres de route. La plupart des animaux se déplacent librement et les visiteurs circulent dans leurs véhicules. On retrouve également deux zones où on peut se dégourdir les jambes le long de quelques kilomètres de sentiers de randonnées. Dans ces sentiers on pourra rencontrer des chevreuils ou des cerfs tachetés.


Photo du plan du Parc Omega
Deux loups blancs
Photo de deux cerfs

Il y a plusieurs avantages à photographier du confort de son automobile. Par temps froid, on peut se réchauffer entre les sessions de photos. En milieu naturel, l'automobile peut servir de cache; la plupart des animaux considèrent les véhicules comme faisant partie du paysage. Dans un parc comme Oméga, on peut rapidement circuler d'un endroit à l'autre à la recherche d'un sujet.

On peut toutefois faire face à quelques problèmes potentiels. On pourrait être tenté de laisser tourner le moteur durant la prise de vues. Mauvaise idée, puisque les vibrations causées par le moteur peuvent grandement diminuer la netteté des images, surtout lorsque l'on utilise un long téléobjectif. De plus, la chaleur s'échappant du véhicule pourrait causer des « ondes de chaleur » comme celle que l'on peut voir au printemps lorsque le soleil chauffe le sol alors que l'air est encore frais.


Photo de deux boucs
Photo de trois Ibex

Si plusieurs personnes prennent place dans l'auto, les mouvements des uns peuvent causer des problèmes aux autres. Même si l'idéal serait de travailler seul, il est toujours possible de photographier à deux ou trois dans la même automobile. Par contre, tenter de faire des photos « sérieuses » avec deux ou trois enfants excités à la vue des animaux devient rapidement difficile. En passant, les animaux domestiques sont interdit dans le parc; mieux vaux laisser Fido à la maison.

On peut s'attendre à un peut tout comme situation photographique. Si le téléobjectif a sa place, un grand angulaire devient rapidement nécessaire avec les animaux qui sont à quelques mètres à peine. Si on leur en laisse la chance, ou qu'on les incite avec une carotte, certains pousseront même l'audace jusqu'à mettre le nez à travers la fenêtre… Si possible, plutôt que de changer d'objectif à tout moment il est généralement préférable de travailler avec deux appareils. Pensez également à emmener un flash assez puissant; il pourra ouvrir les ombres lorsque l'animal se présente dans une lumière plus difficile (soleil de côté ou en contrejour). Gardez votre équipement organisé dans un sac ou sac à dos. Si vous travaillez à deux, un photographe devrait prendre place sur le siège arrière; de cette façon il devient possible de photographier à droite comme à gauche sans se nuire mutuellement.


Photo d'un coyote
Photo d'un coyote

Les trépieds et monopodes sont à proscrire. Non seulement limitent-ils la mobilité du photographe, mais ils sont totalement inutiles. Il suffit de s'appuyer sur le rebord de la fenêtre et le stabilisateur présent dans toute optique ou appareil moderne fera le reste.

Choisissez bien votre journée. On a trop tendance à croire qu'une belle journée ensoleillée serait le moment idéal pour aller photographier. Mais Oméga est largement boisé; dans un sous-bois le soleil crée alors des zones d'ombres et de lumière qui peuvent être difficiles à gérer. Un soleil voilé ou une journée nuageuse donne alors une lumière plus douce et plus uniforme. Et pourquoi ne pas aller faire un tour lorsqu'il neige?  De beaux gros flocons pourraient ajouter beaucoup d'intérêt à l'image.

Photo de deux Wapiti

Oméga n'est pas le seul parc où l'on circule en automobile. Le parc Safari est un autre exemple. Pour les plus chanceux, un safari en Afrique en est un autre… Les mêmes principes s'appliquent peu importe la saison ou le continent.


Photo d'un buck (cerf de Virginie)

Cela pourrait vous intéresser aussi



Ça vous a échappé ?




@ Infolettre
Votre nom :*
Votre courriel :*